CONTRIBUTION : Affaire Diack : Par devoir de vérité ! (Par Maïmouna Bousso)

Dans ce que l’on peut appeler désormais l’affaire Lamine Diack, les Sénégalais méritent de connaitre la vérité et rien que la vérité. Depuis le début de cette affaire qui n’a pas encore livré tous ses secrets, un choc moral s’est abattu sur la conscience du peuple qui se sent trahi, abusé, avili. Comme pour ajouter du mal à son malheur, le président de la République essaie de bâillonner son peuple avec l’interpellation tous azimuts d’opposants et de journalistes.
Un peuple trahi par un de ses fils dont il se glorifiait et qui, il ya quelques semaines seulement avait nié avec véhémence devant la presse et devant des guides religieux toute implication dans la sordide affaire de dopage dont il serait impliqué. Lamine Diack avait assuré que c’était une cabale contre sa personne et qu’au bout de la procédure il sera blanchi. Mais au finish, M. Diack, a, avec ses aveux, amorcé sa dégringolade, emportant dans sa chute l’honneur et la crédibilité du Sénégal. Quel que soit par ailleurs son passé Lamine Diack, avait fini par devenir une fierté nationale et africaine. Sa nomination à la tête de l’IIAF était ressentie comme un honneur par tous les Sénégalais et par delà tous les Africains. Dans ses incroyables aveux il a trainé le nom de son pays dans la boue et déshonoré ses compatriotes et tous les Africains. Les aveux de MR Diack divulgués dans Le Monde et dans lesquels il explique les raisons qui l’auraient conduit à commettre ces malversations sont honteuses. En éclaboussant la classe politique sénégalaise plus précisément l’opposition de Abdoulaye Wade en 2012 ainsi qu’une partie de la société civile, il a mis en doute la crédibilité de nos hommes politiques. Ses déclarations reprises par Le Monde sont claires et précises et ne souffrent d’aucune contestation. Et comme MR Diack a soutenu avoir aidé l’opposition, il existe un doute légitime, celui de savoir si le président Macky Sall a bénéficié de cet argent, oui ou non ? Il est clair que le Président de la République bénéficie de la présomption d’innocence et tant qu’il n’y a pas de preuves tangibles il reste innocent. Mais par devoir de vérité à son peuple souverain il doit l’édifier sur les tenants et les aboutissants de cette affaire, il y va de l’honneur et de la crédibilité du Sénégal. D’autant plus qu’il avait laissé entendre que sa gouvernance serait sobre, vertueuse et transparente. Donc au lieu d’essayer d’intimider la presse et l’opposition par des arrestations tous azimuts, le Président Macky Sall devrait rester serein et tirer cette affaire au clair. Il en a les moyens et le pouvoir. Il a le devoir d’envoyer des commissions rogatoires partout dans le monde pour laver son honneur et par la même occasion l’honneur de tout le peuple Sénégalais. Ne serait ce que par devoir de vérité. Car ce scandale va au delà de Lamine Diack parce qu’il remet en cause la légitimité et la crédibilité des élections présidentielle dans notre pays en 2012. Cela est extrêmement grave, et aucune arrestation, aucune menace, aucune intimidation ne peuvent détourner l’opinion nationale de l’essentiel. Le pays réclame la vérité et toute la vérité. Les interrogations sont légitimes. A qui a profité l’argent de cette corruption ? Quelle incidence cet argent a-t-il eu dans les activités citoyennes pendant cette période ? Devant une affaire aussi grave comment le président Macky Sall peut il commettre des abus de pouvoir aussi flagrants que la tentative de musellement de la presse ? Il faut dire que le président Macky Sall n’en est pas à son coup d’essai. Depuis qu’il est au pouvoir, il ne cesse d’intimider son peuple avec un discours au ton menaçant ; il n’arrête pas de violer les libertés de l’opposition par des interdictions de rassemblement ,il excelle dans les arrestations arbitraires et il n’a pas hésité a réactiver la CREI, qui n’est rien d’autre qu’ un tribunal d’exception pour écarter un opposant politique Karim Wade . Aujourd’hui le peuple sénégalais est amer, déçu et désorienté par les actes du Président de la République qui sont aux antipodes de la rupture, de la gouvernance sobre et vertueuse tant vantée et chantée. Ce qui est constant, c’est que Lamine Diack a affirmé avoir financé l’opposition lors de la présidentielle de 2012 qui a abouti à la victoire de Macky Sall. Donc même s’il n’a pas directement reçu cet argent sale de MR Diack, il reste certain qu’il y a contribué car c’est lui le vainqueur de ses urnes. Qu’il le veuille ou non sa victoire sera d’une manière ou d’une autre entachée par ces révélations. A moins qu’il dise à son peuple la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Et pour cela il faut l’ouverture d’une information judiciaire pour que jaillisse la lumière.
Maimouna Bousso présidente du MVT XALASS




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES