Congo : au moins huit blessés, dont six par balles, dans des heurts à Brazzaville

Au moins huit personnes ont été blessées, dont six par balles, mardi dans des heurts à Brazzaville. L’opposition avait appelé à des manifestations dans la journée afin de protester contre le référendum constitutionnel prévu le 25 octobre.

Huit personnes au moins ont été blessées mardi 20 octobre à Brazzaville, dont six grièvement par balles, lors de heurts entre forces de l’ordre et opposants au référendum constitutionnel du 25 octobre, selon des sources hospitalières.

L’hôpital de Makélékélé, quartier sud de Brazzaville, a reçu sept blessés, dont cinq par balles et dans un état grave, selon des sources médicales sur place. Les deux autres blessés ont été atteints par des éclats de grenades lacrymogènes, a-t-on indiqué de même source, précisant que faute de moyens pour les soigner sur place, tous avaient été transférés à l’hôpital général.

Un autre blessé a été admis, touché par une balle à l’abdomen.

Manifestations

Il faut dire que la situation était extrêmement tendue à Brazzaville. Un commissariat du quartier avait été incendié, dans les quartiers sud de la capitale après l’interdiction d’une manifestation d’opposition annoncée pour mardi après-midi. Mardi matin, des manifestants hostiles au pouvoir avaient également commencé à brûler des pneus et à se rassembler dans les quartiers sud, pour réclamer l’annulation du référendum sur une nouvelle Constitution, prévu dimanche 25 octobre.

En début d’après-midi, la grande avenue reliant le centre de Brazzaville à Makélékélé et au quartier Bacongo était jonchée de pyramides de pneus incendiés et d’étals renversés. Les forces de l’ordre s’affairaient à dégager ces barricades. Elles avaient été déployés dans le sud de la ville, considéré comme un des bastions de l’opposition. Des heurts ont également été rapportés par certains membres de l’opposition, qui ont également dénoncé une coupure des moyens de communication. Le signal de la radio RFI avait également été coupé.

Dans un communiqué diffusé lundi 19 octobre, la présidence avait appelé « tous les Congolais et tous ceux qui ont choisi le Congo comme deuxième patrie à vaquer normalement à leurs occupations ». Le message, émis par le cabinet de Denis Sassou Nguesso, mettait en garde contre les « déclarations de certains hommes politiques et des écrits anonymes incitant à la sédition et à la violence » pour créer « une psychose au sein de la population ». JEUNE AFRIQUE



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES