Esplanade des Mosquées : Israël convoque l’ambassadeur de France

Israël a convoqué lundi l’ambassadeur de France au ministère des Affaire étrangères. La veille, l’État hébreu n’avait pas apprécié la proposition de Paris d’une présence internationale sur le site sensible de l’esplanade des Mosquées, à Jérusalem.

L’ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave, a été "convoqué" lundi 19 octobre au ministère israélien des Affaires étrangères. Le diplomate était attendu dans la matinée, a indiqué à l’AFP un porte-parole du ministère, sans donner de raison officielle à cette assignation. Tout laisse à croire que cette convocation fait suite à la proposition de la France d’une présence internationale sur le site ultra-sensible de l’esplanade des Mosquées à Jérusalem.

Une proposition qui a provoqué l’ire du pays, l’État hébreu allant même jusqu’à accuser Paris de "récompenser le terrorisme". "En reprenant à son compte les fausses accusations lancées par les dirigeants palestiniens sur le changement du statu quo sur le mont du Temple [le nom donné par les juifs à l’esplanade des Mosquées, NDLR], le texte proposé par la France récompense le terrorisme que les Palestiniens ont initié", a affirmé dans un communiqué le ministère israélien des Affaires étrangères.

Rencontre Netanyahou-Kerry

Sur le terrain, les violences ne cessent pas. Dimanche, un Palestinien armé d’un couteau et d’une arme à feu a tué un militaire israëlien dans la gare routière de Beersheba, au sud du pays, avant d’être lui même abattu. Au cours de cette même attaque, un Érythréen a trouvé la mort. Il avait d’abord été atteint par balles par un agent de sécurité israélien qui l’avait pris par erreur pour un assaillant, avant d’être frappé à mort par la foule en colère alors qu’il se trouvait au sol.

Depuis le 1er octobre, les violences qui s’enchaînent sur un rythme quotidien en Israël et dans les Territoires ont entraîné la mort de huit Israéliens et d’au moins 41 Palestiniens, dont plusieurs auteurs d’attaques au couteau et à l’arme à feu.

Les efforts diplomatiques pour endiguer ces violences et éviter le déclenchement d’une nouvelle intifada se mettent timidement en place. Cette semaine, le secrétaire d’État américain John Kerry a confirmé qu’il rencontrerait en Allemagne le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, puis qu’il se rendrait au Proche-Orient pour s’entretenir avec le président palestinien Mahmoud Abbas.

Un mur à Jérusalem-Est

La vague d’attaques à l’arme blanche et à l’arme à feu sème l’anxiété et parfois la panique chez les Israéliens. Des lieux publics habituellement fréquentés sont restés largement déserts dimanche à Jérusalem et les forces de sécurité ont été déployées en masse.

CONSTRUCTION D’UN MUR DANS LE QUARTIER PALESTINIEN DE JABEL MOUKABER

À Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la Ville sainte annexée par Israël, la police israélienne a entamé dimanche la mise en place d’un mur, présenté comme temporaire, censé protéger un quartier de colonisation d’attaques lancées depuis un quartier palestinien voisin, selon un photographe de l’AFP. Le mur, qui doit atteindre 300 mètres de long, selon une porte-parole municipale, porte des inscriptions en hébreu indiquant "barrière de police temporaire et mobile".

À Tel-Aviv, la municipalité a interdit l’accès des écoles aux employés chargés de l’entretien et du nettoyage pendant les heures où les élèves sont présents, par crainte des attentats. La mesure concerne "aussi bien les (employés) juifs que les arabes", a indiqué un porte-parole. Les Arabes israéliens (17,5 % de la population), citoyens israéliens largement solidaires des Palestiniens, représentent une bonne part du personnel non-enseignant.

"Grande inquiétude"

La communauté internationale, comme les responsables israéliens et palestiniens, a paru largement impuissante face à un mouvement principalement conduit par de jeunes Palestiniens exaspérés par l’occupation et la colonisation. Dimanche, le pape François a dit suivre "avec une grande inquiétude la situation de tension et de violence qui afflige la Terre sainte".

Les Palestiniens accusent Israël de vouloir modifier les règles régissant l’esplanade, troisième lieu saint de l’islam également vénéré par les juifs. Ce "statu quo" autorise les juifs à se rendre sur l’esplanade à certaines heures, mais leur interdit d’y prier. Les musulmans peuvent y prier à toute heure, mais sont régulièrement soumis aux restrictions de la part des Israéliens qui contrôlent l’accès à l’esplanade.

Les Palestiniens accusent Israël de vouloir modifier le "statu quo", ce dont Benyamin Netanyahou s’est encore défendu dimanche.

À Paris, plusieurs milliers de personnes se sont réunies dimanche à l’appel de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) pour soutenir Israël et son "droit à se défendre" face aux attaques "terroristes" palestiniennes.

Avec AFP



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES