Burkina Faso : Diendéré exige des garanties pour sa sécurité

Après l’échec du coup d’État contre la transition burkinabè, le général Gilbert Diendéré s’est réfugié dans une enceinte diplomatique de Ouagadougou. Si l’ex-chef des putschistes accepte de répondre de ses actes devant la justice, il négocie âprement les conditions de sa reddition.

Burkina : Gilbert Diendéré, « médiateur » ou preneur d’otages ?
Retranché dans une enclave diplomatique – très certainement l’ambassade du Vatican – depuis près de deux jours, le général Gilbert Diendéré négocie actuellement les conditions de sa reddition. Selon une source jouant un rôle majeur dans les discussions en cours, l’ex-putschiste exige, via le canal diplomatique, des garanties de sécurité pour lui ainsi que pour sa famille.

Dans l’idéal, indique cette source, il souhaiterait pouvoir partir à l’étranger, « le temps que la tension retombe », quitte, a-t-il dit à ses interlocuteurs, à ce qu’il revienne plus tard répondre de ses actes devant la justice. Mais Diendéré sait que les Burkinabé ne l’accepteront pas. Des sources diplomatiques indiquent que ce n’est ainsi pas la voie privilégiée. L’ancien bras droit de Blaise Compaoré pourrait être placé en résidence surveillée pour échapper à la vindicte populaire tout en restant au pays.

Baisser les armes

À ses interlocuteurs, Diendéré fait valoir que si le bilan officiel de l’attaque du camp Naaba Koom (fief du Régiment de sécurité présidentielle, RSP), qui est de zéro mort, est confirmé, c’est en partie parce qu’il avait appelé ses hommes à baisser les armes quelques minutes avant l’assaut. Il répète ce qu’il disait ces derniers jours : à savoir qu’il n’était pas le meneur des éléments du RSP les plus récalcitrants, mais qu’il jouait le rôle de médiateur. « Les hommes me font confiance, c’est pour cela qu’ils font appel à moi », avait-il déclaré à Jeune Afrique le 28 septembre.

Le Vatican n’a pas confirmé la présence de Gilbert Diendéré dans son ambassade. Mais plusieurs sources diplomatiques l’affirment. L’accès à l’ambassade est interdit au public depuis deux jours, gardé par plusieurs blindés et pick-ups. Cette enclave diplomatique se trouve dans le quartier de Ouaga 2000, à quelques centaines de mètres seulement du palais présidentiel de Kosyam et du camp Naaba Koom. Tout près, également, de l’ambassade des États-Unis et du propre bureau de Diendéré.

Plusieurs sources affirment que Diendéré ne se trouve pas au même endroit que son épouse et ses enfants. Ils seraient eux aussi, selon un proche, « en lieu sûr » – certainement une autre enclave diplomatique. Ces mêmes sources indiquent qu’il aurait cherché refuge auprès d’autres ambassades occidentales mais qu’il aurait essuyé plusieurs refus avant de trouver un asile temporaire.




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES