Burkina : arrestation de Djibrill Bassolé, ancien chef de la diplomatie et ex-candidat à la présidentielle

L’ancien ministre des Affaires étrangères Djibrill Bassolé a été arrêté mardi au Burkina Faso. La veille, le gouvernement l’avait accusé d’instrumentaliser le Régiment de sécurité présidentielle, afin de perturber la transition.

Djibrill Bassolé a été arrêté à son domicile par des éléments de la gendarmerie. « Il a été arrêté à son domicile près du ministère des Affaires étrangères. C’est en lien avec le coup d’État du 17 septembre », a ainsi affirmé une source militaire. Une perquisition est également prévue à son domicile.

Lundi 28 septembre, le gouvernement l’avait accusé de comploter avec Gilbert Diendéré contre la transition. Ancien chef de la diplomatie burkinabè, celui-ci avait été empêché de se présenter à la présidentielle par le Conseil constitutionnel, qui l’avait reconnu coupable d’avoir participé au conseil des ministres ayant adopté le projet de loi de révision de la Constitution qui devait permettre à Blaise Compaoré de se maintenir au pouvoir.

Djibrill Bassolé avait démenti lundi 28 septembre au soir les accusations du gouvernement. « Après les mesures d’exclusion et d’acharnement politico-judiciaire dont j’ai été victime, il s’agit à présent d’une campagne de diabolisation », avait-il déclaré. Et d’ajouter : « En affirmant que j’appelle à me soutenir, une mobilisation de forces étrangères et de groupes djihadistes, le communiqué du gouvernement ne peut que provoquer la panique, la haine et la radicalisation ».

Manoeuvres à Ouagadougou

Djibrill Bassolé fait partie des 14 personnes dont les avoirs ont été gelés samedi 26 septembre par la justice, qui a aussi bloqué ceux de quatre partis, dont le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le parti de Compaoré. Parmi les personnalités visées figurent notamment le général Gilbert Diendéré, son épouse Fatou Diallo Diendéré, ex-députée du CDP, et Sidi Pare, ministre délégué à la Sécurité, destitué de ses fonctions vendredi 25 septembre.

Mardi 29 septembre, des soldats burkinabè ont par ailleurs pris position à Ouagadougou devant la caserne du Régiment de sécurité présidentielle (RSP). L’armée recommande également à la population d’éviter le secteur de Ouaga 2000, proche de la présidence et où se trouve la caserne, et aux habitants de se calfeutrer chez eux. L’aéroport de la capitale burkinabè est quant à lui fermé jusqu’à nouvel ordre



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES