FINANCE : Une annonce passée inaperçue de Maky Sall à Kigali mais pleine de risques pour le Sénégal

Une annonce majeure a été faite par le président Macky Sall il y a quelques jours à Kigali, lors de son intervention au Forum économique mondial. Cette annonce est passée inaperçue au Sénégal, mais elle a été relayée par la presse financière internationale, notamment par nos confrères de Bloomberg et par l’organisation sentinelle sénégalaise » Audit citoyen de la dette. »
Macky Sall a annoncé que le Sénégal compte lever entre 500 millions de dollars (290 milliards de FCFA) et un milliard de dollars (581 milliards de FCFA) sur les marchés financiers à travers un eurobond ou des obligations samouraïs (obligations émises en yen mais par un émetteur non résident au Japon.)
Les eurobonds sont aussi des obligations émises en dollars par un émetteur non résident aux USA. Les intérêts sont payables régulièrement et le principal est dû en entier à l’échéance au bout de la durée contractée.
En attendant l’échéance fatidique, ces eurobonds s’échangent allègrement dans les marchés financiers.Les risques de taux de change qui peuvent exploser le principal à l’arrivée et l’appropriation de ces bonds par des fonds vautours sont immenses.

Pour comprendre les risques encourus par notre pays, il est important d’expliquer ce que sont les fonds vautours.
Selon la Banque Africaine de développement, les fonds vautours achètent des crédits, souvent à très bas prix, dans le but d’engager des poursuites contre le débiteur pour l’amener à rembourser intégralement sa dette. Leurs taux de recouvrement représentent en moyenne 3 à 20 fois leur investissement, ce qui équivaut à des rendements (nets des frais de justice) de 300 % à 2000 %. Le modus operandi est simple : acheter une dette d’une entité en difficulté à un prix dérisoire, refuser de participer à la restructuration, puis recouvrer le montant total de la dette, souvent à la valeur nominale plus les intérêts, arriérés et pénalités, à travers un procès si nécessaire. Les fonds vautours entraînent les pays pauvres dans une suite de procès, une pratique appelée « champerty » qui est généralement inconnue des systèmes juridiques africains. Les procédures judiciaires sont généralement longues et comportent de nombreuses actions en justice dont le « règlement » prend de trois à dix ans.
Au moins vingt pays pauvres très endettés ont été menacés ou ont fait l’objet d’actions en justice de créanciers commerciaux et de fonds vautours, dont la Sierra Leone par Greganti Secondo et ARCADE, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso par Industrie Biscoti. D’autres PMR ont été visés, comme l’Angola, le Cameroun, le Congo, la République démocratique du Congo, l’Éthiopie, le Liberia, Madagascar, le Mozambique, le Niger, São Tomé-et-Principe, la Tanzanie et l’Ouganda. Le Sénégal risque d’être la prochaine victime des fonds vautours. Le Président Macky Sall, à travers la décision qu’il vient de prendre et d’annoncer à Kigali, a ouvert la boite de pandores, une situation que notre pays n’a jamais connue ni sous Diouf, ni sous Wade.
Le problème auquel l’endettement du gouvernement de Macky expose le Sénégal est que les eurobonds sénégalais sont très prisés par les investisseurs financiers car les intérêts ramassés sont très très juteux…
Ainsi pour les intérêts de l’eurobond levé en 2014, » les rendements sur les 500 millions de dollars de la dette due en juillet 2024 ont augmenté de 2 points de base, à 7,1% le lundi dernier « , d’après les spécialistes de Blomberg.

L’audit citoyen alerte sur le fait que pour une dette sur PIB qui approche les 60%, le Sénégal a déjà dépassé les recommandations à 50¨% du FMI , et notre pays approche inexorablement du critère de convergence UEMOA fixant la limite d’endettement à 70%.

Sans se faire l’avocat du diable, nous pouvons dire que le gouvernement de Macky Sall vient de prendre une décision aux conséquences incalculables. La crise de la dette risque de nous surprendre et d’anéantir tous les efforts que les sénégalais ont consenti depuis ces 20 dernières années. En tous cas, Dakaractu sonne l’alerte…

www.dakaractu.com



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES