BASSIROU KEBE : "Au Sénégal, les droits de l’enfant ne sont pas respectés comme nous l’aurions souhaité.

La communauté internationale célèbre ce 20 novembre 2015 l’anniversaire de la Convention relative aux Droits de l’Enfant adoptée par l’assemblée générale des Nations Unies le 20 novembre 1989. Ladite convention bâtie sur les principes directeurs de la non discrimination, de la priorité donnée à l’intérêt supérieur de l’enfant, du droit à la vie, à la survie et au développement et du droit de participation des enfants, devrait garantir et promouvoir les droits enfants. Ainsi, l’innovation de taille introduite par la CDE a-t-elle été de faire de l’enfant, désormais un sujet de droits et de l’Etat, des communautés et de la famille des obligataires de droits.
L’application du modèle écologique à la gouvernance des droits des enfants pose la question des responsabilités des parties prenante pour un accès équitable à une éducation de qualité, a des soins de santé, a une bonne alimentation, à un logement décent, aux loisirs, entres autres mais aussi pour une protection contre toutes les formes de violences et de négligences.
Au Senegal, en dépit de l’existence d’un système juridique ou d’un cadre légal plus ou moins conforme à ladite Convention, nous pouvons sans embages affirmer que les droits de l’enfant ne sont pas respectés comme nous l’aurions souhaité.
À titre d’illustrations, malgré un taux brut de scolarisation dépassant les 90%, il est déplorable de constater qu’une catégorie d’enfants, appelée talibes, est exclue du système scolaire formel sans accompagnement ou soutien de l’Etat.
Dans le domaine de la santé, nos enfants issus du milieu rural ou de familles vulnérables ont difficilement aux infrastructures et soins de santé.
Malgré l’existence d’un cadre légal, nos enfants sont victimes d’exploitation , d’abus et de négligences. Toutes les formes de violences sont exercées sur eux : mendicité, pires formes de travail, abus et exploitations sexuels, traite, etc.
A cet effet, il est important de rappeler que le Senegal dispose depuis 2011-2012, d’un modèle d’intervention reposant sur les pieux de la prévention, de la prise en charge et de la promotion pour un changement de comportement durable. Cependant, la situation actuelle des enfants est plus qu’alarmante et inquiétante. Toutes les statistiques disponibles corroborent ce constat.
C’est pourquoi, il nous semble urgent d’inviter l’Etat à plus de volonté et de courage politique pour une application des lois, un financement adéquat pour la réalisation des droits de l’enfant. Rien qu’avec la loi des finances 2016, les ressources allouées à la protection de l’enfant représentent moins de 1% du budget national de plus de 3000 milliards de francs CFA.
Aux familles et communautés, nous leur demandons d’assumer leurs responsabilités.
Bonne fête à tous les enfants du monde.
Mamadou Bassirou KEBE Ancien Directeur de l’Agence de Lutte contre le pires forme de travail des Enfants



AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : La RDC suspend sa coopération militaire avec la Belgique

13/04/2017 par :

Kinshasa a décidé de suspendre sa coopération militaire avec Bruxelles, a déclaré le ministère (...)

logo article

Abidjan accueille la réunion biannuelle de la zone Franc CFA

12/04/2017 par :

Abidjan sera la capitale de la zone Francs CFA ces 13 et 14 avril. La capitale économique (...)

logo article

Gambie : Jammeh, Coumba Gawlo et les milliers de dollars

12/04/2017 par :

Les services de sécurité de la Gambie ont exhumé 27 corps, selon les informations de Oumar (...)

logo article

Famine en Afrique : l’ ONU alerte sur le risque d’un nombre de morts « massif »

12/04/2017 par :

Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés tire la sonnette d’alarme. Le nombre de morts (...)

logo article

Mali : un nouveau gouvernement de 35 membres formé

12/04/2017 par :

Le nouveau Premier ministre malien Abdoulaye Idrissa Maiga a formé son gouvernent ce mardi, fort (...)

logo article

Zambie : arrestation pour trahison du chef de l’opposition

12/04/2017 par :

Hakainde Hichilema, le chef de l’opposition zambienne, a été arrêté ce mardi 11 avril par la police (...)

logo article

France-Afrique : à l’Élysée, François Hollande soigne son héritage africain

11/04/2017 par :

En moins de deux semaines, du 31 mars au 14 avril, François Hollande a reçu (et va recevoir) (...)

logo article

Côte d’Ivoire : la vice-présidence de Daniel Kablan Duncan, retraite dorée ou tremplin politique ?

10/04/2017 par :

Mi-janvier, Daniel Kablan Duncan quittait la primature pour la vice-présidence, un poste aux (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo acquittée de crime contre l’Humanité et de crime de guerre

29/03/2017 par :

Simone Gbagbo, jugée depuis mai 2016 pour des faits de crime contre l’Humanité et de crime de (...)

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

DEPECHES

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

28 mars 2017

DERNIERE MINUTE : Le Juge vient d’accorder une liberté provisoire au Maire de la Médina Bamba FALL et Cie

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES