BURKINA : Le résident du Conseil National de Transition déchire le projet d’accord

Peuple du Burkina Faso, Chers compatriotes, Il m’est revenu que les Médiateurs de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), les présidents sénégalais Macky SALL et béninois Thomas Boni YAYI s’apprêtent à soumettre les propositions suivantes pour une sortie de la crise consécutive au coup de force des éléments du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) conduits par le général Gilbert DIENDERE. Réaction du président du Conseil National de Transition relative aux propositions des médiateurs de la CEDEAO Il s’agit de :
1. Le retour de l’ordre constitutionnel et la réinstallation du président Michel KAFANDO à la tête de la Transition,
2. La tenue du scrutin présidentiel et législatif le 11 octobre 2015 ou dans un délai n’excédant pas un mois,
3. La libération de toutes les personnalités détenues, y compris celles de l’ex-majorité dans des affaires de deniers publics et d’enrichissement illicite,
4. Garantie de sécurité pour les dirigeants actuels du RSP,
5. L’arrêt immédiat des violences contre les civils,
6. La dissolution du RSP (Les dirigeants actuels du RSP préférant que cette décision soit laissée au président qui sera élu),
7. Le retrait de tous les militaires de la Transition,
8. La participation de tous ceux qui le désirent aux élections présidentielles, législatives et municipales. Dans le principe, je ne saurais cautionner de telles propositions qui nous poussent à passer de perte à profit au moins dix (10) et plus de 113 blessés que nous avons officiellement enregistré depuis le début de cette forfaiture. C’est pourquoi je demande aux partis et organisations politiques, Organisations de la société civile (OSC) engagés dans le débat avec les Médiateurs de la CEDEAO de rester vigilants et intransigeants. J’invite les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) à assumer leurs responsabilités en continuant à assurer la sécurité des personnes et des biens sur toute l’étendue du territoire et à tout mettre en œuvre pour mettre un terme aux actes criminels du général Gilbert DIENDERE. Les seuls points qui méritent d’être pris en compte par toutes les parties devront être : 1. La remise en place des institutions de la Transition avec toutes les missions et tous les pouvoirs à elles dévolues par la Constitution de notre pays et la Charte, 2. La dissolution immédiate du RSP et la mise à disposition de son personnel à l’état-major général des Armées pour redéploiement, 3. L’arrestation du général Gilbert DIENDERE ainsi que des officiers que sont ralliés à sa forfaiture pour qu’ils répondent de leurs actes. Aucun autre point n’est négociable. Autrement, notre peuple continuera de lutter jusqu’au prix de sa vie. Vive la Démocratie véritable ! Vive le Peuple du Burkina ! Seule la lutte libère ! La Patrie ou la mort, nous vaincrons ! Fait à Ougadougou le 20 septembre 2015 Moumina Cheriff SY Président de la Transition par intérim Président du Conseil National de la Transition (CNT)

Copy the BEST Traders and Make Money (One Click) : http://ow.ly/KNICZ




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : les forces ouest-africaines suspendent leur intervention militaire pour une dernière tentative de médiation

20/01/2017 par :

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de (...)

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

DEPECHES

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES