CONTRIBUTION : Un Peuple- Un But- Une Foi ?

« Chaque génération doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission,
la remplir ou la trahir. »

Frantz FANON

Aucun des pays occidentaux dont nous avons copié nos systèmes gouvernementaux et nos institutions républicaines ne compte deux cent partis politiques ! Tout au plus deux à trois grands courants idéologiques et quelques groupes marginaux qui contribuent à l’animation de la vie publique.
La "démocratie", à la sauce africaine, est donc une caricature à usage tropical pour amuser des élites infantilisées par leur fascination du modèle occidental, réduites à copier/coller, sans mémoire ni perspective...
Or, l’Indépendance est d’abord un fait de l’Esprit, une aspiration profonde à construire l’inédit ou, à tout le moins, à rompre avec le passé avec l’ambition de faire mieux que la puissance coloniale. Mieux, voulant dire ici autrement dans tous les sens du terme !
Sous ce rapport, Il est temps pour les élites sénégalaises d’aller au fond des choses, de se parler, de s’écouter par égard pour ce Peuple merveilleux de Foi et de...patience... Lançons un audit non partisan des cinquante-cinq premières années de nos indépendances à partir de critères objectifs, quantifiables et indiscutables : Critique, autocritique, reconstruction d’une ambition collective largement partagée... Regardons froidement les causes profondes du retard de notre pays dans tous les domaines, identifions les causes structurelles et conjoncturelles de notre surplace depuis cinquante et cinq ans :
-  pourquoi notre système éducatif produit-il des chômeurs alors que tout est à construire autour de nous ?
-  Pourquoi nos hôpitaux sont des mouroirs alors que notre faculté de Médecine a produit les meilleurs praticiens du Monde ?
-  Pourquoi notre agriculture est moyenâgeuse alors que nos ingénieurs agronomes sont sortis des meilleures écoles du monde ?
-  Pourquoi nous ne décollons pas alors que nos enfants réussissent partout dans le Monde et dans les secteurs les plus pointus ?
Aborder ces questions, avec l’humilité et la lucidité nécessaires, sans partis pris ni complexes, est le devoir de notre génération ! Dans ce petit pays qu’est le Sénégal nous nous connaissons tous, plus ou moins. Arrêtons de jouer avec les mots pour, une fois pour toutes, changer le destin de notre Peuple. Car, et à l’analyse, les alternances politiques successives sont en deçà du défi qu’il convient de relever pour changer le Sénégal. Ce jeu de chaises anglaises à la, « ôte-toi de là que je m’y mette », flatte certainement les égos surdimensionnés de certains acteurs de la vie publique. Mais point n’est besoin de lire dans le marc pour prédire qu’à cette allure, dans cinquante ans rien n’aura vraiment changé dans les conditions de vie des plus démunis de notre nation. Les ruptures nécessaires pour changer le Sénégal en profondeur, ne sont pas d’ordre plastique. Elles nécessitent un sursaut de grande amplitude, un courage et un sens du sacrifice bien au delà de la normale. Elles convoquent un sens intuitif de l’Histoire pour une génération.
La question centrale est donc la suivante : Serait-il possible de conclure un pacte intergénérationnel autour d’une véritable VISION pour sortir le Peuple sénégalais de la pauvreté, améliorer ses conditions de vie et d’épanouissement, physique et spirituel, dans une sous région apaisée unie et fraternelle ?
Ce serait là le premier jalon de la Renaissance Africaine et notre apport au fondement de l’Unité continentale.
Ce chantier, pharaonique à première vue, serait à la portée d’un leadership fort, pragmatique et éclairé, capable de conduire et de rassembler le plus grand nombre autour d’une véritable ambition de progrès !
Le poète sénégalais Charles Carrère a dit : « la politique est un art mineur. »
Il nous reste à lui démontrer le contraire !

Amadou Tidiane Wone
Ecrivain- Ancien Ministre
Ancien Ambassadeur
woneamadoutidiane.wone@gmail.com




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES