CONTRIBUTION : A propos de la vente de la maison du Président WADE (Par Ass-Kaw)

La vente de la maison des WADE : Ass-Kaw s’oppose vigoureusement à cette indignité qui est un pas supplémentaire dans la transgression de nos valeurs, même si ces dispositions sont antécédentes à cette situation, mais l’Etat devrait jouer son rôle de la défense du Patrimoine que symbolise le Président WADE pour toute l’Afrique et le monde noir. Echanger la vente de la maison du Président WADE contre la sueur, le sang et les larmes devient une exigence sociale, un impératif de résistance, un honneur à défendre et une dignité des Sénégalais et des Africains à conseiller pour préserver notre réelle indépendance ; et nous disons, non et non à une collecte de fonds pour « racheter » un bien (maison) que l’on veut racketter.
Nous pensions avoir terminé avec les tares que l’on nous propose pour humilier le Président WADE, sa famille et ses compagnons, à savoir ; la traîtrise, l’ingratitude, la méchanceté, le mensonge qui ne suffit plus pour constituer un esprit de vengeance supposée que les coalisés entendent infliger à la famille WADE. Pourquoi devrions-nous accepter cette forfaiture de vente d’une maison acquise depuis bien avant l’accession du Président WADE à la magistrature suprême ? Et même si c’était un ballon d’essai de mesurer la température des populations, nous pensons que cette méthode est indécente, abjecte, horrible et indigne d’un petit groupe qui entend humilier un Africain qui a tant donné d’exemples sur la défense, la propension de la démocratie, des réalisations d’infrastructures qui font les merveilles de notre continent. A force d’être inactifs dans la dénonciation des abus, ce groupuscule de malfrats qui se croient tout permis avec leurs cohortes de conseillers qui n’ont aucun mérite que celui d’être foncièrement contre la famille WADE et de ses compagnons ; et de manifester une aversion, une indiscipline arrogante en calomnies pour se voir adulé d’une « bravoure » qui est celle des minables, des incapables qui ne maîtrisent rien des notions du développement d’un pays qui ne demande que de vivre dans un environnement de paix sociale.
Comme je ne cesse de le répéter, l’Africain qui détient un pouvoir, même celui qui vient de naître après les « indépendances », ou vit en Occident, ou ayant des diplômes, ou encore se croyant à la pointe de la modernité, ce dernier entend conduire son peuple dans une « vision » qui n’est rien d’autre que de l’ignorance volontaire ou non, de l’insuffisance d’une culture générale et de la bêtise humaine. Sinon, comment, ose-t-on émettre une idée de vente de la maison du Président WADE comme ne penseront le faire, les pourvoyeurs de légionnaires (les affairistes Occidentaux et leurs Etats) qui manipulent nos légionnaires qui confondent l’incompétence, la traîtrise avec leur « révolution » de sévisses arbitraires en fonction de la transhumance détestable qui les épargne.
Nous comprenons ceux d’entre nous qui prônent le symbole de notre drapeau national Sénégalais, un Peuple, un But, une Foi ; des mots qui résument un commun vouloir de vie commune avec une exigence et une optique de paix entre les citoyens nationaux ; mais avec un bloc de défense face à la menace extérieure. Et dans le cas de la vente de la maison du Président WADE, il s’agit bien d’une menace d’acteurs « nationaux » qui se lient de connivence avec les pourvoyeurs de légionnaires qui dictent leur conduite pour mettre à feu et à sang notre cher pays, le Sénégal paisible que nous entendons préserver. En ce cas d’espèce, le barrage d’hommes et de femmes s’imposent pour nous opposer, avec nos corps à la forfaiture qui se profile pour davantage nous humilier. En effet, ces pratiques de menace ne visent pas seulement la famille WADE, mais elle s’inscrit dans une stratégie savamment orchestrée, réfléchie, exécutée de main de maître pour répondre aux exigences des donneurs d’ordre qui veulent dissuader les futurs gagnants d’élections à ne pas toucher à leurs intérêts privés et à ceux de leurs peuples Occidentaux qu’ils considèrent comme nos maîtres.
Vouloir banaliser les actes sélectifs de forfaiture que les légionnaires (nos propres frères et sœurs) voudraient poser progressivement, méthodiquement, nous mènent tous vers l’abîme et le déshonneur qu’aucun peuple ne saurait accepter, pas plus que les Occidentaux. Et ass-kaw s’oppose vigoureusement à cette indignité qui est un pas supplémentaire dans la transgression de nos valeurs.
Vive le Sénégal, vive la démocratie et vive l’Etat de droit sans la CREI (Comité des Rancuniers de l’Etat pour l’Injustice) qui est le premier précurseur de cette ignominie à la sauce Africaine.
Moussa Mané, Responsable de la Cellule de Communication ass-kaw (Action des Soutiens et de Solidarité à M. Karim WADE et de ses codétenus). www.ass-kaw.org



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES