Côte d’Ivoire : Ouattara réélu dès le premier tour avec plus de 83%

Le président sortant de Côte d’Ivoire a été réélu pour cinq ans à la tête du pays, dimanche 25 octobre dès le premier tour du scrutin. Alassane Ouattara, 73 ans, récolte 2 118 229 voix, soit 83,66 % des suffrages, selon les résultats officiels annoncés ce mercredi par la Commission électorale indépendante. Le taux de participation est établi à 54,63 %. Une partie de l’opposition avait appelé au boycott.

Il n’y aura quasiment pas eu de match. La coalition au pouvoir était d’ailleurs assez sûre de l’emporter et avait prédit qu’il n’y aurait pas de deuxième tour. C’est ce qui est arrivé. Alassane Ouattara est vainqueur sans coup férir dès le premier tour. Dans la quasi totalité de la Côte d’Ivoire, et tout particulièrement dans le nord du pays, le président sortant n’a fait qu’une bouché de ses adversaires, qui auront plutôt été des sparring-partners que de véritables challengers sur le ring. Ils ont eu beaucoup de mal dans cette élection.

Il faut dire que le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) ne concourrait pas, puisque il avait rallié M. Ouattara dès le premier tour. Il faut dire aussi que le Front populaire ivoirien (FPI) fut, tout le long, englué dans des querelles internes entre Pascal Affi N’Guessan, qui souhaitait aller aux élections, et des partisans de la ligne « Gbagbo ou rien », qui appelaient au boycott. Il ne restait plus grand-monde face au président, qui a sans doute, de surcroît, bénéficié d’une prime au sortant. M. Affi N’Guessan est deuxième ; il obtient 9,29 % des suffrages. Kouadio Konan Bertin est troisième, avec 3,88 %. Les sept autres candidats, dont trois s’étaient retirés mais figuraient sur les bulletins, sont à moins de 1 %.

La Coalition nationale pour le changement (CNC), autre parti de l’opposition qui aura vécu le temps d’un feu de paille, a vu un à un ses membres jeter l’éponge. Essy Amara n’aura pas été jusqu’au bout de la démarche ; Mamadou Koulibaly a renoncé, expliquant que les conditions d’une élection transparente n’étaient pas réunies, imité en cela, en pleine campagne, par Charles Konan Banny, qui a lui aussi repris cet argument. L’appel au boycott lancé par une partie de l’opposition a-t-il été entendu ? Une chôse est sûre : la participation (plus de 80 % en 2010), n’a pas toujours été en rendez-vous cette année. Le taux de participation dépasse les 50 % (3 330 000 votants sur une liste électorale de 6 301 000). L’abstention est supérieure à 45 %.

Environ 34 000 soldats, dont 6 000 casques bleus, avaient été déployés pour assurer la sécurité du scrutin présidentiel de ce dimanche 25 octobre. L’élection s’est déroulée dans le calme. Ce climat, qui contraste avec les violences meurtrières de la crise postélectorale qu’a traversée le pays en 2010-2011, prévaut encore actuellement après l’annonce des résultats. Pour le président de la Commission électorale indépendante (CEI), « la crise de 2010 est derrière nous ». Alassane Ouattara, candidat du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), va pouvoir poursuivre son ouvrage. Il faudra que les solutions de « Ado » soient à la hauteur de l’attente des Ivoiriens qui auront voté pour lui dimanche.RFI




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES