DOUBLE MEURTRES : Les coaccusés de Béthio réclament leur procés

Détenus à la Maison d’arrêt et de correction de Thiès depuis quatre ans, les 17 talibés de Cheikh Béthio Thioune semblent avoir atteint les limites de l’endurance. Arrêtés depuis le 23 avril 2012, suite au double meurtre de Bara Sow et Ababacar Diagne survenu à Keur Samba Laobé (département de Mbour), ils n’en peuvent plus d’attendre un jugement dont la tenue reste incertaine.

Quand certains d’entre eux évoquent leur cas, on lit sur leurs visages la soif d’un procès qui tarde à intervenir. L’impatience au goût de la gorge, l’un d’entre eux, sous le couvert de l’anonymat, regrette : « Nous avons suivi avec beaucoup d’intérêt le dossier de Walf Quotidien consacré à l’affaire Madinatoul Salam. Et à juste titre d’ailleurs puisque depuis toutes ces années, nous sommes confinés à un sort incertain ». Son codétenu, plus ou moins corpulent, renchérit : « Cela fait longtemps que le dossier est bouclé, mais on ne nous a rien dit à propos de la date de la tenue du procès », regrette-t-il. Saisissant l’opportunité offerte par les journées portes ouvertes de la prison de ce vendredi 29 avril, ces disciples du guide des Cantakuun interpellent l’autorité judiciaire en charge du dossier pour la programmation du procès dans les meilleurs délais.

Depuis la clôture des investigations judiciaires dans l’affaire Madinatoul Salam, quatre sessions de la Chambre criminelle se sont tenues à Thiès sans que l’affaire considérée ne soit enrôlée. Du côté du parquet, l’on semble avancer une raison jugée « peu convaincante », pour justifier cette « lenteur », à savoir : « la pluralité des affaires sur la liste d’attente ».

Le procès des 17 Cantakuun va se tenir devant la Chambre criminelle. Les accusés y ont été renvoyés par le juge d’instruction, à la fin de l’instruction. L’accusation a conclu que les deux victimes ont été battues à mort par leurs condisciples avant d’être enterrées, sans autorisation administrative, dans une fosse commune. L’une fusillée, l’autre abattue à coup de coupe-coupe. Le Cheikh, quant à lui, n’est poursuivi que pour « complicité » car la reconstitution des faits aura permis d’amoindrir sa responsabilité directe dans les faits incriminés. Mieux, le test Adn fait sur les traces de sang trouvées sur son véhicule a conclu qu’il ne s’agit pas d’un liquide émanant d’une personne humaine, mais plutôt d’un animal.

Les accusés en liberté provisoire vont devoir retourner en prison, comme les y oblige l’article 206 du Code de procédure pénale qui dispose, en substance, que l’on ne comparait jamais libre aux Assises. Poursuivis pour « association de malfaiteurs, recel de cadavres, infraction aux lois sur les inhumations, meurtre avec barbarie, non dénonciation de crime et détention d’arme à feu sans autorisation », les accusés qui seront déclarés coupables des faits, à l’issue de leur procès, risquent la perpétuité, sans possibilité de grâce présidentielle.

WALF




AFRIQUE-MONDE

logo article

Yahya met le cap sur Malabo : le film des trois heures d’escale de l’ex-président gambien à Conakry comme si vous y étiez !

22/01/2017 par :

Il est 20 heures à l’aéroport de Conakry ce vendredi 21 janvier 2017. Un petit groupe de badauds (...)

logo article

Gambie : les forces ouest-africaines suspendent leur intervention militaire pour une dernière tentative de médiation

20/01/2017 par :

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de (...)

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

DEPECHES

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES