Chine-Afrique : une coopération décomplexée

Les temps changent dans le domaine de la coopération, comme en témoignent le sixième sommet Chine-Afrique, qui s’est tenu les 4 et 5 décembre à Johannesburg, et surtout les annonces qui y ont été faites.

L’Afrique du Sud accueille le premier sommet Chine-Afrique sur le continent
Rappelons tout d’abord que ce genre d’événements – Chine-Afrique, Inde-Afrique, Turquie-Afrique, etc. – se multiplie. Cela traduit une vision optimiste du décollage sinon effectif, du moins à venir, du continent, en même temps que le retard pris par les pays émergents dans l’appréhension de la complexité du monde africain, au-delà de la convoitise supposément suscitée par ses richesses naturelles.

Mais avec la Chine, nous changeons de dimension. Les initiatives et montants annoncés sont à la hauteur du gigantisme qui la caractérise : une enveloppe de 60 milliards de dollars [plus de 56 milliards d’euros] annoncée par le président Xi Jinping, dont 5 milliards de prêts à taux zéro et 35 milliards de prêts à taux préférentiels ; un vaste projet comprenant un réseau ferroviaire à grande vitesse, un réseau autoroutier et un réseau régional d’aviation ; la formation de 200 000 techniciens africains, dont 40 000 iront sur le territoire chinois ; l’octroi de 30 000 bourses à des étudiants africains et l’invitation annuelle en Chine de 200 chercheurs africains.

Mais, bien plus que les sommes en jeu, c’est la façon dont les choses se déroulent qui retient l’attention. Un proverbe togolais dit : « La manière dont on donne vaut plus que ce que l’on donne. » Un adage plus que jamais d’actualité car, avec la Chine, il n’y a pas cette leçon de morale surannée qui donne un parfum d’humiliation à tout accord de coopération entre l’Occident et l’Afrique. Il n’y a pas non plus foison d’expressions aussi maladroites qu’insincères telles que « nos amis africains » ou « il nous a fallu plusieurs siècles pour apprendre la démocratie ». Enfin, pas de courses de fond sans fin des dirigeants africains pour la mobilisation effective des montants promis, courses qui font souvent apparaître les aides comme des jeux de dupes, eu égard à la faiblesse des sommes effectivement décaissées.

Les pays développés à économie de marché (PDEM) ont promis durant des décennies d’octroyer 0,7 % de leur revenu national brut (RNB) aux pays les moins avancés (PMA). Las ! Ils n’ont jamais dépassé 0,15 % à 0,2 % de leur RNB. Dans le cadre des objectifs du développement durable (ODD), ils se sont encore engagés à mobiliser les fameux 0,7 % au titre de l’objectif 17 : « Renforcer les moyens du partenariat mondial pour le développement durable et le revitaliser ». Si l’engagement de 0,7 % est respecté, l’aide publique au développement en faveur des PMA passera de 30 milliards de dollars actuellement mobilisés à 250 milliards de dollars d’ici à 2030.

Les États africains ne devraient pas se laisser impressionner par les tartufferies de ceux qui, durant des siècles, ont eu le privilège du monopole sur l’Afrique
Dans un tel contexte, le pragmatisme de l’aide chinoise à l’Afrique suscite des cris d’orfraie de la part de ceux qui, leur bonne conscience en bandoulière, préfèrent donner des leçons plutôt que de jouer les exemples. Les États africains ne devraient pas se laisser impressionner par les tartufferies de ceux qui, durant des siècles, ont eu le privilège du monopole sur l’Afrique mais n’ont pas réussi à lui impulser le moindre début de transformation structurelle.

Pour produire, il faut du capital et du travail. La Chine aide l’Afrique à rattraper son retard en capital, notamment dans les infrastructures, et on ne peut que l’en remercier. C’est à nous, Africains, de bien gérer cette manne afin que son utilisation soit optimale pour le bien-être des populations. Notre défi est d’établir une véritable coopération gagnant-gagnant avec l’empire du Milieu, fondée sur la transparence et le primat de l’intérêt général sur les intérêts particuliers.

Nous voyons naître les prémices d’une coopération décomplexée, qui discrédite par son dynamisme les discours plaintifs des cassandres qui ne veulent pas voir se dérober sous leurs pieds le monde ancien, fait de paternalisme et de bons sentiments.

En matière d’aide publique au développement, nous sommes tenté de dire : « Cette fois-ci, c’est différent… »
par Kako Nubukpo
Ancien ministre de la Prospective et de l’Évaluation des politiques publiques du Togo, Kako Nubukpo est Global Leader Fellow à l’université d’Oxford, Royaume-Uni.

JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES