CREI : L’Association des Juristes Africains décèle une « erreur fatale » dans la condamnation de Karim WADE

Par des arguments techniques, l’Association des Juristes Africains (AJA) a démontré que l’emprisonnement de Karim WADE est arbitraire à cause des nombreuses erreurs qui ont marqué la procédure depuis le début. L’AJA a présenté ce matin son livre intitulé : « Le délit d’enrichissement illicite : Affaire Karim WADE ». C’est un livre blanc qui revient sur cette affaire depuis 2000 jusqu’à l’annonce du verdict de Karim WADE.
Mais le point focal de l’ouvrage se situe entre les pages 26 et 30. Les Experts juristes ont insisté sur la période visée par la CREI pour condamner l’ancien Ministre d’Etat. Il y a deux périodes : 2000 à 2002 et de 2002 à 2012. Le fait qui a été visé et qui a amené la CREI a condamné Karim WADE se situe entre 2000 et 2002. Car il s’agit de l’argent offert par le Roi de l’Arabie Saoudite. C’est l’unique acte qui est à l’origine de la condamnation. Or de 2000 à 2002, Karim WADE n’a occupé aucune fonction officielle. Durant cette période, il était Directeur associé à la Banque UBS Warburg à Londres. C’est à cette période que le Roi avait offert l’argent à Me Abdoulaye WADE qui avait demandé à Karim WADE de le récupérer en son nom. Et c’est là qu’intervient l’Article 163 bis du Code Pénal qui précise les personnes susceptibles d’être poursuivies par la CREI.
« L’enrichissement illicite de tout titulaire d’un mandant public électif ou d’une fonction gouvernementale, de tout magistrat, agent civil ou militaire de l’Etat, ou d’une collectivité publique, d’une personne revêtue d’un mandat public, d’un dépositaire public ou d’un officier public ou ministériel, d’un dirigeant ou d’un agent de toute nature des établissements publics, des sociétés nationales, des sociétés d’économie mixte soumises de plein droit au contrôle de l’Etat, des personnes morales de droit privé bénéficiant du concours financier de la puissance publique, des ordres professionnels, des organismes privés chargés de l’exécution d’un service public, des associations ou fondations reconnues d’utilité publique  » dit l’article 163 bis.
Karim WADE n’est pas concerné par cet article parce que lorsque le Roi offrait l’argent à son père, il n’était pas encore nommé à un quelconque poste. C’est en 2002 qu’il est nommé Conseiller spécial et en 2004, Président de l’ANOCI. Donc comment peut-on condamner une personne qui est en dehors du champ d’application de la loi ? C’est ce que les Experts ont qualifié « d’erreur fatale » dans leur ouvrage. Cette erreur est commise par le président de la CREI. Elle a été fatale pour Karim qui paie les erreurs des Magistrats.
Toute la condamnation de Karim WADE repose sur ce don du Roi d’Arabie Saoudite. C’est la seule preuve de la Cour qui a oublié de tenir compte de la période 2000/2002 alors que Karim était encore à Londres. Les autres faits visés qui concernent ses coaccusés n’ont pas été tenus en compte dans la condamnation contre Karim.
Les Experts ont également évoqué la réforme de la CREI avec des recommandations. Le Secrétaire de la Raddho Aboubacry MBODJI s’est interrogé sur le sort des personnes victimes de la CREI s’il faut la réformer. Il a aussi dénoncé la corruption sur la scène avec l’affaire Lamine DIACK sans oublier d’appeler le pouvoir et l’opposition au dialogue.



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES