CHEIKH IBRAHIMA DIALLO "P.J.D" : « L’instauration d’un dialogue social franc est un impératif pour une bonne réussite du PSE … »

Cheikh Ibrahima Diallo est le Président de la nouvelle formation politique, le Parti Justice et Développement(P.J.D). Dans ce bref entretien qu’il nous accorde, le marabout-politicien originaire de Médina Baye(Kaolack) décrypte avec nous, la situation politique nationale ponctuée par le drame de Mina(Mecque). Le Professeur Diallo qui croit dur comme fer que l’instauration d’un dialogue social franc demeure un impératif pour une bonne réussite du Plan Sénégal Emergent(PSE), est également d’avis qu’il ya urgence de prôner une concertation entre tous les pays de la « Oumah Islamique » pour éviter l’incurie notée dans l’organisation du Pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam.
Votre formation politique a reçu son récépissé, il ya bientôt, un an. Comment se comporte le P.J.D ?
Le Parti Justice et Développement(P.J.D) est, aujourd’hui, un parti légalement constitué. Il a été crée en 2013 et a eu son récépissé en Décembre 2014. Nous l’avons lancé au Sénégal amis aussi à l’étranger comme en Arabie Saoudite. Nous ne sommes dans aucune ligne doctrinale. Nous adoptons une posture médiane. Nous sommes dans le juste milieu. Ce qui nous intéresse, ce n’est pas les querelles entre socialisme, marxisme, trotskysme ou libéralisme mais comment faire pour abréger de manière idoine les souffrances du peuple sénégalais. C’est notre préoccupation majeure.
Un mot sur la situation socio-économique du pays.
On a un bon hivernage. Dieu merci ! Les semences sont venues à temps mais le problème se situe dans le retard observé dans la distribution de l’engrais. Je demande au gouverneur de ne pas répéter l’année prochaine, ces erreurs. Je souhaite une bonne commercialisation des arachides. Pour ce qui est de la crise, c’est général : en France, Grèce, Allemagne, elle continue d’y sévir. Le Sénégal ne fait pas figure d’exception. Tout de même, des efforts considérables sont en train consentis.
Vous déplorez le manque de dialogue au niveau du landerneau politique sénégalais.
Je crois qu’il urge d’instaurer un dialogue social franc. Le dialogue social doit être une réalité au Sénégal .Il est un impératif pour une bonne réussite du PSE, ce plan très cher au Président de la République, son Excellence Macky Sall. Par exemple, l’Assemblée Nationale est comme une tontine. Il n’ya pas de cohérence. Chaque député travaille pour sauvegarder son poste, pour les intérêts de son parti mais pas pour le peuple souverain. Cela peut plomber le PSE. On doit mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.
Vous récriminez ça et, pourtant, vous avez accepté la main tendue du Président Macky.
Mais, on était ensemble à Kaolack. Il m’a reçu en audience. On était ensemble au PDS. Il est un grand ami à moi. A Kaolack, je vois qu’il est en train de faire beaucoup de choses. On y voit de profonds changements avec des routes bitumées, l’amélioration de la mobilité urbaine avec de nouveaux cars, l’implantation des lampadaires dans les coins et recoins de la ville. Partout au Sénégal ; il essaie de faire des efforts. Mais, je l’attends toujours pour officialiser notre rapprochement.
Vous êtes arabisant, un grand ami des arabes (rires !).Le pèlerinage 2015 à la Mecque a été si endeuillé. Le Sénégal a eu son quota de morts et de disparus.
J’ai maintes fois dit que les politiques sont discrédités dans notre pays. Il est grand temps de faire recours aux religieux. Le Président Sall a manifesté beaucoup de volonté pour une bonne tenue du « Hajj » mais ça cloche avec ses conseillers et, particulièrement, le Commissaire Général au Pèlerinage qui n’est pas à la hauteur des attentes. On doit y mettre un Sénégal qui connaît ce pays, qui sait parler l’Arabe et qui a des relations ténues. Le Sénégal a eu son lot de morts et disparus. Nous nous inclinons devant leurs mémoires ; nous présentons nos condoléances aux autorités, aux différentes familles éplorées. Je lance un appel pour l’organisation d’une grande concertation de tous les pays de la « Oumah Islamique » pour que ces impairs ne se répètent plus.

Ibrahima NGOM Damel( avec L’EVIDENCE)




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES