DECLARATION : Pour mettre fin aux mensonges d’Etat et aux Calomnies.

Décidément le ridicule ne tue plus. Après avoir annoncé successivement 4000 milliards, 2000 milliards volés puis 700 milliards et enfin 117 milliards, les avocats de Macky Sall, qui se la coulent douce au bord de la Seine avec l’argent du contribuable sénégalais, nous reviennent avec 27 milliards qu’ils veulent rapatrier selon leurs dires. Mais de qui se moque t- on ? Le monde entier, y compris leur mentor Macky Sall, reconnait que la CREI n’est pas une juridiction aux normes et standards qui respectent les principes élémentaires du droit commun à savoir le double degré de juridiction , la charge de la preuve , la bonne administration et la bonne distribution de la justice. Elle est même une juridiction d’ « anti-droit » par excellence.
Dans le dossier de Karim Meissa Wade, il n’y a aucun élément nouveau sauf que des avocats qui se disent "avocats de l’Etat" s’enrichissent illicitement, dans la mesure où une procédure devant la CREI ne connait pas de partie civile donc parler d’avocats de l’Etat, ici, n’est que pure escroquerie. D’ailleurs la cour suprême, dans un arrêt, avait déjà jugé que l’Etat du Sénégal ne peut se constituer partie civile dans un procès pour enrichissement illicite d’où notre étonnement de voir des individus appelés " avocats de l’Etat du Sénégal" qui, en réalité, s’arrogent le droit de gaspiller et de dilapider les derniers publics dans le but de servir une clientèle politique. Ces soi-disant avocats de l’Etat, spécialistes de l’amalgame et du mensonge éhonté, associés à un agent judiciaire de l’Etat, militant et rédacteur d’une partie du programme "yonou yokouté ", sont devenus honteusement les exécuteurs des sales boulots d’un pouvoir politique aux abois. Le peuple sénégalais, avec son esprit éclairé, a bien compris que les conférences de presse et autres manœuvres des avocats de l’Etat ne procèdent que des manœuvres politiques qui sont téléguidées à partir du palais de la république.
Dans le dossier Karim Wade, les Dieux du droit ne sont ni avec la justice politique du Sénégal, ni avec ses avocats. D’ailleurs la justice française vient de le démontrer en déclarant recevable la plainte pour crime de séquestration arbitraire, passible de 30 ans de prison. Ce qui vient confirmer d’une part la détention arbitraire de Karim Wade par l’Etat prononcée par le haut conseil des droits de l’Homme de l’ONU, d’autre part la décision de la cours de justice de la CEDEAO sur le caractère illégal des procédures de la CREI.

Dans un autre registre, la FNCL tient à rappeler à Monsieur Youssou Ndour que Le Président Karim Meissa Wade, de même que Mme Aida Coulibaly Ndour, est métis. Il n’a pas choisi ses nationalités sénégalaise et française, il les a eu par le don de la nature contrairement à lui, M. Ndour, qui a quémandé et obtenu la nationalité française du président Chirac à la suite de services rendus à la France.

Pour terminer, la FNCL demande aux frères et sœurs libéraux, à tout le peuple sénégalais de de voter et faire voter massivement NON le jour du référendum du 20 MARS 2016 pour le respect de la parole donnée, pour l’éthique et la morale dans la sphère politique sénégalaise. La FNCL considère que, pour l’honneur de notre jeune démocratie, La mobilisation pour la victoire éclatante du NON à ce référendum reste la seule et unique préoccupation du moment.




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES