France : plus de quarante morts dans une collision en Gironde

Au moins 42 personnes ont trouvé la mort dans une collision vendredi matin entre un car et un camion sur la route départementale 123, à Puisseguin, près de Libourne, en Gironde.

Au moins 42 personnes, pour la plupart des personnes âgées, ont été tuées, brûlées vives, dans une collision ce vendredi matin, vers 7h30 (heure de Paris), entre un car et un camion sur une route secondaire près de Libourne (sud-ouest de la France), a annoncé la préfecture de Gironde.

Quarante-et-un des morts sont des passagers du car, le 42e est le conducteur du camion, les deux véhicules s’étant embrasés lors du choc frontal. 4 personnes sont grièvement blessées, une personne est légèrement blessée et sept sont sorties indemnes de l’accident, dont le conducteur du car.

Le groupe de personnes âgées, membres du club du troisième âge de la commune girondine de Petit-Palais-Cornemps (643 habitants), était parti tôt le matin de cette bourgade pour une excursion dans les Pyrénées-Atlantiques, à Arzac.

« Manifestement, c’est le camion qui a perdu le contrôle du véhicule. Il s’est mis en travers de la route. Le bus a vu arriver l’accident, il a tenté de l’éviter, il est venu le percuter, il n’a rien pu faire d’autre que d’activer le mécanisme des portes pour permettre à quelques-uns de sortir, ce qui a été le cas », a témoigné le maire de Puisseguin sur RTL.

Une soixantaine de pompiers, appuyés d’hélicoptères, sont intervenus.

C’est l’accident de car le plus meurtrier depuis 1982, date de l’accident de car à Beaune, en Côte d’Or, qui avait coûté la vie à 53 personnes, en grande majorité des enfants.

« 4 personnes grièvement blessées »

« J’ai vu un nuage de fumée », l’accident s’est produit dans la campagne, entre Puisseguin et Saint-Genès-de-Castillon, sur une route qui serpente entre les vignes, « dans un virage », un endroit « dangereux » appelé « la Fontaine du renard », a témoigné une résidente proche, Yvette Seguy, sur la chaîne i-Télé.

Le député écologiste de Gironde, Noël Mamère a déclaré que l’accident devait « nous interroger sur les choix politiques qui sont faits en matière d’infrastructures ». « Pour ceux qui connaissent bien cet endroit, ce qui est mon cas, l’endroit où a eu lieu l’accident, c’est un virage extrêmement dangereux qui est considéré comme très accidentogène », a-t-il ajouté devant les caméras d’i-Télé.

Selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur Pierre-Henry Brandet, interrogé, lui aussi, sur i-Télé, quatre personnes sont « très grièvement blessées », deux avec des brulûres et deux avec des traumatismes crâniens. « Le bilan pourrait encore s’alourdir », a-t-il déclaré.

« Les secours sont confrontés à une opération particulièrement difficile », a-t-il ajouté. Plusieurs zones, dont un terrain de sport, ont été réquisitionnées par les autorités pour faciliter les opérations.

Une enquête judiciaire a été ouverte.

Le gouvernement mobilisé

François Hollande a déclaré, depuis Athènes où il est en visite officielle, que « le gouvernement français est totalement mobilisé sur cette terrible tragédie ».

Manuel Valls, Bernard Cazeneuve et Alain Vidalies, respectivement Premier ministre, et ministres en charge de l’Intérieur et des Transports, sont arrivés sur place après 11h30, ce matin. Le Premier ministre a notamment dit que l’accident était un « choc terrible pour la France ».

François Hollande a aussi exprimé sa solidarité aux familles des victimes : « Nous devons adresser aux familles notre plus grande compassion, partager le chagrin, mais également tout connaître sur les circonstances de cet accident, et apporter les secours parce qu’ils sont encore nécessaires », a-t-il assuré. Le président se rendra sur les lieux « le moment venu », sans doute aux obsèques des victimes.

De même, Alain Rousset, le président de la région Aquitaine, a apporté son soutien aux proches des personnes décédées et blessées : « C’est un drame total. […] Tout le monde est bouleversé, touché, s’incline devant l’angoisse des familles. […] Il faut être le plus discret possible et le plus respectueux face à la douleur ».

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a quant à lui, indiqué, via son compte Twitter, qu’il allait se rendre sur les lieux de l’accident.

Un numéro vert mis en place

Le préfet Pierre Dartout, qui s’est immédiatement rendu sur place pour coordonner les secours, la préfecture ayant mis en place une cellule de crise, avec un numéro vert (0800 009 763), a également déclenché le Plan Orsec Novi, prévu en cas de nombreuses victimes.

(Avec AFP)




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES