France : plus de quarante morts dans une collision en Gironde

Au moins 42 personnes ont trouvé la mort dans une collision vendredi matin entre un car et un camion sur la route départementale 123, à Puisseguin, près de Libourne, en Gironde.

Au moins 42 personnes, pour la plupart des personnes âgées, ont été tuées, brûlées vives, dans une collision ce vendredi matin, vers 7h30 (heure de Paris), entre un car et un camion sur une route secondaire près de Libourne (sud-ouest de la France), a annoncé la préfecture de Gironde.

Quarante-et-un des morts sont des passagers du car, le 42e est le conducteur du camion, les deux véhicules s’étant embrasés lors du choc frontal. 4 personnes sont grièvement blessées, une personne est légèrement blessée et sept sont sorties indemnes de l’accident, dont le conducteur du car.

Le groupe de personnes âgées, membres du club du troisième âge de la commune girondine de Petit-Palais-Cornemps (643 habitants), était parti tôt le matin de cette bourgade pour une excursion dans les Pyrénées-Atlantiques, à Arzac.

« Manifestement, c’est le camion qui a perdu le contrôle du véhicule. Il s’est mis en travers de la route. Le bus a vu arriver l’accident, il a tenté de l’éviter, il est venu le percuter, il n’a rien pu faire d’autre que d’activer le mécanisme des portes pour permettre à quelques-uns de sortir, ce qui a été le cas », a témoigné le maire de Puisseguin sur RTL.

Une soixantaine de pompiers, appuyés d’hélicoptères, sont intervenus.

C’est l’accident de car le plus meurtrier depuis 1982, date de l’accident de car à Beaune, en Côte d’Or, qui avait coûté la vie à 53 personnes, en grande majorité des enfants.

« 4 personnes grièvement blessées »

« J’ai vu un nuage de fumée », l’accident s’est produit dans la campagne, entre Puisseguin et Saint-Genès-de-Castillon, sur une route qui serpente entre les vignes, « dans un virage », un endroit « dangereux » appelé « la Fontaine du renard », a témoigné une résidente proche, Yvette Seguy, sur la chaîne i-Télé.

Le député écologiste de Gironde, Noël Mamère a déclaré que l’accident devait « nous interroger sur les choix politiques qui sont faits en matière d’infrastructures ». « Pour ceux qui connaissent bien cet endroit, ce qui est mon cas, l’endroit où a eu lieu l’accident, c’est un virage extrêmement dangereux qui est considéré comme très accidentogène », a-t-il ajouté devant les caméras d’i-Télé.

Selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur Pierre-Henry Brandet, interrogé, lui aussi, sur i-Télé, quatre personnes sont « très grièvement blessées », deux avec des brulûres et deux avec des traumatismes crâniens. « Le bilan pourrait encore s’alourdir », a-t-il déclaré.

« Les secours sont confrontés à une opération particulièrement difficile », a-t-il ajouté. Plusieurs zones, dont un terrain de sport, ont été réquisitionnées par les autorités pour faciliter les opérations.

Une enquête judiciaire a été ouverte.

Le gouvernement mobilisé

François Hollande a déclaré, depuis Athènes où il est en visite officielle, que « le gouvernement français est totalement mobilisé sur cette terrible tragédie ».

Manuel Valls, Bernard Cazeneuve et Alain Vidalies, respectivement Premier ministre, et ministres en charge de l’Intérieur et des Transports, sont arrivés sur place après 11h30, ce matin. Le Premier ministre a notamment dit que l’accident était un « choc terrible pour la France ».

François Hollande a aussi exprimé sa solidarité aux familles des victimes : « Nous devons adresser aux familles notre plus grande compassion, partager le chagrin, mais également tout connaître sur les circonstances de cet accident, et apporter les secours parce qu’ils sont encore nécessaires », a-t-il assuré. Le président se rendra sur les lieux « le moment venu », sans doute aux obsèques des victimes.

De même, Alain Rousset, le président de la région Aquitaine, a apporté son soutien aux proches des personnes décédées et blessées : « C’est un drame total. […] Tout le monde est bouleversé, touché, s’incline devant l’angoisse des familles. […] Il faut être le plus discret possible et le plus respectueux face à la douleur ».

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a quant à lui, indiqué, via son compte Twitter, qu’il allait se rendre sur les lieux de l’accident.

Un numéro vert mis en place

Le préfet Pierre Dartout, qui s’est immédiatement rendu sur place pour coordonner les secours, la préfecture ayant mis en place une cellule de crise, avec un numéro vert (0800 009 763), a également déclenché le Plan Orsec Novi, prévu en cas de nombreuses victimes.

(Avec AFP)




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES