Cellou Dalein Diallo : en Guinée, « la population adhère à mon projet »

Dimanche prochain va avoir lieu le premier tour de la présidentielle de Guinée Conakry. Huit candidats sont en lice et RFI vous propose de les entendre ce jeudi et ce vendredi, pendant les deux derniers jours de campagne. Ce matin, voici l’un des deux finalistes de la précédente présidentielle : en 2010, Cellou Dalein Diallo avait viré largement en tête au premier tour, avant d’être doublé in extremis au second tour par Alpha Condé. En ligne de la province de Basse Guinée, où il tient meeting, le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) répond aux questions de C. Boisbouvier.

Deux fois vous avez perdu à la présidentielle de 2010 et aux législatives de 2013. Qu’est-ce qui vous fait penser que cette année vous pouvez gagner ?

Cellou Dalein Diallo : D’abord, depuis 2010, j’ai beaucoup travaillé pour corriger ce qu’on pouvait considérer comme les faiblesses de mon parti. Ensuite, j’ai profité largement des erreurs, des incohérences et des échecs de M. Alpha Condé.

Vous accusez Alpha Condé de ne pas avoir tenu ses promesses de 2010, mais vous ne pouvez quand même pas le rendre responsable de l’épidémie d’Ebola l’année dernière !

C’est la mauvaise gestion de l’épidémie qu’on peut lui reprocher ! Parce qu’au départ il a nié l’existence de l’épidémie parce qu’il pensait protéger l’image du pays pour les investisseurs et les touristes. Et ensuite, lorsqu’il y a eu un déclin de la maladie, il a dit c’est terminé alors que la maladie continuait de se propager ! Ensuite l’utilisation des ressources que la communauté internationale a mises à la disposition de la Guinée pour sa réélection. Il a refusé d’associer les autres partis politiques à la lutte, pour pouvoir distribuer les moyens matériels et financiers seulement aux partisans du RPG.

Avant l’épidémie d’Ebola est-ce que la Guinée n’était pas en train de décoller économiquement ?

En 2013, avant Ebola, la croissance de la Guinée n’a été que de 2,3 %, alors que la Côte d’Ivoire en faisait 9, la Sierra Leone 14,8 et le Liberia 7 % ! Donc il n’y avait pas de performance !

Depuis quelques semaines, grâce à la mise en eau du barrage de Kaléta les habitants de Conakry et de plusieurs autres grandes villes voient diminuer les coupures de courant. Est-ce que ce n’est pas à mettre à l’actif du président sortant ?

Le coût actualisé en 2010 de ce barrage était de 280 millions de dollars. Il a passé un marché de gré à gré avec une société chinoise pour 550 millions de dollars ! Sans appel d’offre !

Est-ce que les habitants de Conakry ne vont pas voter Alpha Condé pour le remercier d’avoir moins de coupures de courant ?

Les infrastructures seulement, même si elles étaient nombreuses, ne font pas réélire. Il faut autre chose. Il faut la crédibilité. Il faut la confiance dans la manière de gérer l’Etat, la discrimination, l’injustice, l’insécurité, les pouvoirs d’achat qui ont fortement baissé… Voilà des facteurs sur lesquels on juge un chef d’Etat. Et le peuple de Guinée va sanctionner sévèrement Monsieur Alpha Condé le 11 octobre !

Vous dites qu’Alpha Condé a échoué partout. Mais n’a-t-il pas réussi en 2012 à signer avec le FMI un accord PPTE d’allègement de dette, que vous-même quand vous étiez Premier ministre, vous n’aviez jamais pu obtenir ?

Lorsque j’étais Premier ministre j’avais obtenu l’accord du point d’achèvement pour novembre 2006. Et c’est à ce moment que j’ai été limogé. Parce que les mesures drastiques que j’avais prises justement pour atteindre ce point d’achèvement ne convenaient pas à tout le monde.

Depuis le mois de mai dernier c’est la rupture entre Sidya Touré et vous. Est-ce que cela ne compromet pas vos chances de victoire en cas de second tour ?

Non, pas du tout. Et puis je pense que c’était un coup de tête. Aujourd’hui le discours de Sidya est différent.

Vous vous êtes rapprochés à nouveau, c’est ça ?

Oui, c’est ce que je constate, oui.

Au mois de juin, pour rompre votre isolement politique, vous avez fait alliance avec Moussa Dadis Camara, le chef de l’armée qui a massacré 157 personnes et violé 109 femmes le 28 septembre 2009 à Conakry. Cette alliance avec le diable, est-ce que vous ne risquez pas de la payer un jour ?

Non, ce n’est pas une alliance avec le diable ! Il y a un parti politique régulièrement agréé, qui a élu Monsieur Dadis Camara comme président du parti. Ce parti a un potentiel électoral important qui a donc décidé de nouer une alliance avec ce parti et tous les autres partis qui l’ont accepté. Voilà. Et mon électorat n’a pas été affecté par cela et au contraire, il m’a encouragé à nouer des alliances avec tous les partis qui l’acceptent.

Mais vous ne craignez pas que les familles des victimes du 28 septembre soient choquées par cette alliance et se retournent contre vous ?

Non, je n’ai aucune crainte à cet égard. Je fais mon travail de leader politique et je suis légaliste. Je souhaite que la justice continue son travail. Et pour le moment, jusqu’à preuve du contraire, Monsieur Dadis Camara n’est pas reconnu responsable des crimes qui ont été commis au stade du 28 septembre.

Quand les supporters d’Alpha Condé disent que leur champion sera élu dès le premier tour, que répondez-vous ?

C’est impossible. S’il y a un « coup KO », comme ils le disent, ce sera en faveur du candidat de l’UFDG.

C’est-à-dire de vous-même ?

Bien entendu.

Mais qu’est-ce qui vous fait penser ça ?

Parce que mon parti est beaucoup plus fort aujourd’hui qu’à la veille du premier tour ! En 2010, j’ai gagné 44 % des suffrages exprimés, alors qu’Alpha n’en avait eu que 18. Mais aujourd’hui, je viens de la forêt, de la côte guinéenne, de la Moyenne-Guinée, je suis en train de faire la Basse-Guinée. Ceux qui sont là voient à quel point la population adhère à mon projet ! A l’occasion de mes arrivées des manifestations grandioses, sans précédent, ont eu lieu dans la plupart des villes, comme à Nzérékoré en région forestière, à Mamou, à Labé, à Forécariah et à Kindia avant-hier. On n’a jamais vu de manifestations aussi grandioses dans toutes ces villes ! Même à Kankan j’ai fait l’objet d’un accueil chaleureux ! Il y a eu une grandiose mobilisation des Kankancas pour m’accueillir !
Et c’était nouveau parce qu’en 2010, ce n’était vraiment pas le cas. Cette fois-ci j’ai senti la sympathie. Et des engagements fermes ont été pris par les leaders d’opinion dans cette région – à Kankan, à Mandiana – de m’accompagner cette fois-ci, parce qu’ils sont déçus de la gouvernance de Monsieur Alpha Condé pour ses échecs justement, pour les engagements non tenus et pour la mauvaise gouvernance depuis qu’il est à la tête du pays




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES