Arrestations d’hommes et de femmes présentés comme ayant des liens avec les terroristes : Le coup de filet du Sénégal

Branle-bas de combat au Sénégal. Fin octobre et début novembre, les autorités ont procédé à plusieurs arrestations d’hommes et de femmes présentés comme ayant des liens avec des groupes terroristes, parmi lesquels figurent des imams, dont l’un, Alioune Badara Ndao, est connu pour ses prêches salafistes. Puis, mi-novembre, Abdoulaye Daouda Diallo, le ministre de l’Intérieur, a évoqué la possibilité d’interdire le port du voile intégral, comme au Tchad, au Cameroun ou au Niger, trois pays touchés par des vagues d’attentats ces dernières années. « À l’intérieur du pays, la police, la gendarmerie et l’armée travaillent pour avoir le maximum d’informations en ce qui concerne ce nouveau phénomène », a indiqué le ministre, rappelant que le terrorisme « touche tout le monde ».
Dans son prochain numéro, Jeune Afrique explique qu’à l’origine de cette prise de conscience et de ces mesures qui font débat à Dakar, le démantèlement d’un groupe de Sénégalais qui envisageaient, selon toute vraisemblance, de créer dans leur pays une branche de Boko Haram. Cette découverte est, selon les termes d’un officier nigérien, « le résultat d’une excellente coopération » entre le Sénégal, le Niger et la France, mais aussi le fruit d’un improbable coup de filet.
L’histoire remonte au début de la saison des pluies et se déroule loin de Dakar, dans le sud du Niger. Quatre hommes, tous des ressortissants sénégalais qui ont entre 20 et 30 ans et qui viennent de franchir la frontière en provenance du Nigeria, se font prendre avec des faux billets dans les environs de Maïné-Soroa, une ville située à l’ouest de Diffa, tout près de la frontière. Rien que de très banal a priori. Les hommes sont donc envoyés à la prison de Zinder. Ce que les autorités nigériennes ne savent pas encore, c’est qu’ils viennent de la forêt de Sambissa, l’un des repaires de Boko Haram au nord-est du Nigeria, qu’ils s’y trouvaient depuis près d’un an, qu’ils ont combattu pour la secte, et qu’ils ont pris la route parce que leur chef, un compatriote dénommé Makhtar Diokhané – qui s’est lui aussi battu pour Boko Haram –, leur a demandé de le rejoindre au Sénégal, où il était rentré un peu plus tôt, dans le but, apparemment, d’y créer un réseau jihadiste.
INTERROGATOIRE. Apprenant leur arrestation, Diokhané quitte le Sénégal et se rend au Niger, via le Nigeria, dans le but, très probablement, de régler le problème. Informées de sa venue par les services de renseignements sénégalais et français, qui s’intéressaient déjà à lui (la France avait intercepté des écoutes téléphoniques le concernant), les autorités nigériennes le cueillent à la frontière, dans la région de Zinder. L’interrogatoire des cinq hommes est fructueux : « Nous les avons fait parler. Diokhané s’est mis à table, raconte une source nigérienne. Ils ont avoué qu’ils se rendaient au Sénégal pour y établir une branche de Boko Haram, et qu’ils avaient des liens avec Abubakar Shekau. »
Immédiatement informés, les services sénégalais se mettent en quête de leurs soutiens dans le pays. Ils trouvent notamment chez l’épouse de Diokhané une belle somme d’argent de près de 10 millions F Cfa et un pistolet automatique. Celle-ci est arrêtée, de même que la belle-sœur du chef.
Ils trouvent également des documents faisant l’apologie du terrorisme chez certains imams. Selon une source française, d’autres Sénégalais seraient en lien avec les groupes terroristes qui sévissent au Nord-Mali. Il y a quelques années, le Mujao comptait des Sénégalais dans ses rangs. Aqmi aussi.
Un groupe qui envisageait sans doute de créer une branche de Boko Haram dans le pays a été démantelé. DAKARACTU.COM



AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : La RDC suspend sa coopération militaire avec la Belgique

13/04/2017 par :

Kinshasa a décidé de suspendre sa coopération militaire avec Bruxelles, a déclaré le ministère (...)

logo article

Abidjan accueille la réunion biannuelle de la zone Franc CFA

12/04/2017 par :

Abidjan sera la capitale de la zone Francs CFA ces 13 et 14 avril. La capitale économique (...)

logo article

Gambie : Jammeh, Coumba Gawlo et les milliers de dollars

12/04/2017 par :

Les services de sécurité de la Gambie ont exhumé 27 corps, selon les informations de Oumar (...)

logo article

Famine en Afrique : l’ ONU alerte sur le risque d’un nombre de morts « massif »

12/04/2017 par :

Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés tire la sonnette d’alarme. Le nombre de morts (...)

logo article

Mali : un nouveau gouvernement de 35 membres formé

12/04/2017 par :

Le nouveau Premier ministre malien Abdoulaye Idrissa Maiga a formé son gouvernent ce mardi, fort (...)

logo article

Zambie : arrestation pour trahison du chef de l’opposition

12/04/2017 par :

Hakainde Hichilema, le chef de l’opposition zambienne, a été arrêté ce mardi 11 avril par la police (...)

logo article

France-Afrique : à l’Élysée, François Hollande soigne son héritage africain

11/04/2017 par :

En moins de deux semaines, du 31 mars au 14 avril, François Hollande a reçu (et va recevoir) (...)

logo article

Côte d’Ivoire : la vice-présidence de Daniel Kablan Duncan, retraite dorée ou tremplin politique ?

10/04/2017 par :

Mi-janvier, Daniel Kablan Duncan quittait la primature pour la vice-présidence, un poste aux (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo acquittée de crime contre l’Humanité et de crime de guerre

29/03/2017 par :

Simone Gbagbo, jugée depuis mai 2016 pour des faits de crime contre l’Humanité et de crime de (...)

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

DEPECHES

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

28 mars 2017

DERNIERE MINUTE : Le Juge vient d’accorder une liberté provisoire au Maire de la Médina Bamba FALL et Cie

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES