Bousculade mortelle à La Mecque : incertitudes et inquiétude en Afrique

Le mouvement de foule meurtrier a provoqué la mort jeudi de 717 personnes, faisant également plus de 850 blessés. Parmi ces victimes, des pèlerins africains dont on ignore encore le nombre exact.

Au lendemain de la bousculade meurtrière qui a coûté la vie à plus de 710 personnes, l’inquiétude est grande au sein des États ayant des ressortissants participant traditionnellement au hajj. Alors que l’identification des corps se poursuit à La Mecque, peu d’informations ont encore filtré sur la nationalité des victimes. Mais il est désormais certain que des pèlerins africains sont morts jeudi dans le premier lieu saint de l’islam.

Cette année, les pèlerins africains se sont en effet rendus en nombre à La Mecque pour le hajj, comme l’illustre cette infographie

Mohammed VI s’est entretenu avec le roi Salmane

Premier pays africain à déplorer des victimes, l’Algérie a fait état jeudi soir de trois morts parmi ses ressortissants. La mission algérienne, dont le ministre des Affaires religieuses sur place, travaille en collaboration avec les autorités sanitaires saoudiennes pour tenter d’identifier de potentielles nouvelles victimes algériennes.

Au Maroc, le roi Mohammed VI s’est entretenue par téléphone avec le Roi Salmane Ibn Abdelaziz Al Saoud jeudi pour lui présenter ses condoléances. Les autorités marocaines ont de leur côté annoncé qu’aucun de ses pèlerins n’avait trouvé la mort lors du mouvement de foule. Selon elles, quelques Marocains auraient légèrement été blessés, comme l’affirme Salaheddine Mezouar, le ministre des affaires étrangères sur Twitter :

Quant à la Tunisie, les autorités religieuses ont fait part de leur inquiétude et ont dépêché une cellule de crise pour effectuer sur place le suivi des ressortissants tunisiens présents à La Mecque. Béji Caïd Essebsi a également adressé un message de condoléances au roi d’Arabie saoudite. Fayçal Hafiane, vice-président de la délégation officielle, a déclaré jeudi qu’aucune information n’était pour l’instant disponible. Aucune victime tunisienne n’a donc pour l’heure été déclarée.

Des victimes au Niger et au Sénégal, angoisse au Mali

L’inquiétude prévaut également au Niger, où des milliers de pèlerins se sont également rendus à La Mecque. Joint par Jeune Afrique, le ministre des Affaires religieuses, Massaoudou Hassoumi, confirme des victimes nigériennes, possiblement « des dizaines ».

Selon une nigérienne présente à La Mecque jointe par RFI, beaucoup de victimes seraient de nationalité nigérienne, « mais pour le moment on ne peut pas dire combien de Nigériens sont morts ».

Au Sénégal, le général El Hadj Amadou Tidiane Dia, commissaire général au pèlerinage, a pour sa part évoqué cinq victimes, relaye l’Agence de presse sénégalaise. « Nous vous tiendrons informés de leur évolution, mais nous prions tous que cela s’arrête à ces cinq morts » a-t-il poursuivi auprès de l’APS.

Même silence et inquiétude du côté des autorités maliennes, qui avaient déjà eu à déplorer la mort de plusieurs de leurs ressortissants lors de l’effondrement de la grue, le 11 septembre, dont le célèbre prédicateur Karamoko Bêfo. Pour les médias malien comme Malijet, il ne fait cependant pas de doute que des Maliens figurent parmi les victimes. Selon un journaliste de France 24, le ministère malien des affaires religieuses a d’ailleurs affirmé à la chaîne qu’une dizaine de Maliens avaient été tués jeudi.

Incertitudes en Côte d’Ivoire et en Afrique du Sud

Le président sud-africain par intérim, Cyril Ramaphosa a également présenté ses condoléances aux familles des victimes, annonçant que l’Afrique du Sud attendait également des nouvelles de ses propres ressortissants.

Même attente en Côte d’Ivoire. Comme au Mali, les médias ivoiriens se montrent ce matin particulièrement inquiets, évoquant des morts, et pointant l’insécurité des fidèles musulmans à La Mecque.

Des pèlerins en provenance du Nigeria ou encore du Tchad participaient également jeudi au hajj. Un lieu saint de l’islam à nouveau endeuillé par un mouvement de foule meurtrier, le pire bilan enregistré depuis la gigantesque bousculade de 1990, qui avait alors tué près de 1 500 pèlerins




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES