EDITO : "Fausse piste"

Encore une fois, la passion a droit de cité dans la gestion de ce qu’il faut désormais appeler l’« affaire Lamine Diack ». Les tenants du pouvoir ont nié tout financement de la campagne de 2012 par l’ancien boss de la Fédération internationale d’athlétisme (Iaaf). Il demeure que les réponses aux révélations du journal « Le Monde » manquent peu ou prou de… répondant, eu égard à l’énormité et au poids du scandale. Diack, pris de cours, a lui-même tenu à apporter des précisions, même si ses propos recèlent des non-dits.
La logique voudrait que nos gouvernants aillent plus loin en accordant leurs violons, en agissant avec toute la sérénité requise pour qu’enfin les Sénégalais, avides de transparence, puissent démêler l’écheveau. Car, il s’agit ici d’une véritable intrigue. De graves accusations sont portées contre la plus haute institution du pays.
Le personnage principal au creux de la vague rame à contre-courant des « nouvelles » du quotidien de référence français qui avait pris la précaution élémentaire de recouper ses informations auprès de la Présidence sénégalaise avant de les publier en dépit des dénégations véhémentes de la communication du Palais.
Les responsabilités sont situées. « Le Monde » a bien mesuré les conséquences de ses actes en citant nommément Macky Sall après avoir parcouru les procès verbaux qu’il détient. Un traitement assumé qui appelle des ripostes assumées. Et la logique voudrait que Macky et ses partisans investissent pleinement leur énergie pour réduire à néant les interprétations audacieuses (tendancieuses ?) de ce journal créé en 1944. Sous ce rapport, une plainte ne serait pas de trop si cela devrait uniquement avoir comme finalité l’éclatement de la vérité.
C’est là où la convocation du journaliste Mansour Diop sonne comme une fausse note.
Ceux qui nous dirigent prennent manifestement l’ombre pour la proie. En particulier dans un contexte et des circonstances où ils ont plus besoin de donner des gages de leur bonne foi.
Le président de la République qui a une obligation de préserver l’image de marque du Sénégal ne devrait pas montrer piètre figure au reste du monde. Ce serait peine perdue de vouloir étrangler une presse loin d’être exempte de reproche, mais responsable à bien des égards.
Les déficits et urgences qui sont en réalité comme le creux de son triomphe ont noms bonne gouvernance, indépendance de la justice, redressement de l’économie, reprise en main du système éducatif, de la santé, du foncier et, par-dessus tout, le nécessaire réajustement des relations avec le peuple dans le sens du respect strict de sa souveraineté, écrivions-nous au lendemain de sa victoire du 25 mars 2012. Macky Sall doit réussir tout cela, en reconnaissance à l’extraordinaire confiance que le peuple lui a manifestée si largement. MAME GOR NGOM




AFRIQUE-MONDE

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

logo article

Rapport McLaren : le sport russe sous le signe du dopage

09/12/2016 par :

Près de cinq mois après les premières révélations du rapport McLaren sur le « système de dopage (...)

logo article

À Ceuta, 400 migrants forcent la frontière entre le Maroc et l’Espagne

09/12/2016 par :

La barrière entourant l’enclave autonome espagnole de Ceuta, à la frontière marocaine, a été forcée (...)

logo article

Gabon : Ali Bongo Ondimba en visite d’État en Chine

07/12/2016 par :

Six ans après sa dernière visite, le président du Gabon est en République populaire de Chine du 6 (...)

logo article

Élection présidentielle au Ghana : forte affluence des électeurs dans les bureaux de vote

07/12/2016 par :

Un peu plus de 15 millions de Ghanéens se sont rendus ce mercredi aux urnes pour élire leur (...)

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

DEPECHES

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

7 décembre 2016

DEPECHE : Une forte délégation du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rend ce jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures à Tiouaouane. La délégation sera dirigée par le Secrétaire Général National Adjoint, Oumar SARR. Elle sera composée de membres du Comité Directeur et de la fédération PDS du département de Tiouaouane. A travers le porte parole, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, la direction du parti transmettra un chaleureux message d’amitié et de fraternité du Président Abdoulaye WADE et de l’ensemble des militants à la famille de Seydi Elhadji Malick SY ainsi qu’à toute la Oumah islamique du Sénégal.

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES