Blocus Sénégal-Gambie : de quoi les négociations de juillet seront faites

Après l’échec des consultations bilatérales entre le Sénégal et la Gambie dimanche, les deux États se sont donnés un nouveau rendez-vous en juillet afin de mettre un terme au blocus de leur frontière commune. "Jeune Afrique" a consulté le procès-verbal de la rencontre de dimanche et ce qu’il prévoit pour leur prochaine réunion.

Les gouvernements sénégalais et gambiens ne sont pas parvenus à trouver un accord après une quinzaine d’heures de négociation à Dakar sur la levée d’un blocus depuis le 15 février à la frontière entre les deux pays. Suite à une hausse jugée « unilatérale » par les transporteurs sénégalais des tarifs de traversée de la Gambie (de 4 000 à 400 000 FCFA), les routiers sénégalais ont instauré un blocus sur le passage depuis 3 mois — préférant contourner l’enclave anglophone par l’est.

Un autre round de négociations prévu au plus tard avant la fin du mois de juillet prochain débattra plus en profondeur de trois points, selon le document final de la réunion de dimanche consulté par Jeune Afrique. Ils concernent l’édification du pont de Farafenni sur le fleuve Gambie, censé fluidifier le passage des personnes et des biens via la Gambie. Après des années d’attente, la pose de sa première pierre a eu lieu en février 2015. Mais depuis, ce vieux projet financé par la Banque africaine de développement (BAD) est bloqué par un Yahya Jammeh habitué à souffler le chaud et le froid.

Avant l’ouverture des discussions dimanche, Neneh McDouall-Geye, la ministre gambienne des Affaires étrangères, avait estimé que le projet actuel de pont – un projet qui devait être achevé en 2017 mais qui est repoussé depuis des dizaines d’années – était inacceptable en l’état.

Le reste de la discussion à venir portera sur la gestion des frontières terrestres ainsi que sur la pêche maritime et fluviale. Les administrations douanières des deux pays devront en principe négocier un Projet de Mémorandum d’Entente dont la « vocation n’est pas de supplanter la Convention de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) sur le Transit routier inter-États (Trie) mais de servir de base légale à la facilitation du transit routier entre le Sénégal et la Gambie », conclut le procès-verbal. JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES