ESSA BOKAAR SY ECRIT AU PRESIDENT MACKY SALL : « Le cas Yahya Jammeh est devenu un cancer"

ESSA BOKAAR SY ECRIT AU PRESIDENT MACKY SALL
« Le cas Yahya Jammeh est devenu un cancer en métastase »

L’ancien ambassadeur de la Gambie, Essa Bokar Sy a adressé une lettre au Président Macky SALL sur la situation qui prévaut dans son pays la Gambie. Voici la version complète du document.

Monsieur Essa Bokarr Sy Opposant
Ancien Ambassadeur de la Gambie aux Usa
WASHINGTON DC
OBJET : Organisation d’une rencontre à Dakar pour sauver la Gambie.
A l’attention de son Excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal et Président de la CEDEAO.
Avec l’appui de la CEDEAO, l’Union Africaine, les Organisations des Droits de l’homme, l’Union Européen, les Nations Unies et les Cinq membres permanent des Nations Unies, nous vous invitons Monsieur le Président de la République à convoquer une rencontre à Dakar pour sauver la Gambie dans les plus brefs délais.
Monsieur le Président, je m’appelle Essa Bokarr Sey ancien ambassadeur de la République de la Gambie en République Française, avec accréditation simultanée auprès de la Russie, la Hongrie, la Grèce, le Portugal, la Suisse, le Royaume d’Espagne et délégué permanent auprès de l’UNESCO à Paris. Je suis ancien ambassadeur de la Gambie à la République de Chine à Taiwan avec accréditation simultanée auprès des Philippines et de l’Indonésie. Ancien ambassadeur de Gambie aux Etats-Unis d’Amérique, avec accréditation simultanée le Canada, le Mexique, le Brésil et le Venezuela.
En outre, je suis un produit de la Senegambie. Je dois beaucoup à la fois au Sénégal et à la Gambie ces deux nations qui dans ma conception n’est qu’une seule : LA SENEGAMBIE ou deux sources un fleuve.
1 - J’ai été formé en Gambie depuis l’école primaire jusqu’au lycée. J’ai décidé dès mon jeune âge de rejoindre la Gendarmerie nationale pour servir la Sénégambie sous la houlette du Colonel Sénégalais de l’époque Mr. Pathe Seck suite à la signature de deux grands panafricains les présidents Daouda Kairaba Jawara et son excellence Abdoul Diouf en 1982.
2 - J’ai eu le privilège d’être admis dans l’aile de la formation de la Gendarmerie sénégalaise à Ouakam afin de décrocher mon grade de MDL, où j’ai terminé la CIA Certificat Interne Armée sous le commandement du colonel Charles Sezar Diédihou sous le commandement du très respectueux Général Waly Seck. Après avoir terminé ma carrière militaire, j’ai eu le privilège de bénéficier d’un programme de bourse française qui m’a ramené à Dakar comme étudiant à l’UCAD pour des formations courtes organisées entre les gouvernements Français, Gambien et Sénégalais.
Par conséquent, je dois beaucoup à ces deux pays le Sénégal et la Gambie je viens alors auprès de vous Monsieur le président de cette République Sénégalaise dont vous êtes chargé aujourd’hui de mener la destinée.
Excellence, en se référant au sujet ci-dessus, permettez-moi de vous adresser ce message. Un message lié à la situation politique et sociale de la Gambie. Cher président de la CEDEAO certainement vous ne l’ignorez pas, une partie de la belle Sénégambie est en train de sombrer et de basculer surement et lentement vers le désastre. La Gambie est devenue un pays ingouvernable du fait d’une dictature qui n’est plus un secret à travers le monde. L’oppression est devenue une religion dans la vie quotidienne Gambienne. Depuis plus d’une décade, le peuple Gambien est réprimé dans toute sa nature humaine l’exemple la plus récente est l’arrestation de l’avocat Ousainou Darboe et l’ensemble du Comité exécutif des parti s d’opposition le plus représentatif, je veux nommer le parti UDP.
Excellence, Yahya est en train de bâillonner son peuple et les opposants du Gouvernement en place. L’actuel dirigeant Gambien semble ignorer ce qui s’est passé dans certains pays de la sous région où les dirigeants semblaient oublier les notions les plus élémentaires de la démocratie. Les défis sont énormes pour la sous région et le comportement sanguinaire et anti démocratique de Yahya Jammeh est définitivement un frein dont aucune graisse ne pourra huile.
Monsieur le Président, étant un produit de la belle Sénégambie je ne cesse de me désoler des déclarations catastrophiques du président Gambien envers les présidents Sénégalais y compris votre propre personne. Le cas Yahya Jammeh est devenu un cancer en métastase. Mr. le président je vous appelle solennellement à une action immédiate pour sauver la Gambie. Il n’est plus une question politique, ce qui se passe à l’intérieur de la Gambie, c’est une question de sécurité et de justice. Je demande toute votre attention sur cette situation dangereuse qui s’accentue de jour en jour et si elle n’est pas étouffer déjà présent, la Gambie voisine sera un Libéria bis dans le ventre du Sénégal.
Excellence, je vous invite, vous, votre Gouvernement en collaboration avec les membres de la CEDEAO travaillent la main dans la main avec les partis politiques gambiens, la société civile Gambienne et sa diaspora, l’Union Africaine, l’Union Européenne d’organiser dans la capitale Sénégalaise une rencontre pour sauver la Gambie qui accidentellement est tombée entres les griffes du diable depuis plus de 20 ans.
Veuillez accepter Monsieur le Président, les assurances de ma très haute considération
Essa Bokarr Sey.
EHBSey Louisville Kentucky.
Etats-Unis d’Amerique.
Linguiste Instructeur technique pour MOD-SSI




AFRIQUE-MONDE

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

DEPECHES

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES