[En direct] – Gabon : le QG de Jean Ping pris d’assaut par la garde républicaine, au moins un mort

Au lendemain de la réélection contestée d’Ali Bongo Ondimba pour un second septennat avec 49,80% des voix, le Gabon est toujours sous haute tension. Plusieurs émeutes et pillages ont éclaté dans la capitale Libreville, où l’Assemblée nationale a été incendiée. Dans la nuit de mercredi à jeudi, le QG de Jean Ping a été pris d’assaut par les forces de sécurité.

Selon l’opposition, au moins deux personnes ont été tuées dans l’assaut. Jean Ping, annoncé perdant avec 48,23% des suffrages, a accusé les forces de sécurité d’empêcher les services de secours de prendre en charge les blessés. L’assaut, lancé en milieu de nuit, était toujours en cours jeudi 1er septembre aux premières heures de la journée.

Le déroulé des événements, minute par minute, heure de Libreville. Pour rafraîchir votre page, cliquez ici.

10h25 – Selon des sources concordantes, Internet est actuellement inaccessible au Gabon.

9h43- Selon Pierre-Claver Maganga Moussavou, candidat du Parti social-démocrate (PSD), il est impossible de prédire la suite des événements. « Dans le passé, nous avons déjà connu des réactions éruptives comme celles-ci », explique-t-il à Jeune Afrique.

« Il convient désormais à l’équipe de Jean Ping, si elle le souhaite, de porter recours auprès de la Cour constitutionnelle. Encore faut-il que cela serve à quelque chose », ajoute Pierre-Claver Maganga Moussavou, en allusion aux accusations de proximité entre le pouvoir et la Cour.

« C’est un coup dur pour ceux qui pensaient que les choses allaient enfin changer. Personnellement, j’aurais aimé que Jean Ping soit proclamé vainqueur », explique l’ancien candidat, qui avait refusé se ranger derrière la candidature de l’ancien patron de l’Union africaine.

9h35 – Des heurts ont également éclaté à Mouila, chef-lieu de la province du Ngounié, dans le centre du Gabon. C’est ce que rapporte Pierre-Claver Maganga Moussavou, maire de Mouila et candidat malheureux à l’élection présidentielle du 27 août.

« Des jeunes ont érigé des barricades hier dans la ville. Une maison liée au PDG (parti au pouvoir) a également été incendiée », rapporte le maire de la ville, contacté par Jeune Afrique.

« Je condamne ces violences et j’appelle les forces de sécurité à contenir les foules pacifiquement », rajoute Pierre-Claver Maganga Moussavou.

09h18 – Le porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Bilie-By-Nze, confirme la mort d’une personne, en marge de l’intervention des forces de l’ordre au sein du QG de l’ancien patron de l’Union africaine.

« Nous n’avons pas d’information sur les circonstances de la mort de cette personne, dont le corps a été découvert près du QG de Jean Ping », a-t-il indiqué.

Interrogé sur les arrestations en cours, Alain-Claude Bilie-By-Nze n’a pas précisé le nombre d’interpellations. « Des arrestations de casseurs sont en cours », a-t-il déclaré.

8h55 – Selon des sources concordantes, les communications par SMS sont impossibles. D’après ces mêmes sources, il s’agirait d’éviter la propagation des rumeurs.

8h33 – « Nous avons connu une nuit folle, l’Assemblée nationale a été partiellement incendiée, plusieurs magasins ont été pillés », indique Aurélien Ntoutoume, député du Parti démocratique gabonais (PDG, pouvoir) à Libreville. Selon ce dernier, ces saccages sont l’oeuvre de « voyous ».

Toujours selon Aurélien Ntoutoume, un immeuble appartenant à Paul Biyoghé Mba, ancien Premier ministre d’Ali Bongo Ondimba de juillet 2009 à janvier 2012, a été incendié à Libreville dans la nuit.

8h01 – Après avoir demandé, comme l’opposition, les États-Unis et l’Union européenne un décompte des voix « bureau par bureau », le ministère français des Affaires étrangères a exprimé sa « plus vive préoccupation ».

Dans son communiqué, la France évoque des victimes. « J’appelle, en conséquence, toutes les parties à la plus grande retenue, afin d’éviter de nouvelles victimes. Il faut que la confrontation cesse au plus vite et que la sécurité des personnes soit assurée », a ainsi déclaré le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault.

Gabon - Elections présidentielles - Déclaration de Jean-Marc Ayrault (01/09/2016)
Les événements de la nuit à Libreville suscitent ma plus vive préoccupation. Dans le cadre d’un processus électoral, il n’y a aucune place pour la violence.

7h45 – Le directeur de campagne de Jean Ping, Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi, contacté par Jeune Afrique, est revenu sur l’assaut mené dans la nuit de mercredi à jeudi contre le QG de Jean Ping. « Ils ont saccagé le QG. Je me trouvais juste à côté, dans le QG consacré à l’équipe de communication. À l’heure où je vous parle, les forces de l’ordre sont en train de procéder à des arrestations », a indiqué Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi.

Selon lui, plusieurs responsables de l’opposition sont en ce moment au QG de l’ancien patron de l’Union africaine. Parmi eux, Zacharie Myboto, figure de l’opposition et président de l’Union nationale. CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE : http://www.jeuneafrique.com/353536/...JEUNE AFRIQUE



AFRIQUE-MONDE

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

logo article

ACTUALITE : Entretien de Bachar el-Assad avec Europe1 et TF1

15/03/2017 par :

Fabien Namias : Bonjour M. le Président. Bachar el-Assad : Bonjour. Fabien Namias : Une (...)

logo article

« L’ART DE LA GUERRE » : Bruxelles prolongera-t-il la stratégie nucléaire du Pentagone ?

15/03/2017 par :

Dans le cas où l’administration Trump respecterait le Traité de non-prolifération, elle retirerait (...)

logo article

Tunisie : un policier tué dans une attaque jihadiste à Kebili

13/03/2017 par :

Un policier tunisien a été tué et un autre blessé dans une attaque terroriste nocturne contre une (...)

logo article

Maroc : les ambassadeurs économiques de Mohammed VI en Afrique

10/03/2017 par :

Ils accompagnent le roi Mohammed VI dans ses voyages à travers le continent pour signer des (...)

logo article

RD Congo : évincé du Rassemblement, Katebe Katoto conteste la sanction

07/03/2017 par :

Raphaël Katebe Katoto a été définitivement radié mardi du regroupement politique Alternance pour la (...)

logo article

Côte d’Ivoire : les syndicats de la fonction publique pourraient appeler à la reprise de la grève

06/03/2017 par :

Après avoir suspendu le 27 janvier leur mouvement social pour une durée d’un mois, les syndicats (...)

logo article

ACTUALITE : Interview avec Dr. Ramdani Fatima Zohra, Lauréate du Prix Mandela du Leadership Féminin 2016

02/03/2017 par :

Le jeudi, 22 décembre 2016, Dr. Ramdani Fatima Zohra a été désignée Lauréate du « Prix Mandela du (...)

logo article

FRANCE : Bientôt inculpé, Fillon reste candidat à l’élection

01/03/2017 par :

Le candidat de la droite à la présidentielle française François Fillon a confirmé mercredi qu’il a (...)

logo article

En intégrant le Maroc, la CEDEAO deviendrait la 16e puissance mondiale devant la Turquie

26/02/2017 par :

(Agence Ecofin) - Le Maroc a présenté à Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la CEDEAO, (...)

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

DEPECHES

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES