CREI : L’Association des Juristes Africains décèle une « erreur fatale » dans la condamnation de Karim WADE

Par des arguments techniques, l’Association des Juristes Africains (AJA) a démontré que l’emprisonnement de Karim WADE est arbitraire à cause des nombreuses erreurs qui ont marqué la procédure depuis le début. L’AJA a présenté ce matin son livre intitulé : « Le délit d’enrichissement illicite : Affaire Karim WADE ». C’est un livre blanc qui revient sur cette affaire depuis 2000 jusqu’à l’annonce du verdict de Karim WADE.
Mais le point focal de l’ouvrage se situe entre les pages 26 et 30. Les Experts juristes ont insisté sur la période visée par la CREI pour condamner l’ancien Ministre d’Etat. Il y a deux périodes : 2000 à 2002 et de 2002 à 2012. Le fait qui a été visé et qui a amené la CREI a condamné Karim WADE se situe entre 2000 et 2002. Car il s’agit de l’argent offert par le Roi de l’Arabie Saoudite. C’est l’unique acte qui est à l’origine de la condamnation. Or de 2000 à 2002, Karim WADE n’a occupé aucune fonction officielle. Durant cette période, il était Directeur associé à la Banque UBS Warburg à Londres. C’est à cette période que le Roi avait offert l’argent à Me Abdoulaye WADE qui avait demandé à Karim WADE de le récupérer en son nom. Et c’est là qu’intervient l’Article 163 bis du Code Pénal qui précise les personnes susceptibles d’être poursuivies par la CREI.
« L’enrichissement illicite de tout titulaire d’un mandant public électif ou d’une fonction gouvernementale, de tout magistrat, agent civil ou militaire de l’Etat, ou d’une collectivité publique, d’une personne revêtue d’un mandat public, d’un dépositaire public ou d’un officier public ou ministériel, d’un dirigeant ou d’un agent de toute nature des établissements publics, des sociétés nationales, des sociétés d’économie mixte soumises de plein droit au contrôle de l’Etat, des personnes morales de droit privé bénéficiant du concours financier de la puissance publique, des ordres professionnels, des organismes privés chargés de l’exécution d’un service public, des associations ou fondations reconnues d’utilité publique  » dit l’article 163 bis.
Karim WADE n’est pas concerné par cet article parce que lorsque le Roi offrait l’argent à son père, il n’était pas encore nommé à un quelconque poste. C’est en 2002 qu’il est nommé Conseiller spécial et en 2004, Président de l’ANOCI. Donc comment peut-on condamner une personne qui est en dehors du champ d’application de la loi ? C’est ce que les Experts ont qualifié « d’erreur fatale » dans leur ouvrage. Cette erreur est commise par le président de la CREI. Elle a été fatale pour Karim qui paie les erreurs des Magistrats.
Toute la condamnation de Karim WADE repose sur ce don du Roi d’Arabie Saoudite. C’est la seule preuve de la Cour qui a oublié de tenir compte de la période 2000/2002 alors que Karim était encore à Londres. Les autres faits visés qui concernent ses coaccusés n’ont pas été tenus en compte dans la condamnation contre Karim.
Les Experts ont également évoqué la réforme de la CREI avec des recommandations. Le Secrétaire de la Raddho Aboubacry MBODJI s’est interrogé sur le sort des personnes victimes de la CREI s’il faut la réformer. Il a aussi dénoncé la corruption sur la scène avec l’affaire Lamine DIACK sans oublier d’appeler le pouvoir et l’opposition au dialogue.




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES