CONTRIBUTION : Ousmane Tanor Dieng a-t-il perdu le Nord ?

Depuis quelques temps, voire quelques années, OUSMANE TANOR DIENG le numéro 1 du PARTI SOCIALISTE au Sénégal pose des actes de plus en plus incompréhensibles, même chez ses propres « ouailles » socialistes. Des actes et des prises de positions, unilatéralement, sont posés et adoptés par lui seul et/ou avec son premier cercle de fidèles sans en référer au parti qui sans nul doute pourrait être assimilé jusque récemment à la formation politique la plus démocratique du pays au point de vue structuration et fonctionnement.
A son profit exclusif, il a eu à faire adopter des textes qui, en fait, font de lui un « roi » maniant et remaniant, faisant et défaisant tout ce qui peut lui porter ombrage au point qu’il a fini de faire le vide autour de lui car n’ayant aucun contradicteur à ses côtés ou en face de lui . Les exemples étayant cet état de fait foisonnent :
-  La mise en place du conseil exécutif avec des nominations à la limite complaisantes.
-  Des déclarations intempestives pour renouveler son allégeance et sa fidélité au Président de L’APR
-  Affirmation d’un soutien inconditionnel du PS à son rival de 2012, son allié d’aujourd’hui malgré les coups de boutoir, les coups fourrés et autres inélégances des partisans du Président MACKY SALL.
-  Plainte sélective déposée contre des militants socialistes ….du jamais vu dans l’histoire ancienne et récente de notre vieux parti
O.T.D a t- il perdu le sens de la réalité ? Ne voit-il pas qu’il est en train de tuer ce regain d’espoir et d’espérance des socialistes ? En tout cas, il semble, plus réfléchir pour lui-même que pour les autres.
A-T-IL perdu la tête ? Comment peut-il accepter les actes aussi déshonorants de L’APR et de son gouvernement qui, communiquant à travers les medias, déclarent que le PS aura 25 Hauts Conseillers dont cinq nommés par le Président SALL ?
IL est devenu aux yeux des sénégalais un quotataire politique. Ce nombre de hauts conseillers ne représente en réalité que 16,6% des élus ce cette nouvelle institution budgétivore, donc ceci est insignifiant. Pourquoi ceux-là qui le poussent dans le décor, vers la sortie du champ politique en le casant dans cette nouvelle institution, n’ont-ils pas agi de la sorte avec L’AFP de NIASS ? Ou avec les autres alliés ?
Faudrait-il le laisser mener le PS, avec lui, à l’abattoir ? QUE NON !
Le PS doit sortir de sa torpeur. Secouons-nous camarades. IL y a de dignes héritiers légitimes de SENGHOR dans les rangs de notre parti. Le PS ne peut être souteneur de qui que ça soit alors qu’il regorge en son sein d’une élite sans commune mesure, apte à assumer des responsabilités dans la gouvernance politique, sociale, économique et culturelle du Sénégal. O.T.D revenez à la raison. Notre rêve et nos ambitions pour notre parti et pour le Sénégal ne sont, peut-être pas les vôtres. Alors gardez-vous de sacrifier et de brader notre patrimoine commun, héritage légué par les anciens et qui, indûment, du fait d’un « OUKASE » d’ABDOU DIOUF, s’est retrouvé entre vos mains. (CF congres sans débat de 1996 qui a vu des pans entiers et des cadres hors pair du PS, quitter le navire).
La pire menace qui pèse actuellement sur le parti découle à nouveau, d’actes posés par O.T.D. Des militants, de jeunes militants surtout, constituant le vivier, l’avenir et le fer de lance du PS sont drainés par dizaines vers la DIC (police politique) pour y être entendus puis seront certainement trainés devant la justice. Gare à vous Monsieur DIENG car l’Histoire retiendra que vous êtes l’homme qui aura fini de faire l’unanimité sur sa personne, mais négativement, dans votre manière de gérer de façon patrimoniale le Parti Socialiste. Des générations de militants se sont faites face par une confrontation dont vous ne sortirez jamais indemne. Méditez les sages paroles du vieux BAKARY MANDIANG, vieux militant du BALANTACOUNDA, compagnon du père fondateur L. S SENGHOR, je le cite… « en politique, la légitimité et la légalité ne suffisent plus, il faut en plus une aura, un attrait, un capital sympathie.
Malheureusement, la nature ne vous en a pas doté. Votre image et encore moins votre discours ne passent pas, donc comme le disent les jeunes du Mouvement Y EN A MARE : « Boul Forcé ». Prends ta part du gâteau de L’APR et de son chef ; laisse-nous notre parti qui mérite plus.
Vous vous êtes engagés dans une voie sans issue et vous avez adopté une posture qui assurément et certainement ne fera qu’alimenter et envenimer plus de tensions entre responsables et militants du PS. Au grand dam des sénégalais.
Lorsqu’un dirigeant n’entend plus, ne voit plus et ne perçoit plus les cris de détresse, d’alerte ou d’avertissement de ses mandants, du peuple ou de ses militants, alors là, tout indique qu’il va droit au mur.

MODOU DIOUF : SECRETAIRE GENERAL DE LA SECTION COMMUNALE DE TOUBA TOUL
coormodoudiouf@yahoo.fr




AFRIQUE-MONDE

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

DEPECHES

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES