Crise au Burundi : le Conseil de sécurité de l’ONU prône une solution « par étapes »

Les ambassadeurs du Conseil de sécurité de l’ONU ont prôné samedi une solution "par étapes" avec les dirigeants de l’Union africaine pour tenter d’enrayer l’escalade des violences au Burundi, dont le président Pierre Nkurunziza s’oppose à toute ingérence internationale.

La rencontre s’est déroulée au siège de l’UA à Addis Abeba, alors que les envoyés des quinze pays membres du Conseil ont reconnu avoir enregistré peu de progrès vendredi à Bujumbura lors de leurs entretiens avec M. Nkurunziza.

Les discussions ont porté sur le déploiement d’une force africaine et sur une reprise des discussions avec l’opposition pour mettre fin à la crise provoquée par l’élection controversée à un troisième mandat de M. Nkurunziza l’an dernier. Les violences se sont multipliées depuis l’annonce de sa candidature en avril et sa réélection en juillet.

« Déni total des dangers »

Les manifestations de rues, un coup d’Etat manqué et une rébellion armée ont déjà fait plus de 400 morts et contraint à l’exil quelque 230.000 personnes, selon l’ONU, et suscité des craintes de voir le pays replonger dans des massacres interethniques entre Hutu et Tutsi.

Mais M. Nkurunziza « est dans le déni total des dangers », a regretté samedi l’ambassadeur égyptien Amr Aboulatta, à l’issue de cette tournée de trois jours.

Des violences, qui ont fait au moins un mort, ont ainsi éclaté jeudi à Bujumbura peu avant l’arrivée de la délégation onusienne.

C’est la seconde fois en dix mois que le Conseil de sécurité se rend au Burundi et la représentante des Etats-Unis, Samantha Power, a noté « beaucoup plus de peur » de la part des dirigeants de la société civile, qui vivent pour la plupart en exil. Mais « nous devons procéder par étapes » malgré la gravité de la situation, a-t-elle souligné.

Le sommet de l’UA, les 30 et 31 janvier en Ethiopie, doit évoquer le projet de force africaine de 5.000 hommes déployée au Burundi, considérée par Bujumbura comme une « force d’invasion et d’occupation ».

Pour M. Aboulatta, une résolution de l’ONU soutenant la force de l’UA serait « prématurée » et le bloc panafricain doit « reconsidérer son approche » après le refus de M. Nkurzunziza.

L’envoyé russe, Petr Iliichev, a proposé la création d’une mission policière internationale pour patrouiller dans les quartiers contestataires de Bujumbura, soulignant l’impact « négatif » de la présence de troupes africaines dans les efforts pour renouer le dialogue entre le gouvernement et l’opposition.

La France, pour sa part, a souhaité un déploiement « aussi vite que possible » d’une centaine d’experts militaires et d’observateurs des droits de l’Homme appartenant à l’UA, notamment à la frontière avec le Rwanda, accusé par M. Nkurunziza de soutenir des groupes d’opposition armés, ce que Kigali dément.

Le sommet de l’UA devra également décider du sort de la médiation ougandaise, qui n’a organisé qu’une réunion entre gouvernement et opposition en décembre, alors que les membres du Conseil ont poussé pour un rôle accru de l’ONU dans cette médiation.

Aide financière au Burundi

Plutôt que des sanctions, l’ONU a également préféré évoquer une aide financière au Burundi dans un geste de soutien pour régler la crise.

Mme Power a reconnu que les discussions vendredi avec le président burundais « n’avaient pas été aussi productives » que ce que le le Conseil aurait souhaité.

M. Nkurunziza est resté intransigeant, rejetant les appels pour un dialogue inclusif, pour de nouveaux efforts de médiation et pour l’envoi de la force africaine.

Il a réfuté que les violences puisse déboucher sur des massacres ethniques.

« Je vous garantis qu’il n’y aura plus de génocide au Burundi », a-t-il assuré, en promettant que « le pays est en sécurité à 99% ». JEUNE AFRIQUE



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES