Assurances : Les mauvaises béquilles d’Avenir Ré

La compagnie de réassurance panafricaine, Avenir Ré, basée à Abidjan, qui célèbre ses 10 ans d’existence, vendredi 20 novembre 2015 à Dakar, brille à peine. Le conseil d’administration, prévu ce jeudi, intervient dans un contexte particulier. Exclusif !

Le réassureur africain, Avenir Ré, assimilé à un géant du marché, marche t-il désormais sur des œufs lézardés ? Sur fonds de guerre en sourdine des administrateurs pour le contrôle de la direction à la solde d’un mandarinat excessif, d’interpellations sur l’efficacité du management, de la baisse des dividendes distribuées aux actionnaires, des réserves du cabinet d’audit et de la dégradation de la notation financière, le Conseil d’administration de demain s’annonce houleux.

Depuis une décennie, beaucoup de professionnels du secteur, le présentaient comme un champion en gestation dont le continent allait s’enorgueillir. Au fil des années, les résultats financiers fin 2014, bien qu’à la hausse par rapport aux exercices 2012-2013, cachent mal les limites de la compagnie à briller. Les Afriques, qui s’est procuré en exclusivité le bilan financier 2014, livre en détails quelques chiffres engrangés par Avenir Ré. Avec un capital social de 8 milliards de f CFA, le chiffre d’affaires réalisé au 31 décembre 2014 s’élève à plus de 19 milliards contre 12 Mds en 2013. Les provisions techniques s’établissent à 13 milliards f CFA contre 11 milliards en 2013. Les placements financiers sont de l’ordre de 3 Mds 339 millions, tandis que le total bilan 2014 atteint la barre des 28 milliards f CFA contre 26 milliards fin 2013. Ces résultats ressortent urbi et orbi une tendance baissière à y voir de très près. Car, par rapport à 2012, le total bilan 2014 a baissé de 5%. Idem pour l’exercice 2013, qui a périclité aux alentours de 12,27 %.
Les sinistres ont augmenté en 2013 et 2014 de 63,57%. Les fonds propres ont baissé de 7,44% entre la période 2012-2014. Les dividendes distribués aux actionnaires ont baissé la voilure se situant à plus de 36%. Sans oublier, les fonds par action qui ont baissé de façon marginale en s’établissant à 2%. Les créances clients sont supérieures au chiffre d’affaires de l’année 2014.

Réserves émises de Grant Thornton CI

Le très sérieux cabinet d’audit, Grant Thornton Côte d’Ivoire, commis d’office pour la certification des comptes, a émis des réserves sur les créances détenues sur les compagnies cédantes pour un montant de 11 milliards 853 millions 824 856 , note le rapport, dans la mesure où les soldes de ces comptes n’avaient pas pu être analysés. Il ressort dans ce document que cette mise en réserve du cabinet Thornton Côte d’Ivoire s’explique par le retard de saisie dans le logiciel métier " Agir ". Qu’a-t-on fait des 11 milliards f CFA ? D’ailleurs cette réserve du commissaire aux comptes, Grant Thornton Côte d’Ivoire, devra être levée ou confirmée, lors de la revue des comptes de l’exercice 2015 prévue courant premier semestre 2016. Comparé aux fonds propres de la structure, ce montant s’il venait à être annulé, en application de l’article 13 du code CIMA traitant des arriérés dans les compagnies d’assurance, appellera de facto à une recapitalisation de l’ordre de 27 milliards f CFA pour respecter la projection d’augmentation de capital, a commenté une source autorisée aux Afriques.

Affrontement entre deux camps

Hormis, la gestion du directeur général, Seybatou Aw, qualifiée de « solitaire », les deux dernières notations financières de Bloomfield Investment B stable et du sud-africain Global Credit Rating, A, sont loin d’être reluisantes.

Les pro Seybatou Aw, qui carburent à fond la continuité de l’actuel pensionnaire en chef de la bâtisse, sont les deux administrateurs sénégalais, Mamour Thiaw DG de Prévoyance assurances SA et Moussa Diaw DG de Sen Ré. Le tiercé sénégalais a aussi l’appui de deux autres alliés de taille, entre autres, le mauritanien Bakary Kamara, ex DG de Africa Ré et le PCA de la compagnie, le Tunisien, Rachid Ben Jamia.
Dans le camp des anti Seybatou Aw, on retrouve le camerounais Richard Lowe, président du groupe Activa, l’ivoirien Bernard Abouo, un autre camerounais, Boniface Kaycyem, et le tout nouveau administrateur représentant les intérêts du groupe gabonais Ogar. Cette nouvelle recrue remplace le français, Bernard Bartoszek, qui a perdu son poste d’administrateur ces derniers mois.
Dans ce tour de tableau du Conseil, deux administrateurs qui ne surfent dans aucun des deux camps. Il s’agit du béninois Ibrahima Cherifou et l’ivoirien, Faman Touré. On les présente comme les indécis jockers dans cette bataille de tranchées dans les couloirs du réassureur Avenir Ré

Émietté l’actionnariat de la compagnie panafricaine de réassurance, Avenir Ré, est constitué d’un peu moins d’une centaine de compagnies d’assurances et de réassurances opérant en Afrique ainsi que de quelques particuliers.

Mais de plus en plus, une grosse interrogation taraude une frange d’actionnaires. A savoir si le Conseil d’administration sera dissout en décembre 2015 ? On évoque avec insistance, selon des informations en notre possession, la possibilité de mettre sur la table la question du renouvellement du Conseil d’administration en janvier 2016. Alors que le groupe projette de porter son capital social à 15 milliards de f CFA, d’ici la fin de l’exercice 2016, les actionnaires interpellent le Conseil d’administration quant à l’efficacité du management jusqu’ici piloté par le sénégalais Seybatou Aw, dont le mandarinat commence à être excessif aux yeux de certains administrateurs. Aussi, contrairement aux dispositions des articles uniformes Ohada, on reprocherait au conseil de ne pas faire son travail de contrôle.

PAR ISMAEL AIDARA, RÉDACTEUR EN CHEF LES AFRIQUES




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES