Burkina Faso : Un double scrutin pour mettre fin à la transition

Ce dimanche, 5,5 millions d’électeurs Burkinabè sont appelés aux urnes pour élire leurs députés et leur président. Quatorze candidats sont en lice pour la magistrature suprême dans un scrutin qui apparait plus ouvert que jamais. Ces élections, auxquelles ne prennent pas part les dirigeants de la transition, vont marquer la fin de cette période ouverte au lendemain de l’insurrection d’octobre 2014 qui a chassé du pouvoir Blaise Compaoré.
Les bureaux de vote, au Burkina Faso, ont ouvert à 6 heures locales (et TU) et l’un de nos envoyés spéciaux notait par exemple, lors de la première heure, une faible affluence à l’école de Sikasso-Cira, à Bobo Dioulasso, la deuxième ville du pays. Sur les quatre bureaux que comptent l’établissement, seule une vingtaine d’électeurs s’était présentée par bureau, toute génération confondue, mais beaucoup de jeunes étaient venus exercer leur droit de citoyen. Des jeunes d’une vingtaine d’années pour qui c’est le tout premier vote et qui expliquent volontiers qu’ils sont fiers et heureux de participer à ce scrutin. Ce sera une « présidentielle pluraliste, libre et transparente », assurent-ils.

Pluralistes, ces élections le sont assurément avec quatorze candidats à la présidentielle, près de 7 058 à la députation en comptant les suppléants pour 127 sièges à pourvoir, 81 partis politiques et 18 regroupements d’indépendants en lice. Il faut aussi compter près de 17 898 bureaux de vote répartis dans les 368 communes du pays. Les chiffres de ces élections traduisent ainsi l’engouement d’un peuple qui, pour la première fois, n’a pas le sentiment que les jeux sont joués d’avance.

Parmi les candidats à la magistrature suprême figurent deux femmes et quatre indépendants. Tous les analystes s’accordent pour dire que c’est l’un des scrutins les plus ouverts au Burkina Faso. Si aucun des candidats n’obtient la majorité absolue, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) sera obligée d’organiser un second tour. Le scrutin législatif, lui, n’en compte qu’un seul.

Ouagadougou et Bobo Dioulasso décisives

A Bobo Dioulasso, il faudra par exemple désigner six députés pour la région du Houet, une région primordiale pour les candidats - 330 000 inscrits pour Bobo, près de 450 000 pour le Houet -, tant il est vrai qu’avec Ouaga, elle est un réservoir de voix pour les différents partis en lice.

Une campagne sans acrroc

La révision des listes électorales a permis d’inscrire près de 1,8 million d’électeurs nouveaux par rapport à 2010. Sous Blaise Compaoré les jeunes ne votaient plus, cette fois-ci ils se sont inscrits.

La campagne électorale a été de haute tenue, sans coup bas, ni violence, et aucun candidat n’a contesté le travail de la Céni, la commission électorale, depuis que s’est dégonflée l’affaire des 5 000 cartes d’électeurs disparues.

Les autorités de transition ne veulent pas échouer dans leur mission première : rendre au pays des institutions légitimes après la révolution d’octobre 2014. Elles ont reçu le soutien de leurs partenaires qui financent un tiers du coût des élections.

Plus de 17 000 observateurs

La société civile, y compris les mouvements ayant amené la révolution comme le Balai citoyen, jouera le rôle d’observateurs avec un réseau de 5 000 personnes. En tout, ce sont plus de 17 000 observateurs qui ont été accrédités. « Du jamais-vu dans l’histoire du Burkina », selon le président de la commission électorale.

Pour ces élections, la Céni s’est lancé un défi majeur, celui de proclamer les résultats dès ce lundi. Selon Maître Barthelemy Kéré, c’est la meilleure option pour « éviter les contestations et les procès d’intention » liés à la gestion des résultats par la Céni. JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES