Attentats de Paris : les premières failles du renseignement ?

Trois jours après les attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis vendredi 13 novembre, la Turquie fait des révélations surprenantes. Ankara affirme avoir averti Paris sur le passage, il y a deux ans, de l’un des kamikazes du Bataclan.

S’agirait-il d’une faille dans le renseignement français ? Omar Ismaïl Mostefaï, le premier assaillant des attentats de Paris identifié, était entré légalement en Turquie en 2013 par la Bulgarie. Quand il rejoint la Syrie en décembre 2014, Ankara prévient une première fois Paris. Sept mois plus tard, en juin dernier, les autorités turques avertissent à nouveau leurs homologues français. A ce moment-là, les services de sécurité turcs viennent probablement de perdre la trace du jihadiste français et se doutent qu’il est reparti vers l’Hexagone, mais sans que sa sortie du territoire soit enregistrée.

« Ce n’est pas le moment de se rejeter mutuellement les responsabilités, a déclaré à notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion, un officiel sous couvert d’anonymat. Mais il nous faut divulguer ces informations pour éclairer le parcours du kamikaze ». Cette accusation de négligence à peine voilée est assez surprenante. Jusqu’à présent, c’étaient surtout les services de sécurité européens et particulièrement français qui reprochaient aux Turcs de ne pas partager suffisamment leurs informations sur les jihadistes. Pour ce responsable en tout cas, cet exemple montre combien la coopération et le partage de renseignements sont importants pour lutter efficacement contre le terrorisme.

Omar Ismaïl Mostefaï n’est pas le seul des assaillants de Paris à être passé entre les mailles du filet. Un autre kamikaze identifié du Bataclan, Samy Amimour, était connu de la justice. Il avait été mis en examen en 2012 pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste « après un projet de départ avorté vers le Yémen ». En septembre 2013, il était parti en Syrie en violation de son contrôle judiciaire. Un mandat d’arrêt international avait alors été lancé contre lui.

« Un souci de contrôle aux frontières Schengen »

Pour Louis Caprioli, ancien sous-directeur chargé de la lutte contre le terrorisme à la Direction de la surveillance du territoire (ancêtre de la DGSI), ce départ en Syrie a été largement facilité par la libre circulation en Europe. « Il peut quitter le territoire puisqu’on est dans le cadre de Schengen, passer en Turquie où ils ont des complicités, et de Turquie gagner la Syrie sans aucun problème », a-t-il assuré à l’antenne de RFI.

Interrogé par l’Agence France-Presse sur ce même sujet, Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité à la DGSE, l’admet sans ambages : « On a un souci de contrôle aux frontières Schengen, et un gros ». « Son arrivée aurait dû provoquer la levée d’un drapeau rouge. Mais ces gars maîtrisent bien les techniques d’entrée et de sortie de Schengen, pour l’avoir beaucoup pratiqué. »

Pour les services de renseignement, les suivre à la trace est d’autant plus compliqué qu’ils ne sont pas des cas isolés. A ce jour, 10 000 personnes font l’objet d’une fiche S. Parmi elles, plus de la moitié sont fichées comme étant des islamistes radicaux ou des individus pouvant avoir un lien avec la mouvance terroriste. « Je ne compte pas les personnes qui sont liées à la scène irakienne, des gens dont on a des signalements de radicalisation. On est sur des masses considérables d’individus sur lesquels il convient de travailler », a indiqué Louis Caprioli sur RFI.

Dans son discours devant les parlementaires réunis en Congrès à Versailles, le président François Hollande a annoncé la création de 8 500 nouveaux postes dans la sécurité et la justice. RFI



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES