Démission de 6 députés du Pds : Fada à la recherche de remplaçants

L’existence du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates est compromise depuis les lettres que six de ses membres ont déposées sur la table du président de l’Assemblée nationale. Il devra disparaître si son actuel président Modou Diagne Fada ne parvient pas à trouver des remplaçants aux membres partis et atteindre les dix députés requis.

La prochaine séance plénière de l’Assemblée nationale réunit toutes les conditions pour être houleuse. La poussée de fièvre sera surtout observée du côté des députés libéraux qui viennent de lancer un défi au président de l’institution Moustapha Niasse. En effet, les lettres qu’il a reçues de six des onze députés membres du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates ne devraient pas rester sans suite. A l’ouverture de la prochaine plénière, Niasse devra en faire lecture à l’Assemblée nationale. Ceci étant fait, les auteurs de ces correspondances seront considérés comme démissionnaires de leur groupe.
A l’occasion, ils pourraient être appelés à s’expliquer devant leurs collègues pour préciser leur choix. S’ils confirment leur non-appartenance au groupe dirigé par Modou Diagne Fada, ce dernier devra se résoudre à leur trouver des remplaçants, au minimum cinq, s’il souhaite continuer à siéger au Bureau de l’Assemblée nationale en qualité de président de groupe parlementaire. Dans sa nouvelle liste, Modou Diagne Fada a déjà enregistré le soutien de deux non-inscrits que sont Khadim Thioune et Demba Diop Sy. Il lui reviendra de trouver trois autres parlementaires pour présenter les dix requis pour conserver un groupe qui existait avant la modification du Règlement intérieur intervenue au mois de juillet passé. Ceci est d’autant plus obligatoire que Fada ne compte désormais que cinq députés derrière lui du fait de la démission de Me Ousmane Ngom.

Le cas d’école Rewmi
A défaut, l’Assemblée constatera la mort du groupe des Libéraux et démocrates. A partir de ce moment, il sera loisible au camp de la majorité, représenté par Benno Bokk yaakaar, d’accaparer le Bureau et la tête des commissions techniques. Le cas du parti Rewmi fait encore école. Lors de la rentrée parlementaire 2013, les députés membres de ce parti ont échoué à créer un groupe parlementaire, car un des leurs, Mariama Diallo, a fait défection le jour de l’ouverture de la plénière. En 2014, un autre député rewmiste, en l’occurrence Oumar Sarr, a choisi de faire échouer le projet de constitution d’un nouveau groupe que devait diriger Mamadou Diop Decroix. Dans tous les cas, la prochaine séance ouverte aux 150 députés et au public ne saurait tarder, en ce sens que plusieurs projets de loi pour lesquels le chef de l’Etat a choisi la procédure d’urgence, sont arrivés à l’Assemblée nationale.
biramefaye@lequotidien.sn




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES