Comment le jihadiste mauritanien Saleck Ould Cheikh a été arrêté en Guinée

Condamné à mort en 2011 et en cavale depuis trois semaines, Saleck Ould Cheikh, membre d’Aqmi, a été arrêté ce mercredi par la gendarmerie guinéenne, avec un autre ressortissant mauritanien et deux Bissau-Guinéens.

Comment a-t-il été localisé ?

Selon des sources de sécurité guinéennes et bissau-guinéennes, le fugitif a été capturé mardi 19 janvier au soir au barrage de Kalounka-magasin, à 35 km de Boké (300 km au nord-ouest de Conakry), près de la frontière avec la Guinée-Bissau.

L’arrestation a pu avoir lieu grâce au syndicat guinéen des transporteurs routiers, dont un responsable à Boké, Issiagha Kéita, a indiqué avoir été alerté par un appel téléphonique d’un ami syndicaliste basé à Kountabaly, en Guinée-Bissau, au sujet de deux Mauritaniens en route vers la Guinée à bord de motos-taxis et armés de pistolets mitrailleurs. « J’ai pu joindre l’un des pilotes de ces motos, auquel j’ai conseillé d’aller directement au poste de contrôle et de livrer les passagers aux gendarmes », a ajouté M. Kéita.

« Les syndicalistes bissau-guinéens avaient eux-mêmes été informés par le consul de la Mauritanie à Bissau que plusieurs Mauritaniens étaient en fuite vers la Guinée via la Guinée-Bissau », a expliqué à Jeune Afrique le gouverneur de la région administrative de Boké, le général de brigade Siba Lolamou. « Les services de défense et de sécurité ont été alertés, poursuit-il. Et le barrage routier Guinée-Bissau – Boké a été renforcé ».

L’un des Mauritaniens a tiré à bout portant sur le commandant de la gendarmerie de Daby sans l’atteindre
Tirs lors de l’arrestation

Au moment de la fouille « l’un des Mauritaniens a tiré à bout portant sur le commandant de la gendarmerie de Daby sans l’atteindre », précise le gouverneur de Boké. Accourue à cause des coups de feu, la population a réussi à rattraper le fugitif, a ajouté un gendarme qui se trouvait sur les lieux.

L’extradition des ressortissants mauritaniens devait intervenir sous peu, a-t-on assuré de source policière mauritanienne. En 2006, trois jihadistes mauritaniens qui avaient assassiné quatre touristes français avaient été arrêtés à Bissau un mois après leur fuite de Mauritanie.

Pourquoi Cheikh Ould Saleck a-t-il été condamné ?

Le Mauritanien Cheikh Ould Saleck, 31 ans, est un jihadiste d’Al-Qaïda au Mahgreb islamique (Aqmi). Originaire d’Atar, il se serait radicalisé au milieu des années 2000 avant de rejoindre le nord du Mali. En février 2011, il faisait partie d’un commando chargé de convoyer trois voitures bourrées d’explosifs du nord malien vers Nouakchott. Leur objectif ? La présidence mauritanienne, pour « assassiner le président Mohamed Ould Abdelaziz », comme l’avait ensuite indiqué l’organisation terroriste dans un communiqué.

Leur plan avait finalement échoué : le premier véhicule avait été détruit par l’armée mauritanienne, le second avait disparu, et le troisième avait été repéré puis ses occupants arrêtés, parmi lesquels Cheikh Ould Saleck. Condamné à mort pour « action terroriste », il était depuis détenu à la prison centrale de Nouakchott.

Comment s’est-il évadé ?

Le mystère plane toujours sur son évasion. Cheikh Ould Saleck s’est volatilisé de la prison centrale de Nouakchott le jeudi 31 décembre. Quelques jours avant, il avait rasé sa barbe et remboursé ses codétenus auxquels il devait de l’argent – des indices qui n’ont visiblement pas attiré l’attention de ses geôliers. Il « a été vu la dernière fois par ses amis de prison jeudi dans la mi-journée ».

Que sait-on de sa cavale ?

La cavale de Saleck Ould Cheikh, qui s’est échappé de la prison de Nouakchott le 31 janvier dernier, aura duré trois semaines. « De Mauritanie, il est entré au Sénégal puis en Guinée-Bissau », a indiqué une source policière mauritanienne de haut rang.




AFRIQUE-MONDE

logo article

En intégrant le Maroc, la CEDEAO deviendrait la 16e puissance mondiale devant la Turquie

26/02/2017 par :

(Agence Ecofin) - Le Maroc a présenté à Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la CEDEAO, (...)

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES