CONTRIBUTION : Un Peuple- Un But- Une Foi ?

« Chaque génération doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission,
la remplir ou la trahir. »

Frantz FANON

Aucun des pays occidentaux dont nous avons copié nos systèmes gouvernementaux et nos institutions républicaines ne compte deux cent partis politiques ! Tout au plus deux à trois grands courants idéologiques et quelques groupes marginaux qui contribuent à l’animation de la vie publique.
La "démocratie", à la sauce africaine, est donc une caricature à usage tropical pour amuser des élites infantilisées par leur fascination du modèle occidental, réduites à copier/coller, sans mémoire ni perspective...
Or, l’Indépendance est d’abord un fait de l’Esprit, une aspiration profonde à construire l’inédit ou, à tout le moins, à rompre avec le passé avec l’ambition de faire mieux que la puissance coloniale. Mieux, voulant dire ici autrement dans tous les sens du terme !
Sous ce rapport, Il est temps pour les élites sénégalaises d’aller au fond des choses, de se parler, de s’écouter par égard pour ce Peuple merveilleux de Foi et de...patience... Lançons un audit non partisan des cinquante-cinq premières années de nos indépendances à partir de critères objectifs, quantifiables et indiscutables : Critique, autocritique, reconstruction d’une ambition collective largement partagée... Regardons froidement les causes profondes du retard de notre pays dans tous les domaines, identifions les causes structurelles et conjoncturelles de notre surplace depuis cinquante et cinq ans :
-  pourquoi notre système éducatif produit-il des chômeurs alors que tout est à construire autour de nous ?
-  Pourquoi nos hôpitaux sont des mouroirs alors que notre faculté de Médecine a produit les meilleurs praticiens du Monde ?
-  Pourquoi notre agriculture est moyenâgeuse alors que nos ingénieurs agronomes sont sortis des meilleures écoles du monde ?
-  Pourquoi nous ne décollons pas alors que nos enfants réussissent partout dans le Monde et dans les secteurs les plus pointus ?
Aborder ces questions, avec l’humilité et la lucidité nécessaires, sans partis pris ni complexes, est le devoir de notre génération ! Dans ce petit pays qu’est le Sénégal nous nous connaissons tous, plus ou moins. Arrêtons de jouer avec les mots pour, une fois pour toutes, changer le destin de notre Peuple. Car, et à l’analyse, les alternances politiques successives sont en deçà du défi qu’il convient de relever pour changer le Sénégal. Ce jeu de chaises anglaises à la, « ôte-toi de là que je m’y mette », flatte certainement les égos surdimensionnés de certains acteurs de la vie publique. Mais point n’est besoin de lire dans le marc pour prédire qu’à cette allure, dans cinquante ans rien n’aura vraiment changé dans les conditions de vie des plus démunis de notre nation. Les ruptures nécessaires pour changer le Sénégal en profondeur, ne sont pas d’ordre plastique. Elles nécessitent un sursaut de grande amplitude, un courage et un sens du sacrifice bien au delà de la normale. Elles convoquent un sens intuitif de l’Histoire pour une génération.
La question centrale est donc la suivante : Serait-il possible de conclure un pacte intergénérationnel autour d’une véritable VISION pour sortir le Peuple sénégalais de la pauvreté, améliorer ses conditions de vie et d’épanouissement, physique et spirituel, dans une sous région apaisée unie et fraternelle ?
Ce serait là le premier jalon de la Renaissance Africaine et notre apport au fondement de l’Unité continentale.
Ce chantier, pharaonique à première vue, serait à la portée d’un leadership fort, pragmatique et éclairé, capable de conduire et de rassembler le plus grand nombre autour d’une véritable ambition de progrès !
Le poète sénégalais Charles Carrère a dit : « la politique est un art mineur. »
Il nous reste à lui démontrer le contraire !

Amadou Tidiane Wone
Ecrivain- Ancien Ministre
Ancien Ambassadeur
woneamadoutidiane.wone@gmail.com




AFRIQUE-MONDE

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

DEPECHES

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES