CONTRIBUTION : Affaire Diack : Par devoir de vérité ! (Par Maïmouna Bousso)

Dans ce que l’on peut appeler désormais l’affaire Lamine Diack, les Sénégalais méritent de connaitre la vérité et rien que la vérité. Depuis le début de cette affaire qui n’a pas encore livré tous ses secrets, un choc moral s’est abattu sur la conscience du peuple qui se sent trahi, abusé, avili. Comme pour ajouter du mal à son malheur, le président de la République essaie de bâillonner son peuple avec l’interpellation tous azimuts d’opposants et de journalistes.
Un peuple trahi par un de ses fils dont il se glorifiait et qui, il ya quelques semaines seulement avait nié avec véhémence devant la presse et devant des guides religieux toute implication dans la sordide affaire de dopage dont il serait impliqué. Lamine Diack avait assuré que c’était une cabale contre sa personne et qu’au bout de la procédure il sera blanchi. Mais au finish, M. Diack, a, avec ses aveux, amorcé sa dégringolade, emportant dans sa chute l’honneur et la crédibilité du Sénégal. Quel que soit par ailleurs son passé Lamine Diack, avait fini par devenir une fierté nationale et africaine. Sa nomination à la tête de l’IIAF était ressentie comme un honneur par tous les Sénégalais et par delà tous les Africains. Dans ses incroyables aveux il a trainé le nom de son pays dans la boue et déshonoré ses compatriotes et tous les Africains. Les aveux de MR Diack divulgués dans Le Monde et dans lesquels il explique les raisons qui l’auraient conduit à commettre ces malversations sont honteuses. En éclaboussant la classe politique sénégalaise plus précisément l’opposition de Abdoulaye Wade en 2012 ainsi qu’une partie de la société civile, il a mis en doute la crédibilité de nos hommes politiques. Ses déclarations reprises par Le Monde sont claires et précises et ne souffrent d’aucune contestation. Et comme MR Diack a soutenu avoir aidé l’opposition, il existe un doute légitime, celui de savoir si le président Macky Sall a bénéficié de cet argent, oui ou non ? Il est clair que le Président de la République bénéficie de la présomption d’innocence et tant qu’il n’y a pas de preuves tangibles il reste innocent. Mais par devoir de vérité à son peuple souverain il doit l’édifier sur les tenants et les aboutissants de cette affaire, il y va de l’honneur et de la crédibilité du Sénégal. D’autant plus qu’il avait laissé entendre que sa gouvernance serait sobre, vertueuse et transparente. Donc au lieu d’essayer d’intimider la presse et l’opposition par des arrestations tous azimuts, le Président Macky Sall devrait rester serein et tirer cette affaire au clair. Il en a les moyens et le pouvoir. Il a le devoir d’envoyer des commissions rogatoires partout dans le monde pour laver son honneur et par la même occasion l’honneur de tout le peuple Sénégalais. Ne serait ce que par devoir de vérité. Car ce scandale va au delà de Lamine Diack parce qu’il remet en cause la légitimité et la crédibilité des élections présidentielle dans notre pays en 2012. Cela est extrêmement grave, et aucune arrestation, aucune menace, aucune intimidation ne peuvent détourner l’opinion nationale de l’essentiel. Le pays réclame la vérité et toute la vérité. Les interrogations sont légitimes. A qui a profité l’argent de cette corruption ? Quelle incidence cet argent a-t-il eu dans les activités citoyennes pendant cette période ? Devant une affaire aussi grave comment le président Macky Sall peut il commettre des abus de pouvoir aussi flagrants que la tentative de musellement de la presse ? Il faut dire que le président Macky Sall n’en est pas à son coup d’essai. Depuis qu’il est au pouvoir, il ne cesse d’intimider son peuple avec un discours au ton menaçant ; il n’arrête pas de violer les libertés de l’opposition par des interdictions de rassemblement ,il excelle dans les arrestations arbitraires et il n’a pas hésité a réactiver la CREI, qui n’est rien d’autre qu’ un tribunal d’exception pour écarter un opposant politique Karim Wade . Aujourd’hui le peuple sénégalais est amer, déçu et désorienté par les actes du Président de la République qui sont aux antipodes de la rupture, de la gouvernance sobre et vertueuse tant vantée et chantée. Ce qui est constant, c’est que Lamine Diack a affirmé avoir financé l’opposition lors de la présidentielle de 2012 qui a abouti à la victoire de Macky Sall. Donc même s’il n’a pas directement reçu cet argent sale de MR Diack, il reste certain qu’il y a contribué car c’est lui le vainqueur de ses urnes. Qu’il le veuille ou non sa victoire sera d’une manière ou d’une autre entachée par ces révélations. A moins qu’il dise à son peuple la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Et pour cela il faut l’ouverture d’une information judiciaire pour que jaillisse la lumière.
Maimouna Bousso présidente du MVT XALASS



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES