DÉTHIÉ FALL : "Les comploteurs sont coachés par l’Etat ! »

A Touba à la tête d’une forte délégation au sein de laquelle pouvaient être distingués Moustapha Mbaye de Diourbel et Manel Fall de Touba, Déthié Fall a été reçu par Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké dans le cadre du magal dédié au quatrième Khalife de Cheikh Ahmadou Bamba. Le Rewiste a aussi fait un tour chez plusieurs chefs religieux dans la cité. Occasion saisie pour accorder cette interview exclusive à Dakaractu. Les questions relatives à l’imbroglio né du renouvellement des groupes parlementaires au niveau de l’Assemblée Nationale ont été naturellement abordées.

Dakaractu : Vous êtes à Touba dans le cadre du magal de Serigne Abdou Khadre. Un événement certainement important pour votre parti et pour son leader ?

En effet, je suis à la tête d’une forte délégation de Rewmi. Absent du pays, le Président Idrissa Seck nous a demandé de venir le représenter au magal de Serigne Abdou Khadre, l’ imam des imams. Je suis alors venu témoigner les relations très fraternelles et profondes entre le président Idrissa Seck et la famille de Serigne Touba, mais aussi les relations très particulières qui existent entre Idrissa Seck et Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké. Tout le Sénégal connaît l’affection, le respect mutuel qu’il y a entre ces deux hommes. C’est pourquoi, nous sommes à Touba aujourd’hui.

Que retenez-vous de Serigne Addou Khadre ?

Ce qu’il y a à retenir de Serigne Abdou Khadre, c’est sa grande générosité et sa piété. En lisant l’histoire, en la parcourant, nous avons noté que lors de sa naissance, Khadim Rassoul avait demandé à Serigne Mame Thierno Mbacké d’aller s’occuper de tout et il lui a également dit que durant son voyage toutes le personnes qu’il aura à rencontrer ou à voir seront naturellement épargnées des feux de l’enfer. Si aujourd’hui, nous venons à Touba à l’occasion de la célébration de ce Saint homme, nous profitons de l’occasion pour prier pour le Président Idrissa et pour le pays.

Un moment aussi pour parler de paix… Cela revenait beaucoup dans ses sermons ?

La paix doit être à la base de tout, elle doit être au début et à la fin de toutes choses. Dans l’instabilité, il y a que la détérioration qui s’installe. Touba est une terre de paix , une terre de l’Islam. Nous prions pour que cette paix qui y règne puisse se retrouver un peu partout dans le monde et plus particulièrement en Afrique pour qu’enfin avec les ressources naturelles et humaines dont nous disposons, nous puissions connaître le développement.

Quelques mots de politique… la guéguerre à ‘Assemblée Nationale, avez-vous situé les responsabilités ?

Nous l’avons clairement dit, c’est un grand recul démocratique. Les signes étaient bien là depuis l’année dernière avec le vote de cette loi liberticide et scélérate qui empêchait toute mobilité au niveau de l’assemblée nationale et par conséquent, tout député qui le souhaitait de quitter un groupe pour aller dans un autre groupe. Mais dans tous les cas , dans le cadre des concertations qui ont existé au niveau de l’opposition et qui réunissent ces six grands partis que sont Le rewmi , le Pds, l’Ucs , le Fs/Dbj le Bokk Gis-Gis et l’Aj Pads, nous avions arrêté deux décisions majeures. La première consistait à mettre sur place un grand groupe parlementaire qui puisse être doté de tous les instruments au niveau de l’Assemblée nationale pour prendre correctement en charge les préoccupations des Sénégalais, mais également mettre en place un front pour la régularité et la transparence du processus électoral. Ayant compris qu’il y avait une organisation forte qui existait au niveau de l’opposition, certainement … coachés par l’Etat, ils ont tout fait pour faire capoter notre groupe parlementaire. Ce que nous n’accepterons pas. Pour la bonne et simple raison que c’est un groupe qui a été légalement constitué et nous allons voir dans les prochains jours quelles actions mener pour être rétablis dans nos droits.

Mais là, les dés sont jetés, le combat n’est-il pas perdu d’avance ?

Les dés ne sont jamais jetés quand il s’agit de rétablir la démocratie. Nous refusons de laisser l’Assemblée Nationale être mono colore. Nous allons nous battre.

La responsabilité de Moustapha Niasse dans cet imbroglio ?

De ce que je sais, ayant parcouru le règlement intérieur de l’Assemblée nationale de son article 1 à son article 123 en passant par les articles 20, 21 et 22 , il n’y a aucun mécanisme ou mode d’arbitrage qui lui (Moustapha Niasse) permet de donner un verdict à un groupe parlementaire au détriment d’un autre. Il n’y a aucun article qui donne ces prérogatives et ce pouvoir. Nous avons assisté à une forfaiture. Nous l’avons compris et aujourd’hui, on est en train de s’organiser pour que cela ne prospère pas. Nous sommes en train, entre leaders, de voir comment nous rencontrer pour explorer les voies et moyens à emprunter pour empêcher cette forfaiture de prospérer. Nous demeurons toujours résolument orientés vers les préoccupations des Sénégalais.




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES