Benghazi : Clinton impassible face aux attaques des républicains

Onze heures d’audition sur l’attentat de Benghazi. Hillary Clinton a répondu, jeudi, aux questions de douze parlementaires - sept républicains et cinq démocrates -, sur les faits qui ont conduit à la mort de quatre ressortissants américains le 11 septembre 2012, parmi lesquels l’ambassadeur Stevens. Aucune nouvelle information n’a été obtenue malgré les nombreuses questions, et les milliers de documents examinés. L’ancienne secrétaire d’Etat est restée très calme, et les passes d’armes ont eu lieu entre parlementaires.

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

Ce fut un affrontement entre parlementaires républicains et démocrates, sous les yeux du public... et d’Hillary Clinton. Et globalement, rien de nouveau n’est ressorti de cette audition sur les évènements de Benghazi.

Les conservateurs ont insisté sur les mesures de sécurité qu’Hillary Clinton aurait dû prendre pour protéger les diplomates en Libye. « Pourquoi leurs nombreuses demandes, pour une meilleure sécurité, [...] ont-elles été refusées à Washington ? » Cette question, posée depuis 2012, a été répétée une fois encore par le républicain Trey Gowdy, et elle n’a pas reçu de nouvelle réponse. « J’ai eu plus d’insomnies que vous tous réunis, leur a concédé l’ancienne secrétaire d’Etat, non sans émotion. Je n’ai pas cessé de penser à ce que nous aurions pu faire de plus. »

Les démocrates, pour leur part, sont revenus sur les sept précédentes commissions d’enquêtes qui ont conclu que la chef de la diplomatie de l’époque n’avait pas pris de mauvaise décision, et ont maintes fois accusé les républicains d’avoir comme seul objectif de faire baisser Hillary Clinton dans les sondages.

La tension entre membres de la commission était évidente, et l’agressivité à l’égard d’Hillary Clinton parfois à la limite de la politesse, mais à aucun moment les positions de part et d’autre n’ont semblé évoluer.

Visée électorale

Si cette audition d’Hillary Clinton devait être un moment important dans l’enquête sur l’attaque de Benghazi, c’était aussi un jour qui devait marquer un tournant dans l’actuelle campagne pour l’élection présidentielle.

Côté républicains, on n’a pas marqué les points escomptés, car les conservateurs n’ont pas réussi à déstabiliser l’ancienne secrétaire d’Etat. Deux élus républicains et un expert du panel ont d’ailleurs expliqué avant l’audition que le but était d’abattre Hillary Clinton. Les élus se savaient donc observés.

Côté démocrate, on était inquiets, et on attend sans doute les nouveaux sondages, pour savoir si cette interminable audition a porté préjudice à la candidate Clinton, en course pour l’investiture démocrate à la prochaine présidentielle. Manifestement les élus du parti présidentiel s’étaient entendus pour venir à son secours, et pour être à l’offensive, au moment où elle semblait en difficulté.

Mais en réalité Hillary Clinton était extrêmement bien préparée. Et si à certains moments, la candidate a semblé fatiguée, excédée même, elle n’a jamais élevé la voix, et n’a jamais perdu son calme. Et ce sont les membres démocrates du panel, comme Elijah Cummings, qui ont dit tout haut ce qu’elle pensait sans doute tout bas : « Le moment est venu pour les républicains d’arrêter cette coûteuse enquête qui ne mène à rien. Nous devons arrêter la politicaillerie pour faire de la politique, au sens noble. »

Les Américains sont certainement peu nombreux à avoir suivi l’intégralité de cette audition marathon pourtant télévisée et se feront une idée sur les quelques secondes qui seront diffusées dans leur journal habituel. FRANCE 24



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES