DÉTHIÉ FALL : "Les comploteurs sont coachés par l’Etat ! »

A Touba à la tête d’une forte délégation au sein de laquelle pouvaient être distingués Moustapha Mbaye de Diourbel et Manel Fall de Touba, Déthié Fall a été reçu par Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké dans le cadre du magal dédié au quatrième Khalife de Cheikh Ahmadou Bamba. Le Rewiste a aussi fait un tour chez plusieurs chefs religieux dans la cité. Occasion saisie pour accorder cette interview exclusive à Dakaractu. Les questions relatives à l’imbroglio né du renouvellement des groupes parlementaires au niveau de l’Assemblée Nationale ont été naturellement abordées.

Dakaractu : Vous êtes à Touba dans le cadre du magal de Serigne Abdou Khadre. Un événement certainement important pour votre parti et pour son leader ?

En effet, je suis à la tête d’une forte délégation de Rewmi. Absent du pays, le Président Idrissa Seck nous a demandé de venir le représenter au magal de Serigne Abdou Khadre, l’ imam des imams. Je suis alors venu témoigner les relations très fraternelles et profondes entre le président Idrissa Seck et la famille de Serigne Touba, mais aussi les relations très particulières qui existent entre Idrissa Seck et Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké. Tout le Sénégal connaît l’affection, le respect mutuel qu’il y a entre ces deux hommes. C’est pourquoi, nous sommes à Touba aujourd’hui.

Que retenez-vous de Serigne Addou Khadre ?

Ce qu’il y a à retenir de Serigne Abdou Khadre, c’est sa grande générosité et sa piété. En lisant l’histoire, en la parcourant, nous avons noté que lors de sa naissance, Khadim Rassoul avait demandé à Serigne Mame Thierno Mbacké d’aller s’occuper de tout et il lui a également dit que durant son voyage toutes le personnes qu’il aura à rencontrer ou à voir seront naturellement épargnées des feux de l’enfer. Si aujourd’hui, nous venons à Touba à l’occasion de la célébration de ce Saint homme, nous profitons de l’occasion pour prier pour le Président Idrissa et pour le pays.

Un moment aussi pour parler de paix… Cela revenait beaucoup dans ses sermons ?

La paix doit être à la base de tout, elle doit être au début et à la fin de toutes choses. Dans l’instabilité, il y a que la détérioration qui s’installe. Touba est une terre de paix , une terre de l’Islam. Nous prions pour que cette paix qui y règne puisse se retrouver un peu partout dans le monde et plus particulièrement en Afrique pour qu’enfin avec les ressources naturelles et humaines dont nous disposons, nous puissions connaître le développement.

Quelques mots de politique… la guéguerre à ‘Assemblée Nationale, avez-vous situé les responsabilités ?

Nous l’avons clairement dit, c’est un grand recul démocratique. Les signes étaient bien là depuis l’année dernière avec le vote de cette loi liberticide et scélérate qui empêchait toute mobilité au niveau de l’assemblée nationale et par conséquent, tout député qui le souhaitait de quitter un groupe pour aller dans un autre groupe. Mais dans tous les cas , dans le cadre des concertations qui ont existé au niveau de l’opposition et qui réunissent ces six grands partis que sont Le rewmi , le Pds, l’Ucs , le Fs/Dbj le Bokk Gis-Gis et l’Aj Pads, nous avions arrêté deux décisions majeures. La première consistait à mettre sur place un grand groupe parlementaire qui puisse être doté de tous les instruments au niveau de l’Assemblée nationale pour prendre correctement en charge les préoccupations des Sénégalais, mais également mettre en place un front pour la régularité et la transparence du processus électoral. Ayant compris qu’il y avait une organisation forte qui existait au niveau de l’opposition, certainement … coachés par l’Etat, ils ont tout fait pour faire capoter notre groupe parlementaire. Ce que nous n’accepterons pas. Pour la bonne et simple raison que c’est un groupe qui a été légalement constitué et nous allons voir dans les prochains jours quelles actions mener pour être rétablis dans nos droits.

Mais là, les dés sont jetés, le combat n’est-il pas perdu d’avance ?

Les dés ne sont jamais jetés quand il s’agit de rétablir la démocratie. Nous refusons de laisser l’Assemblée Nationale être mono colore. Nous allons nous battre.

La responsabilité de Moustapha Niasse dans cet imbroglio ?

De ce que je sais, ayant parcouru le règlement intérieur de l’Assemblée nationale de son article 1 à son article 123 en passant par les articles 20, 21 et 22 , il n’y a aucun mécanisme ou mode d’arbitrage qui lui (Moustapha Niasse) permet de donner un verdict à un groupe parlementaire au détriment d’un autre. Il n’y a aucun article qui donne ces prérogatives et ce pouvoir. Nous avons assisté à une forfaiture. Nous l’avons compris et aujourd’hui, on est en train de s’organiser pour que cela ne prospère pas. Nous sommes en train, entre leaders, de voir comment nous rencontrer pour explorer les voies et moyens à emprunter pour empêcher cette forfaiture de prospérer. Nous demeurons toujours résolument orientés vers les préoccupations des Sénégalais.



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES