Dialogue avec les partis politiques sur le processus électoral : Abdoulaye Daouda chargé par l’opposition sur l’organisation des élections

Comme on pouvait s’y attendre, le ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo a été déclaré "inapte" pour organiser des élections par une bonne partie de l’opposition.
Ainsi Bocar Sadikh Kane de Bokk Guis-guis, Amsatou Sow Sidibé, ancien ministre conseiller ou encore Dethié Fall de Rewmi lui ont demandé de renoncer à cette prérogative.
"Je voudrais porter à l’attention du Président et du ministre que la révision du code électoral est une activité dans l’ordre normal des choses et par rapport à cette séance nous demandons seulement au Président de ne pas faire moins que le Président Abdou Diouf, et Abdoulaye Wade qui avaient choisi une personnalité apolitique pour organiser des élections", dira le premier nommé. Avant qu’Amsatou Sow Sidibé plus acerbe ne se rende compte "qu’un texte bien fait peut être mal appliqué".
"Nous avons été traumatisé lors du référendum puisque nous nous sommes rendus compte que l’élection n’a été ni transparente, ni impartiale. Je voudrais que l’on se penche sur cela et sur la question des bureaux fictifs, le stock mort et aussi les électeurs qui valsent d’un lieu de vote à un autre et qui n’y arrivent pas au-delà du temps imparti".
Et je voudrais, dira pour finir Amsatou Sow Sidibé, "aussi que l’on réduise à zéro la question de l’achat des consciences et Car Lénéen s’inscrit dans le groupe des non-alignés."
"Vous n’êtes ni indiqué, ni apte à organiser une élection dans ce pays", lancera à la figure du ministre Déthié Fall par la suite. "Toutes les productions d’un processus électoral fiable et transparent ont abouti à un choix de personnalité indépendante. Vous êtes membre de l’APR et maire de commune, donc vous n’êtes pas indiqué pour organiser des élections", ajoutera le rewmiste.
Et pour s’expliquer sur ses propos, Déthié Fall notera à l’endroit d’Abdoulaye Daouda Diallo "vous n’êtes pas apte parce que la dernière consultation à savoir le référendum a montré des manquements extraordinaires comme le tirage des cartes d’électeur privant 180.000 citoyens de leurs droits de vote. Nous avons noté aussi ces bureaux fictifs parce que le passage inexpliqué du nombre de bureaux de vote à l’étranger de 653 à 1213 en 2016 est inexplicable".
" Le Pourcentage aberrant du nombre de votants par rapport à la population dans plusieurs communes démontre que vous êtes inapte", conclura t’il.
Même si le ministre n’a pas encore répondu à ces attaques, des membres de la coalition au pouvoir s’en sont chargés. Il s’agit de Magatte N’gom qui a défendu le ministre en indiquant "vous pouvez rester tranquille, Wade a été battu alors que Ousmane N’gom était ministre de l’intérieur, cette question-là on doit la dépasser, elle est derrière nous".
Me Ousmane Sèye du Front Républicain d’en rajouter une couche en rappelant à ses collègues "que nous sommes là pour discuter, pas pour polémiquer. Nous devons le faire dans un esprit sain pour trouver des accords". DAKARACTU




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES