Exclusif - Me Aïssata Tall Sall brise le silence !

Dans cette entrevue avec Leral, Me Aïssata Tall Sall s’est prononcée sur son attachement à Léopold Sédar Senghor et à son legs. Prenant comme prétexte le voyage qu’elle vient d’effectuer à Verson, en Normandie, pour la commémoration de la disparition du défunt Président-poète, elle indique que ce sont les socialistes qui devraient être les premiers à porter l’héritage de Senghor.

« Pour nous, Senghor n’est pas mort, ni sur le plan politique ni sur le plan intellectuel, encore moins, sur le plan culturel. Alors j’ai voulu porter cet héritage qui, d’abord, légitimement, fondamentalement, est le nôtre », fait savoir Me Tall. « Quand on observe ce que le champ politique est devenu au Sénégal, quand je fais le constat, plus notre système politique s’améliore, moins nos hommes politiques suivent le chemin de cette amélioration. Vous voyez ce qui se passe à l’Assemblée nationale, je pense que c’est une illustration parfaite de ce que nous sommes en train de dire. Voyez comment les hommes politiques continuent encore à transhumer avec le Président Macky Sall ». Et l’avocate de dire que les enseignements de Senghor sur le comportement qu’un homme politique devrait adopter peuvent apporter une solution à cette situation dégradante. Selon elle, les socialistes doivent comprendre que le jour de l’anniversaire du rappel à Dieu de Senghor doit être « un jour d’inspiration, un jour où nous devons revisiter l’œuvre politique de Senghor, nous approprier ses leçons, nous fixer un cap et une morale en politique ».

A l’en croire, ce moment arrive dans un contexte où la question de la candidature du Parti socialiste à la prochaine élection présidentielle n’est toujours pas résolue. Et elle est convaincue que « cette-question-là, Senghor l’aurait réglée, il l’aurait tranchée, il en aurait débattu avant de rendre son verdict et sa position ».

Pour la mairesse de Podor, cela est d’autant plus important en ce moment où le Ps est interpellé de partout, et, selon elle, « il est de son devoir de répondre à cette interpellation qui ne concerne pas seulement sa base mais l’ensemble des Sénégalais qui (les) attendent sur ce questionnement majeur mais qui concerne aussi le devenir de notre démocratie ». « Vous pouvez imaginer qu’un parti de la dimension du Ps ne puisse pas compétir à une échéance fondamentale qui est l’échéance présidentielle ? C’est facile de dire que l’on aura un candidat, mais quel candidat ? Si on dit qu’on aura un candidat, on n’a pas répondu à la question, on n’a même pas commencé à y répondre. Au contraire, on a jeté le flou dans les esprits des gens », laisse-t-elle entendre avant de d’indiquer : « C’est pour cela que j’ai pensé, en cette année où tous ces questionnements planent sur la tête du Ps, qu’il était important d’aller revisiter Senghor, de remarcher sur ses pas, de s’inscrire sur son œuvre politique, de voir quelles ont été les grandes lignes qui ont marqué son temps politique, je crois que cela est important pour la socialiste que je suis ». Me Tall trouve que, les Sénégalais, au-delà des socialistes, doivent apporter beaucoup plus d’importance à Verson, cette ville que Senghor a choisie, et où il a fini ses jours.

A la question de savoir si elle à informé les responsables de son parti avant de partir à Verson, elle répondra que l’on n’a pas besoin de demander la permission pour aller chez soi. Et quid de ses absences répétées au niveau des rencontres du Ps ? Elle fera savoir : « Ça viendra un jour, croyez-moi. Moi, je suis une femme qui assume ses responsabilités et, quand ça sera le moment, je l’exprimerais de façon claire et nette et mes compatriotes comprendront parce que cette réponse-là, je la dois à l’ensemble des Sénégalais parce qu’ils ont été nombreux à se poser la question. Très bientôt, ce jour arrivera où je parlerai ».

Mariama Kobar Saleh




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : les forces ouest-africaines suspendent leur intervention militaire pour une dernière tentative de médiation

20/01/2017 par :

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de (...)

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

DEPECHES

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES