FARBA SENGHOR : « Moustapha Diakhaté cherche-t-il à jeter le trouble sur la paix sociale et sur la stabilité du Sénégal ! »

Poursuivant la logique de règlement de compte et d’harcèlement à l’endroit du Président Abdoulaye Wade, son fils Karim Wade,sa famille, et son parti, le PDS, Moustapha Diakhaté, le Président du groupe parlementaire au pouvoir, Benno Bokk Yaakar,s’agite à nouveau et revient à la charge, en vue de prouver aux yeux de son maître qu’il mérite la place où il est car il peut flairer la direction de celui-ci. La cible principale aujourd’hui et demain après l’emprisonnement arbitraire de Karim Wade est le Président Abdoulaye Wade, l’homme à persécuter, à ses yeux.
Evidemment, il n’y a rien de surprenant dans la démarche du Président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakar car il cherche à rompre la paix sociale et la stabilité de notre pays en vue de trouver les justificatifs du parachèvement du règlement de compte érigé comme méthode de gouvernance par le nouveau régime.
En tout état de cause, Moustapha Diakhaté est entrain de faire du sur place dans le débat sur la nationalité car Me Wade a déjà répondu clairement et sans ambages à toutes les questions que le Président du groupe parlementaire a posées.
Me Wade a expliqué dans le document portant sur la nationalité des Présidents du Sénégal qu’il a renoncé à sa nationalité française acquise par naissance dès les premiers mois de l’indépendance avant même son retour au Sénégal et qu’il a passé l’agrégation en France à la catégorie des étrangers alors qu’il était assistant à l’Université de Assas – Panthéon de Paris et perdu volontairement tous les avantages liés à la nationalité française qu’ils soient pécuniaires, administratifs ou de simples titres lorsqu’il a été affecté à la faculté de Droit et des Sciences économiques de l’Université de Dakar comparativement à son promotionnaire français à l’agrégation, Desneuf affecté en même temps que lui ici à un poste similaire. Maître Abdoulaye Wade est resté exclusivement Sénégalais et il ne s’en est jamais départi.
En réalité, si les socialistes étaient convaincus que Maître Wade n’était pas exclusivement sénégalais contrairement aux dispositions de la Constitution depuis 1992, ils n’allaient pas le laisser se présenter aux élections présidentielles en 1993 et en 2000.
Maintenant il appartient à ses pourfendeurs qui persisteraient d’apporter les preuves que Me Wade n’était pas exclusivement sénégalais au moment de sa participation aux différentes élections présidentielles
Par contre, les sénégalais n’ont obtenu, à ce jour, aucune réponse de la part des autres Présidents vivants sur leur double nationalité brandie ou sur une quelconque renonciation à celle-ci malgré le tôlé soulevé.
Mais, on sait au moins, à la suite de l’agitation de Moustapha Diakhaté qui pose et repose la double nationalité de Me Abdoulaye Wade malgré la pertinence de la réponse à cette question que l’objectif fondamental des hommes de Macky Sall est de détourner l’opinion du débat poignant sur la légitimité du pouvoir actuel à la suite des révélations fracassantes de Lamine Diack dans l’affaire du dopage, de la corruption, du blanchiment d’argent et du financement illicite de candidats sénégalais aux élections locales de 2009 et à l’élection présidentielle de 2012 en vue de renverser le Président de la République d’alors Me Abdoulaye Wade .
Macky Sall et ses hommes craignent-ils d’être éclaboussés plus encore, par le développement attendu des suites de l’enquête judiciaire et des commissions rogatoires concernant Lamine Diack, Massata Diack et autres ?
Maintenant, à la suite de Moustapha Diakahté, c’est notre tour de poser à Macky Sall, son mentor les questions ci-après :
1) Macky Sall, confirme-t-il qu’il a obtenu la nationalité française ou américaine ?
2) S’il n’est pas français ou américain qu’il nous en apporte la preuve ?
3) Macky Sall et son épouse, ont-ils acquis la nationalité américaine, la Green card par loterie ou par une quelconque autre procédure ?
4) Macky Sall a-t-il des enfants américains ? Dans quelles conditions ont-ils acquis la nationalité américaine ?
5) Son épouse est-elle allée aux Etats Unis pour y accoucher en vue d’obtenir un titre de séjour ?
6) Macky Sall et son épouse ont-ils obtenu des titres de long séjour et des avantages liés à la nationalité de leurs enfants ou de la détention de la Green card de l’un des époux ?
7) Dans le gouvernement et dans l’entourage de Macky Sall, quels sont ceux qui sont détenteurs d’une double nationalité ? Dans le cas échéant qu’ils expliquent aux sénégalais et à l’opinion internationale comment ils ont acquis cette autre nationalité ?
En conséquence, nous invitons Moustapha Diakhaté et les pourfendeurs du Président Abdoulaye Wade à répondre à ces interpellations à juste titre et à évaluer tous les risques qu’ils encourent à déstabiliser le Sénégal connu pour sa stabilité et sa paix sociale qui reposent sur la diversité, la tolérance, le partage et l’acceptation de l’autre tel qu’il est.

Farba Senghor




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES