Au-delà des révélations supposées de Diack : La grande écorchure de la démocratie sénégalaise

L’on se rappelle la promptitude avec laquelle nos compatriotes, au premier rang desquels le syndicat politico-affairiste qui dirige notre pays, avaient soutenu Lamine dans ses démêlées avec la justice française. Alors même qu’ils prétendent lutter contre l’enrichissement illicite et le blanchiment d’argent, allant jusqu’à ignorer et refuser la présomption d’innocence, ils ont décerné, sans aucun discernement un certificat de pureté morale et d’immaculée fortune à leur ancien camarade dans le combat contre Wade. Cette attitude d’alignement systématique derrière un prévenu pourrait être révélateur d’un état d’esprit pernicieux : le mal c’est l’autre et jamais nous et ce, parce qu’il est l’autre ! Cela témoigne de l’innommable étroitesse d’esprit et de la culture chauvine de nos dirigeants. Les communicants (payés par des dessous de table que le Sénégal découvrira sous peu avec stupeur) des alliés politiques opportunistes et des oligarques de la démocratie (cette espèce d’opportunistes politiques qui sont dans tous les régimes) ont instinctivement blanchi Lamine Diack. Cet homme qu’on nous a naguère présenté comme parrain de l’opposition et l’antithèse parfaite de Wade « le diable », cet homme qu’on voulait l’incarnation du « nouveau type de sénégalais », cet homme qu’on a honoré avec la plus grande fanfare de l’univers médiatique de notre pays, s’est donc écroulé, et avec lui toute sa famille ! Alors que la « famille » était devenue le paradigme du combat contre Wade, « la famille » du parrain des Coalisés a coulé le patriarche. C’est triste, révoltant et déshonorant, non seulement pour eux, mais aussi pour la démocratie et le peuple sénégalais. Que la sainte crème de la scène politique sénégalaise puisse se tromper de cette manière est inconcevable, impossible : il y a forcément anguille sous roche. Le saint graal ne peut pas passer à manteau de Satan de manière si brutale sans être passé dans la nuit noire du complot que l’on a toujours voulu nier. Et pourquoi Lamine aurait-il senti le besoin de balancer les anciens opposants au régime de Wade ? Quel a été le rôle de Lamine Diack dans les fameuses « Assises nationales » ? Quelles sont les connexions, dans le milieu des affaires et dans l’univers du sport, en France qui ont facilité le deal entre la galaxie des Diack et les Russes ? Quel rôle les stars « amies » de l’icône ont joué dans toute cette nébuleuse ? Ce pays est en danger et nous avons toujours dit qu’on ne pouvait pas purifier avec de l’eau souillée. Nous avons toujours dit que l’excès de transparence produit de l’hypo-transparence, car c’est généralement pour occulter ses tares qu’on proclame son exceptionnelle pureté morale. Tous les intellectuels sérieux de ce pays savent qu’on a vendu du Mensonge au peuple, qu’on l’a endormi pour davantage l’exploiter. Sinon comment expliquer que tous ceux qui ont contribué au combat contre Wade (même par simple principe) soient conviés au partage du gâteau ? Le mensonge peut prospérer longtemps et très largement, mais il ne peut s’imposer indéfiniment : la raison est que, comme le dit Kant le menteur est lui-même un partisan de la véracité, car c’est sous les signes et les dehors de celle-ci qu’il atteint sa cible.

Alassane K. KITANE, professeur au Lycée Serigne Ahmadou Ndack Seck de Thiès.




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES