DERNIERE MINUTE : Un accord d’apaisement signé entre le RSP et les loyalistes au Burkina

Au palais du Mogho Naba roi des Mossis, les loyalistes et un officier du RSP ont signé un accord d’apaisement dans la nuit de mardi à mercredi. Le RSP accepte d’être cantonné dans sa casernes et les loyalistes de reculer de 50 km autour de la capitale. Les loyalistes n’ont néanmoins pas obtenu le désarmement du RSP comme ils le souhaitaient. Un peu plus tôt dans la soirée le général Diendéré assurait que Michel Kafando serait « remis en selle » dès mercredi.

Un accord est signé vers 22h à Ouagadougou entre les forces loyalistes et les hommes du RSP. C’est un accord d’apaisement qui prévoit que le RSP, le régiment du général Diendéré restera cantonné dans sa caserne tandis que les forces loyalistes reculeront d’une cinquantaine de kilomètres de la capitale. Les forces loyalistes qui souhaitaient désarmer le RSP se contentent donc d’un cantonnement du régiment de Gilbert Diendéré. Mais cet accord permet d’éviter l’affrontement alors que les chefs d’Etat de la Cédéao sont attendus ce mercredi matin dans la capitale burkinabé pour une deuxième mission de médiation.

L’accord a été paraphé solennellement devant le Mogho Naba, le roi des Mossis et une autorité morale au Burkina Faso. Il a été signé par le commandant Abdoulaziz Korogho, chef de corps par intérim du RSP et quatre officiers envoyés par l’état-major. Des négociations qui avaient tout pour réussir en théorie, car les deux parties se connaissent bien. Certains des chefs de corps qui ont pris l’initiative de cette marche sur Ouagadougou sont de la même promotion que ceux du RSP.

Un peu plus tôt dans la soirée de mardi, le général putschiste Gilbert Diendéré a affirmé que le président de la transition Michel Kafando serait « remis en selle » dès mercredi. « Kafando, c’est déjà acté, a-t-il déclaré. Les chefs d’Etat [de la Cédéao] arrivent demain pour le remettre en selle. Théoriquement c’est moi qui vais les accueillir demain, et Kafando les raccompagnera après. »

Faire la paix devant la plus haute autorité morale

Il est près de 21 heures lorsque le chef des Mossis, le Mogho Naba reçoit en son palais désert et sombre une petite délégation de militaires. Quatre officiers envoyés par l’état-major d’un côté, et de l’autre le chef de corps intérimaire du RSP, le commandant Korogho. Les cinq hommes en kaki écoutent religieusement le Mogho Naba prôner la paix et la réconciliation. Ils sont venus faire la paix devant la plus haute autorité morale du pays et donner ainsi davantage de poids à leur accord.

Le Régiment de sécurité présidentiel s’engage à rester cantonner dans sa caserne de Naaba Koom, derrière le palais présidentiel, tandis que les loyalistes reculeront leurs troupes de cinquante kilomètres hors de la ville. Les hommes du RSP abandonneront aussi tous les postes de contrôle qu’ils détiennent en ville et devront faire l’inventaire de leurs armes avant trois jours.

Décrispation à Ouagadougou

Cet accord marque un pas vers l’apaisement, mais on est loin des revendications formulées il y a 48 heures par les loyalistes qui voulaient alors désarmer le RSP. Cet accord d’apaisement succède à une guerre de déclarations musclées qui avait fait monter la tension mardi à Ouagadougou. Dans la nuit de lundi à mardi ainsi que mardi matin, les colonnes militaires en provenance de garnisons de provinces s’étaient positionnées dans Ouagadougou et notamment dans des casernes du centre-ville. Des positionnements qui n’ont donné lieu à aucun affrontement direct, mais selon le général Diendéré lui-même, des tirs d’assaillants non identifiés ont tout de même fait un mort et un blessé dans ses rangs.

Dans la matinée de mardi, le général Diendéré recevait la presse au Palais de Kosyam pour expliquer qu’il ne souhaitait pas que le sang burkinabé coule, qu’il ne comptait pas attaqué mais qu’il se défendrait en cas d’attaque. Gilbert Diendéré avait également indiqué que le dialogue se poursuivait avec ses adversaires militaires sur certains points litigieux comme le désarmement du RSP ou bien l’impunité.

Dans l’après-midi, des mouvements de troupes ont eu lieu à Ouagadougou notamment du RSP qui a conforté ses positions notamment dans la zone Ouaga 2000, c’est-à-dire près du palais de Kosyam et de l’hôtel Laico où doit se réunir mercredi la délégation de la Cédéao RFI



AFRIQUE-MONDE

logo article

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo acquittée de crime contre l’Humanité et de crime de guerre

29/03/2017 par :

Simone Gbagbo, jugée depuis mai 2016 pour des faits de crime contre l’Humanité et de crime de (...)

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

logo article

ACTUALITE : Entretien de Bachar el-Assad avec Europe1 et TF1

15/03/2017 par :

Fabien Namias : Bonjour M. le Président. Bachar el-Assad : Bonjour. Fabien Namias : Une (...)

logo article

« L’ART DE LA GUERRE » : Bruxelles prolongera-t-il la stratégie nucléaire du Pentagone ?

15/03/2017 par :

Dans le cas où l’administration Trump respecterait le Traité de non-prolifération, elle retirerait (...)

logo article

Tunisie : un policier tué dans une attaque jihadiste à Kebili

13/03/2017 par :

Un policier tunisien a été tué et un autre blessé dans une attaque terroriste nocturne contre une (...)

logo article

Maroc : les ambassadeurs économiques de Mohammed VI en Afrique

10/03/2017 par :

Ils accompagnent le roi Mohammed VI dans ses voyages à travers le continent pour signer des (...)

logo article

RD Congo : évincé du Rassemblement, Katebe Katoto conteste la sanction

07/03/2017 par :

Raphaël Katebe Katoto a été définitivement radié mardi du regroupement politique Alternance pour la (...)

logo article

Côte d’Ivoire : les syndicats de la fonction publique pourraient appeler à la reprise de la grève

06/03/2017 par :

Après avoir suspendu le 27 janvier leur mouvement social pour une durée d’un mois, les syndicats (...)

logo article

ACTUALITE : Interview avec Dr. Ramdani Fatima Zohra, Lauréate du Prix Mandela du Leadership Féminin 2016

02/03/2017 par :

Le jeudi, 22 décembre 2016, Dr. Ramdani Fatima Zohra a été désignée Lauréate du « Prix Mandela du (...)

logo article

FRANCE : Bientôt inculpé, Fillon reste candidat à l’élection

01/03/2017 par :

Le candidat de la droite à la présidentielle française François Fillon a confirmé mercredi qu’il a (...)

DEPECHES

28 mars 2017

DERNIERE MINUTE : Le Juge vient d’accorder une liberté provisoire au Maire de la Médina Bamba FALL et Cie

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES