CONTRIBUTION : Les diplômes ne font pas l’intellectuel

Les diplômes ne font pas l’intellectuel 

Ces soit disant intellectuels sénégalais qui devaient faire bouclier autour du President Abdoulaye Wade pour le protéger du colon exploiteur, l’ont combattu sur des détails en ignorant ces grandes œuvres qui ont changé le visage du Senegal (Karim gueunou ma diangue) c’est ça leur justification bidon ! 
 Berthelemy Diaz malgré ces mésententes avec Wade a dit un jour quand il prend l’autoroute a péage "kholam dafay seed" pour dire l’importance de ce chef-d’œuvre infrastructurel sublime qui a complètement révolutionner la liaison
entre Dakar, sa banlieue et le reste des régions. 
Des soit disant intellectuels qui ont combattu Abdoulaye Wade l’homme qui a généralisé la bourse des étudiants et augmenté de façon général le salaire des fonctionnaires durant son magistère. 
Ils ont combattu l’homme qui a créé les universités de proximité comme l’université Assane Seck de Ziguinchor et qui a rendu l’éducation accessible à tous avec notamment les cases des tout petits qui a été une grande innovation. 
Ils ont combattu l’homme qui a construit le grand théâtre devenu le temple culturel de la capitale sénégalaise. Là où tout artiste rêve de se produire. Juste à côté le musée de l’art africain et du monument de la renaissance devenu une fierté panafricaine. C’est dire comment l’homme est panafricaniste et tient à la dignité de l’homme noir. 
Ils ont combattu l’homme qui a construit le nouvel aéroport Blaise Diagne dont son successeur peine à finir et qui aidera beaucoup à désengorger Dakar. 
Ils ont combattu l’homme des hôpitaux et des cases de santé. L’homme des collèges et des lycées ( mon quartier Thiaroye a bénéficié d’un nouveau collège, lycée et d’un hôpital sous son magistère). 
Ils ont combattu L’homme aux grands projets agro-pastoraux avec notamment la GOANA, l’homme des usines de montage de voitures entre autre.
Ils ont combattu l’homme qui a été l’opposant le plus célèbre de l’Afrique, celui qui a toujours cru en la démocratie et qui croyait en l’alternance à travers les urnes et qui a réussi à le réaliser quand ailleurs en Afrique le pouvoir se prenait à travers les armes. 
Ils ont combattu Abdoulaye Wade le panafricaniste celui qui osé diversifier les partenaires du Senegal en s’ouvrant aux Chinois, Indiens, les pays du golf, le Brésil etc.. Pour offrir le meilleur à son peuple avec les résultats concrets que l’ont sait. L’homme qui a promut l’entreprenariat sénégalais, celui qui a misé sur ces propres citoyens. Celui avec qui on a connu le boom immobilier et l’entreprenariat local et panafricain comme l’usine de ciment Dangoté. 

Mais que voulez vous ?! Ces soit disants intellectuels sortis d’un système éducatif qui a complètement failli par ce qu’il n’a créé que des fonctionnaires narcissiques et égocentriques. Ils n’ont jamais rien créé à part prétendre à des salaires quelqu’en soit leur soit disant niveau de réussite. 
Il faut remettre en cause ce système éducatif colonialiste sénégalais qui n’a pas créé des créateurs de richesse ni des industrielles prometteurs d’emploi. 
J’en profite pour rendre un grand à nos parents, grands parents qui ont fuit la sécheresse dans les villages. Eux qui étaient des analphabètes, des illettrés et sans aucune formation professionnelle et pourtant ont très bien réussi pour la plus part mieux même que l’intellectuel sans jamais avoir bénéficié d’un quelconque aide publique. 

Ces soit disant intellectuels ont osés soutenir cette infamie qui est la CREI dénoncés par les nations unis, les organisations de défense des droits de l’homme et le peuple sénégalais. 
 
Ils sont ma grande déception.
Moussa NIANG




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES