Assurances : Les mauvaises béquilles d’Avenir Ré

La compagnie de réassurance panafricaine, Avenir Ré, basée à Abidjan, qui célèbre ses 10 ans d’existence, vendredi 20 novembre 2015 à Dakar, brille à peine. Le conseil d’administration, prévu ce jeudi, intervient dans un contexte particulier. Exclusif !

Le réassureur africain, Avenir Ré, assimilé à un géant du marché, marche t-il désormais sur des œufs lézardés ? Sur fonds de guerre en sourdine des administrateurs pour le contrôle de la direction à la solde d’un mandarinat excessif, d’interpellations sur l’efficacité du management, de la baisse des dividendes distribuées aux actionnaires, des réserves du cabinet d’audit et de la dégradation de la notation financière, le Conseil d’administration de demain s’annonce houleux.

Depuis une décennie, beaucoup de professionnels du secteur, le présentaient comme un champion en gestation dont le continent allait s’enorgueillir. Au fil des années, les résultats financiers fin 2014, bien qu’à la hausse par rapport aux exercices 2012-2013, cachent mal les limites de la compagnie à briller. Les Afriques, qui s’est procuré en exclusivité le bilan financier 2014, livre en détails quelques chiffres engrangés par Avenir Ré. Avec un capital social de 8 milliards de f CFA, le chiffre d’affaires réalisé au 31 décembre 2014 s’élève à plus de 19 milliards contre 12 Mds en 2013. Les provisions techniques s’établissent à 13 milliards f CFA contre 11 milliards en 2013. Les placements financiers sont de l’ordre de 3 Mds 339 millions, tandis que le total bilan 2014 atteint la barre des 28 milliards f CFA contre 26 milliards fin 2013. Ces résultats ressortent urbi et orbi une tendance baissière à y voir de très près. Car, par rapport à 2012, le total bilan 2014 a baissé de 5%. Idem pour l’exercice 2013, qui a périclité aux alentours de 12,27 %.
Les sinistres ont augmenté en 2013 et 2014 de 63,57%. Les fonds propres ont baissé de 7,44% entre la période 2012-2014. Les dividendes distribués aux actionnaires ont baissé la voilure se situant à plus de 36%. Sans oublier, les fonds par action qui ont baissé de façon marginale en s’établissant à 2%. Les créances clients sont supérieures au chiffre d’affaires de l’année 2014.

Réserves émises de Grant Thornton CI

Le très sérieux cabinet d’audit, Grant Thornton Côte d’Ivoire, commis d’office pour la certification des comptes, a émis des réserves sur les créances détenues sur les compagnies cédantes pour un montant de 11 milliards 853 millions 824 856 , note le rapport, dans la mesure où les soldes de ces comptes n’avaient pas pu être analysés. Il ressort dans ce document que cette mise en réserve du cabinet Thornton Côte d’Ivoire s’explique par le retard de saisie dans le logiciel métier " Agir ". Qu’a-t-on fait des 11 milliards f CFA ? D’ailleurs cette réserve du commissaire aux comptes, Grant Thornton Côte d’Ivoire, devra être levée ou confirmée, lors de la revue des comptes de l’exercice 2015 prévue courant premier semestre 2016. Comparé aux fonds propres de la structure, ce montant s’il venait à être annulé, en application de l’article 13 du code CIMA traitant des arriérés dans les compagnies d’assurance, appellera de facto à une recapitalisation de l’ordre de 27 milliards f CFA pour respecter la projection d’augmentation de capital, a commenté une source autorisée aux Afriques.

Affrontement entre deux camps

Hormis, la gestion du directeur général, Seybatou Aw, qualifiée de « solitaire », les deux dernières notations financières de Bloomfield Investment B stable et du sud-africain Global Credit Rating, A, sont loin d’être reluisantes.

Les pro Seybatou Aw, qui carburent à fond la continuité de l’actuel pensionnaire en chef de la bâtisse, sont les deux administrateurs sénégalais, Mamour Thiaw DG de Prévoyance assurances SA et Moussa Diaw DG de Sen Ré. Le tiercé sénégalais a aussi l’appui de deux autres alliés de taille, entre autres, le mauritanien Bakary Kamara, ex DG de Africa Ré et le PCA de la compagnie, le Tunisien, Rachid Ben Jamia.
Dans le camp des anti Seybatou Aw, on retrouve le camerounais Richard Lowe, président du groupe Activa, l’ivoirien Bernard Abouo, un autre camerounais, Boniface Kaycyem, et le tout nouveau administrateur représentant les intérêts du groupe gabonais Ogar. Cette nouvelle recrue remplace le français, Bernard Bartoszek, qui a perdu son poste d’administrateur ces derniers mois.
Dans ce tour de tableau du Conseil, deux administrateurs qui ne surfent dans aucun des deux camps. Il s’agit du béninois Ibrahima Cherifou et l’ivoirien, Faman Touré. On les présente comme les indécis jockers dans cette bataille de tranchées dans les couloirs du réassureur Avenir Ré

Émietté l’actionnariat de la compagnie panafricaine de réassurance, Avenir Ré, est constitué d’un peu moins d’une centaine de compagnies d’assurances et de réassurances opérant en Afrique ainsi que de quelques particuliers.

Mais de plus en plus, une grosse interrogation taraude une frange d’actionnaires. A savoir si le Conseil d’administration sera dissout en décembre 2015 ? On évoque avec insistance, selon des informations en notre possession, la possibilité de mettre sur la table la question du renouvellement du Conseil d’administration en janvier 2016. Alors que le groupe projette de porter son capital social à 15 milliards de f CFA, d’ici la fin de l’exercice 2016, les actionnaires interpellent le Conseil d’administration quant à l’efficacité du management jusqu’ici piloté par le sénégalais Seybatou Aw, dont le mandarinat commence à être excessif aux yeux de certains administrateurs. Aussi, contrairement aux dispositions des articles uniformes Ohada, on reprocherait au conseil de ne pas faire son travail de contrôle.

PAR ISMAEL AIDARA, RÉDACTEUR EN CHEF LES AFRIQUES



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES