Cynthia Ohayon : « La Cedeao a perdu du crédit à vouloir précipiter un règlement de la crise burkinabè »

Alors que la tension est à son comble à Ouagadougou entre militaires loyalistes à la transition burkinabè et putschistes menés par Gilbert Diendéré, Cynthia Ohayon, analyste à l’International Crisis Group (ICG), revient sur les négociations en cours sous l’égide de la Cedeao. Interview.

Au lendemain de la présentation, dimanche soir, par le président sénégalais Macky Sall, d’une feuille de route adoptée sous l’égide de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), les troupes régulières de l’armée burkinabè ont convergé vers Ouagadougou, lundi 21 septembre, et ont adressé un ultimatum aux putschistes du RSP afin qu’ils déposent les armes. Celui-ci devait expirer ce mardi à 10 h GMT.

Pour Cynthia Ohayon, analyste à l’International Crisis Group (ICG), à Dakar, et spécialiste du Burkina-Faso, l’empressement de la Cedeao à imposer un règlement faisant la part belle aux putschistes a servi d’accélérateur à l’intervention de l’armée.

Jeune Afrique : La position de l’armée burkinabè face au coup de force du RSP était relativement indéchiffrable depuis le début de la crise. Disposiez-vous d’éléments sur ses intentions ?

Cynthia Ohayon : Ce n’était pas très clair car jusqu’à samedi après-midi, il n’y avait pas de communication officielle. Dans un texte publié vendredi soir, ICG évoquait deux scénarios possibles : une solidarité corporatiste entre l’armée et le RSP, comme on l’avait vu en juillet lorsque celle-ci s’est jointe à l’exigence du RSP d’obtenir la démission du Premier ministre ; ou bien voir passer au premier plan les frustrations des forces régulières face à ce régiment d’élite de quelque 1 300 hommes qui bénéficie de nombreux avantages matériels.

Il faut aussi avoir en tête le clivage générationnel, dans les rangs de l’armée comme du RSP, entre les jeunes militaires du rang, aux revendications relativement proches de celles du peuple et dont l’attachement au régime Compaoré est moindre, et une hiérarchie qui a davantage de privilèges à préserver.

Ce qu’on pouvait craindre, c’est une division en son sein entre loyalistes et pro-putschistes
Samedi, l’armée est sortie de son silence…

Oui, elle a diffusé un communiqué condamnant les exactions à l’encontre des populations civiles. Implicitement, il s’agissait d’un désaveu de l’action du RSP, ce qui pouvait préfigurer qu’elle ne se rallierait pas à Diendéré. Ce qu’on pouvait craindre, c’est une division en son sein entre loyalistes et pro-putschistes.

L’intervention de l’armée est survenue au lendemain de l’annonce, par le président sénégalais Macky Sall, d’une feuille de route controversée qui fait la part belle aux revendications du RSP. Faut-il y voir un déclencheur ?

Je pense que ça a forcément joué. Cette feuille de route de la Cedeao n’a pas été acceptée une seule seconde par les organisations de la société civile. En particulier, la loi d’amnistie au bénéfice des putschistes a été jugée inacceptable alors que la crise n’est pas réglée et que des Burkinabè sont encore pris pour cibles. Ces mesures, vues comme unilatérales, ont renforcé le sentiment au sein de la société civile, des partis et de la population que la Cedeao était favorable à l’ancien président, donc aux putschistes. Une conviction alimentée par le profil de Kadré Désiré Ouedraogo, le président de la Commission de la Cedeao, considéré comme un proche de Blaise Compaoré.

La satisfaction affichée par les médiateurs sénégalais et béninois était donc prématurée ?

À vouloir précipiter un règlement de la crise sans prendre le temps de le faire accepter, on a sans doute provoqué une accélération du processus. J’ai du mal à comprendre ce manque de vision à long terme de la médiation. Les discussions ont débuté vendredi. Pourquoi fallait-il annoncer à tout prix un accord dès samedi soir ? Certes, la pression était importante, et la situation à Ouagadougou devenait intenable. Mais n’aurait-il pas mieux valu se concentrer sur l’arrêt des violences et le départ du général Diendéré ? En s’y prenant ainsi, la Cedeao y a perdu du crédit. JEUNE AFRIQUE



AFRIQUE-MONDE

logo article

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo acquittée de crime contre l’Humanité et de crime de guerre

29/03/2017 par :

Simone Gbagbo, jugée depuis mai 2016 pour des faits de crime contre l’Humanité et de crime de (...)

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

logo article

ACTUALITE : Entretien de Bachar el-Assad avec Europe1 et TF1

15/03/2017 par :

Fabien Namias : Bonjour M. le Président. Bachar el-Assad : Bonjour. Fabien Namias : Une (...)

logo article

« L’ART DE LA GUERRE » : Bruxelles prolongera-t-il la stratégie nucléaire du Pentagone ?

15/03/2017 par :

Dans le cas où l’administration Trump respecterait le Traité de non-prolifération, elle retirerait (...)

logo article

Tunisie : un policier tué dans une attaque jihadiste à Kebili

13/03/2017 par :

Un policier tunisien a été tué et un autre blessé dans une attaque terroriste nocturne contre une (...)

logo article

Maroc : les ambassadeurs économiques de Mohammed VI en Afrique

10/03/2017 par :

Ils accompagnent le roi Mohammed VI dans ses voyages à travers le continent pour signer des (...)

logo article

RD Congo : évincé du Rassemblement, Katebe Katoto conteste la sanction

07/03/2017 par :

Raphaël Katebe Katoto a été définitivement radié mardi du regroupement politique Alternance pour la (...)

logo article

Côte d’Ivoire : les syndicats de la fonction publique pourraient appeler à la reprise de la grève

06/03/2017 par :

Après avoir suspendu le 27 janvier leur mouvement social pour une durée d’un mois, les syndicats (...)

logo article

ACTUALITE : Interview avec Dr. Ramdani Fatima Zohra, Lauréate du Prix Mandela du Leadership Féminin 2016

02/03/2017 par :

Le jeudi, 22 décembre 2016, Dr. Ramdani Fatima Zohra a été désignée Lauréate du « Prix Mandela du (...)

logo article

FRANCE : Bientôt inculpé, Fillon reste candidat à l’élection

01/03/2017 par :

Le candidat de la droite à la présidentielle française François Fillon a confirmé mercredi qu’il a (...)

DEPECHES

28 mars 2017

DERNIERE MINUTE : Le Juge vient d’accorder une liberté provisoire au Maire de la Médina Bamba FALL et Cie

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES