Attaque à Grand-Bassam : le changement de stratégie d’Aqmi

L’attentat revendiqué par Aqmi à Grand-Bassam constitue l’attaque la plus éloignée jamais menée par al-Qaïda au Maghreb Islamique, dont les bases traditionnelles se situent surtout en Afrique du Nord, au Sahel et au Sahara. Aqmi, qui souhaite s’en prendre aux intérêts français, a adapté ses modes d’actions. Une stratégie permettant de marquer les esprits, tout en refusant le combat contre les forces armées françaises qui opèrent dans le nord du Mali.
Depuis l’an dernier Aqmi a revu sa stratégie. Plutôt que s’attaquer aux militaires français, l’organisation terroriste s’en prend à des cibles civiles. Les jihadistes évitent le contact avec les forces armées dans le Nord du Mali, et ont décidé maintenant de frapper au cœur des grandes villes du Sud, parmi la population.

Bamako, Ouagadougou et Grand-Bassam. Les forces locales, comme les militaires français, ne semblent pas en mesure de contrer ces attaques, même si régulièrement des attentats sont déjoués.

Depuis l’an dernier, toutes les grandes capitales francophones d’Afrique de l’Ouest et de la zone sahélienne sont état d’alerte. Contrôles routiers, sécurité dans les hôtels, opérations transfrontalières… Visiblement, les terroristes parviennent à passer à travers les mailles du filet.

L’opération anti-terroriste Barkhane n’a pas officiellement mandat pour intervenir en ville. « La sécurité des capitales reste du ressort des forces de sécurité intérieures » des pays concernés, rappelle un général français.

Si les terroristes marquent les esprits avec ces attaques, les militaires français rappellent aussi qu’une bonne centaine de jihadistes ont été tués depuis 2014 dans la zone Sahel-Sahara, 90 autres faits prisonniers et une petite vingtaine de chef éliminés par les forces spéciales françaises, d’après des décomptes faits à partir de coupures de presse, puisque ces informations ne sont que très rarement confirmées de sources officielles.

Le Sénégal menacé ?

Le Sénégal est encore plus menacé que la Côte d’Ivoire pour une raison : contrairement à la Côte d’Ivoire, le Sénégal a de nombreux ressortissants qui sont dans les rangs jihadistes. Certains sont déjà morts en Syrie et en Irak, mais plusieurs dizaines au moins pour ceux qu’on connait, combattent actuellement dans la ville de Syrte au sein de l’organisation Etat islamique en Libye. Ils ne cachent pas leurs intentions terroristes au sein de leur pays d’origine, ils l’ont dit plusieurs fois. Et le Sénégal compte aussi de nombreux ressortissants dans les rangs de Boko Haram, mais aussi d’Aqmi.

En plus de cette réalité, qui est cette présence jihadiste sénégalaise, il y a cette menace qui est la même que celle de la Côte d’Ivoire et des autres pays de la région, la menace Aqmi. Aqmi va très probablement mener ce type d’attaque contre le Sénégal, qui là aussi est un pays allié historiquement de la France, qui est un pays où la communauté française est extrêmement présente, il est très probable que le Sénégal et Dakar soient la prochaine cible. JEUNE AFRIQUE



AFRIQUE-MONDE

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

logo article

ACTUALITE : Entretien de Bachar el-Assad avec Europe1 et TF1

15/03/2017 par :

Fabien Namias : Bonjour M. le Président. Bachar el-Assad : Bonjour. Fabien Namias : Une (...)

logo article

« L’ART DE LA GUERRE » : Bruxelles prolongera-t-il la stratégie nucléaire du Pentagone ?

15/03/2017 par :

Dans le cas où l’administration Trump respecterait le Traité de non-prolifération, elle retirerait (...)

logo article

Tunisie : un policier tué dans une attaque jihadiste à Kebili

13/03/2017 par :

Un policier tunisien a été tué et un autre blessé dans une attaque terroriste nocturne contre une (...)

logo article

Maroc : les ambassadeurs économiques de Mohammed VI en Afrique

10/03/2017 par :

Ils accompagnent le roi Mohammed VI dans ses voyages à travers le continent pour signer des (...)

logo article

RD Congo : évincé du Rassemblement, Katebe Katoto conteste la sanction

07/03/2017 par :

Raphaël Katebe Katoto a été définitivement radié mardi du regroupement politique Alternance pour la (...)

logo article

Côte d’Ivoire : les syndicats de la fonction publique pourraient appeler à la reprise de la grève

06/03/2017 par :

Après avoir suspendu le 27 janvier leur mouvement social pour une durée d’un mois, les syndicats (...)

logo article

ACTUALITE : Interview avec Dr. Ramdani Fatima Zohra, Lauréate du Prix Mandela du Leadership Féminin 2016

02/03/2017 par :

Le jeudi, 22 décembre 2016, Dr. Ramdani Fatima Zohra a été désignée Lauréate du « Prix Mandela du (...)

logo article

FRANCE : Bientôt inculpé, Fillon reste candidat à l’élection

01/03/2017 par :

Le candidat de la droite à la présidentielle française François Fillon a confirmé mercredi qu’il a (...)

logo article

En intégrant le Maroc, la CEDEAO deviendrait la 16e puissance mondiale devant la Turquie

26/02/2017 par :

(Agence Ecofin) - Le Maroc a présenté à Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la CEDEAO, (...)

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

DEPECHES

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES