Côte d’Ivoire : un attentat malheureusement prévisible, des autorités sur le qui-vive

L’attentat terroriste perpétré hier à Grand Bassam n’était pas une surprise pour les autorités ivoiriennes qui s’attendaient à une attaque meurtrière depuis plusieurs mois.

Après les attaques jihadistes de juin 2015, dans le sud du Mali près de la frontière ivoirienne, la Côte d’Ivoire se savait dans l’oeil viseur. L’attaque sur la plage de Grand Bassam, le 13 mars, qui a fait 16 victimes, a choqué les Ivoiriens sans pour autant les surprendre.

Le plan antiterroriste – à l’image de Vigipirate en France – concocté par le Conseil national de sécurité (CNS) était activé en janvier dernier. Des patrouilles de la Brigade antiterroriste circulent déjà depuis plusieurs semaines dans les rues du Plateau et de Marcory à Abidjan.

« On savait que nous étions une cible, confie une source proche des services de renseignement ivoiriens. Nos amis nous avaient alerté grâce à des interceptions de communications satellites entre des jihadistes qui ciblaient le pays. On s’était déjà préparé. »

Un conseiller du chef de l’État estime que, grâce à ces alertes, la réponse à l’attentat d’hier à Grand Bassam a été efficace. Même si le nombre de victimes est tout de même élevé, la réaction rapide des forces de sécurité a été saluée de toutes parts. « Un test de simulation avait été organisé début mars, ce qui a permis une meilleure organisation des services de secours et surtout la réaction des forces de sécurité pour limiter le nombre de victimes » explique-t-il.

Attentats déjoués et organisation revue

Pour affronter au mieux la menace, le gouvernement a revu son dispositif antiterroriste l’an dernier. Deux hommes travaillent en étroite coopération avec le chef de l’État : Alain-Richard Donwahi, le secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité (CNS), et le préfet Vassiriki Traoré, coordonnateur des Services de renseignements.

Ainsi organisées, les autorités ivoiriennes ont déjà déjoué plusieurs attentats depuis le début de l’année. Deux scénarios étaient privilégiés par les suspects : l’explosion d’une voiture piégée et l’attaque d’un commando contre des lieux publics fréquentés par les expatriés. C’est le deuxième qui a finalement été réalisé.

Une coopération internationale pour protéger la Côte d’Ivoire

La coopération entre les Français, les Américains et les autorités ivoiriennes s’est intensifiée depuis quelques mois.

Selon nos sources, l’armée française avait informé les Ivoiriens d’un schéma d’attaque découvert lors d’une opération contre des jihadistes à Tessalit au Mali. La France coopère étroitement avec la Côte d’Ivoire sur les questions terroristes. Deux spécialistes de l’antiterrorisme travaillent déjà sur le terrain avec le Centre de coordination des décisions opérationnelles (CDDO).

L’Union africaine, quant à elle, a renforcé sa représentation en Côte d’Ivoire en dépêchant un conseiller militaire et de sécurité, Malamine Konaré – fils de l’ex-chef d’État malien.

Baudelaire Mieu




AFRIQUE-MONDE

logo article

Yahya met le cap sur Malabo : le film des trois heures d’escale de l’ex-président gambien à Conakry comme si vous y étiez !

22/01/2017 par :

Il est 20 heures à l’aéroport de Conakry ce vendredi 21 janvier 2017. Un petit groupe de badauds (...)

logo article

Gambie : les forces ouest-africaines suspendent leur intervention militaire pour une dernière tentative de médiation

20/01/2017 par :

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de (...)

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

DEPECHES

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES