CONTRIBUTION : A propos de la vente de la maison du Président WADE (Par Ass-Kaw)

La vente de la maison des WADE : Ass-Kaw s’oppose vigoureusement à cette indignité qui est un pas supplémentaire dans la transgression de nos valeurs, même si ces dispositions sont antécédentes à cette situation, mais l’Etat devrait jouer son rôle de la défense du Patrimoine que symbolise le Président WADE pour toute l’Afrique et le monde noir. Echanger la vente de la maison du Président WADE contre la sueur, le sang et les larmes devient une exigence sociale, un impératif de résistance, un honneur à défendre et une dignité des Sénégalais et des Africains à conseiller pour préserver notre réelle indépendance ; et nous disons, non et non à une collecte de fonds pour « racheter » un bien (maison) que l’on veut racketter.
Nous pensions avoir terminé avec les tares que l’on nous propose pour humilier le Président WADE, sa famille et ses compagnons, à savoir ; la traîtrise, l’ingratitude, la méchanceté, le mensonge qui ne suffit plus pour constituer un esprit de vengeance supposée que les coalisés entendent infliger à la famille WADE. Pourquoi devrions-nous accepter cette forfaiture de vente d’une maison acquise depuis bien avant l’accession du Président WADE à la magistrature suprême ? Et même si c’était un ballon d’essai de mesurer la température des populations, nous pensons que cette méthode est indécente, abjecte, horrible et indigne d’un petit groupe qui entend humilier un Africain qui a tant donné d’exemples sur la défense, la propension de la démocratie, des réalisations d’infrastructures qui font les merveilles de notre continent. A force d’être inactifs dans la dénonciation des abus, ce groupuscule de malfrats qui se croient tout permis avec leurs cohortes de conseillers qui n’ont aucun mérite que celui d’être foncièrement contre la famille WADE et de ses compagnons ; et de manifester une aversion, une indiscipline arrogante en calomnies pour se voir adulé d’une « bravoure » qui est celle des minables, des incapables qui ne maîtrisent rien des notions du développement d’un pays qui ne demande que de vivre dans un environnement de paix sociale.
Comme je ne cesse de le répéter, l’Africain qui détient un pouvoir, même celui qui vient de naître après les « indépendances », ou vit en Occident, ou ayant des diplômes, ou encore se croyant à la pointe de la modernité, ce dernier entend conduire son peuple dans une « vision » qui n’est rien d’autre que de l’ignorance volontaire ou non, de l’insuffisance d’une culture générale et de la bêtise humaine. Sinon, comment, ose-t-on émettre une idée de vente de la maison du Président WADE comme ne penseront le faire, les pourvoyeurs de légionnaires (les affairistes Occidentaux et leurs Etats) qui manipulent nos légionnaires qui confondent l’incompétence, la traîtrise avec leur « révolution » de sévisses arbitraires en fonction de la transhumance détestable qui les épargne.
Nous comprenons ceux d’entre nous qui prônent le symbole de notre drapeau national Sénégalais, un Peuple, un But, une Foi ; des mots qui résument un commun vouloir de vie commune avec une exigence et une optique de paix entre les citoyens nationaux ; mais avec un bloc de défense face à la menace extérieure. Et dans le cas de la vente de la maison du Président WADE, il s’agit bien d’une menace d’acteurs « nationaux » qui se lient de connivence avec les pourvoyeurs de légionnaires qui dictent leur conduite pour mettre à feu et à sang notre cher pays, le Sénégal paisible que nous entendons préserver. En ce cas d’espèce, le barrage d’hommes et de femmes s’imposent pour nous opposer, avec nos corps à la forfaiture qui se profile pour davantage nous humilier. En effet, ces pratiques de menace ne visent pas seulement la famille WADE, mais elle s’inscrit dans une stratégie savamment orchestrée, réfléchie, exécutée de main de maître pour répondre aux exigences des donneurs d’ordre qui veulent dissuader les futurs gagnants d’élections à ne pas toucher à leurs intérêts privés et à ceux de leurs peuples Occidentaux qu’ils considèrent comme nos maîtres.
Vouloir banaliser les actes sélectifs de forfaiture que les légionnaires (nos propres frères et sœurs) voudraient poser progressivement, méthodiquement, nous mènent tous vers l’abîme et le déshonneur qu’aucun peuple ne saurait accepter, pas plus que les Occidentaux. Et ass-kaw s’oppose vigoureusement à cette indignité qui est un pas supplémentaire dans la transgression de nos valeurs.
Vive le Sénégal, vive la démocratie et vive l’Etat de droit sans la CREI (Comité des Rancuniers de l’Etat pour l’Injustice) qui est le premier précurseur de cette ignominie à la sauce Africaine.
Moussa Mané, Responsable de la Cellule de Communication ass-kaw (Action des Soutiens et de Solidarité à M. Karim WADE et de ses codétenus). www.ass-kaw.org




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES