Centrafrique : l’insécurité règne à Bangui où de nouveaux affrontements ont éclaté

lors que la présidente de transition Catherine Samba-Panza était attendue mardi dans l’après-midi à Bangui, la situation était encore très instable dans la capitale centrafricaine. État des lieux.

Élections en 2015 : un piège pour la Centrafrique
Si aucune manifestation n’a eu lieu mardi 29 septembre, des tirs ont été entendus dans divers quartiers de Bangui. Dans le 8e arrondissement, non loin de l’aéroport international, des combats importants opposaient vers 15 heures locales (et GMT) les forces internationales et des anti-balaka alors que les hélicoptères de l’armée française survolaient la zone. Un véhicule de la Minusca, qui a reçu ordre de démanteler les barricades, a aussi été caillassé.

Selon un habitant de Gobongo (dans le 8e arrondissement), une personne est morte, victime d’une balle perdue lors d’échanges de tirs.

Toujours très forte, l’insécurité touche tout le monde : habitants, ministres, membres d’ONG ou même diplomates. Dans la nuit de lundi à mardi, certains ont vu leurs domiciles pillés, malgré l’instauration d’un couvre-feu. Les bureaux de sept ONG ont subi le même sort. Devant la détérioration de la situation sécuritaire, les Nation unies et plusieurs ONG ont décidé d’évacuer leur personnel non-essentiel.

Retour de Samba-Panza et enterrement de Mazimbele

Beaucoup craignent que de nouvelles violences explosent dans la journée. D’abord à l’occasion du retour de Catherine Samba-Panza à Bangui – elle était attendue vers 16 heures locales après avoir quitté New York, où se déroule l’Assemblée général de l’ONU, en raison des troubles. Ensuite, parce que les obsèques du chef anti-balaka Guy Mazimbele, ex-chef de la garde présidentielle de François Bozizé, sont également prévues dans l’après-midi. Ses proches ont prévu d’exposer son corps pendant plusieurs heures avant de l’inhumer. Mazimbele avait été tué dimanche lors d’une attaque contre la gendarmerie nationale, repoussée par les forces centrafricaines.

Selon un dernier bilan de l’ONU, près de 40 personnes ont été tuées depuis samedi et au moins 27 400 autres déplacées
La situation est également très instable dans le reste du pays. Selon plusieurs sources sécuritaires, environ 250 miliciens de la Séléka ont quitté Kaga Bandoro (Centre), où des renforts venus de N’délé sont arrivés, pour Bangui. Ils ont été stoppés à Dékoa par un contingent burundais de la Minusca. Les membres de l’ancienne rébellion basés à Bambari, qui souhaitaient descendre à Bangui « pour défendre leurs frères musulmans », ont affronté les Casques bleus de la RDC. Bilan : au moins deux morts et sept blessés.

Selon un dernier bilan de l’ONU, près de 40 personnes ont été tuées depuis samedi et au moins 27 400 autres ont été déplacées en quelques jours tandis que 500 détenus se sont échappés de la prison centrale de Bangui.




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES