Amsatou Sow Sidibé : « La goutte d’eau qui a fait déborder le vase c’était l’affaire Karim Wade »

Démise de ses fonctions de ministre-conseiller du président de la République il y a moins d’une semaine, Mme Amsatou Sow Sidibé, est montée au créneau pour parler des raisons qui ont conduite à cette décision présidentielle qui fait d’elle une ex-proche collaboratrice de Macky Sall.
« Je ne veux pas dévoiler des secrets. Un conseil c’est pour s’asseoir avec le président et lui parler les yeux dans les yeux. Si ce n’est pas possible on choisit les voies et moyens disponibles. Je suis en pleine réflexion. Le directeur de cabinet m’a dit : ‘’Je m’étais opposé à votre limogeage’’. Il m’a rappelé qu’il y a de cela quelques mois, j’avais dit à l’époque, que si le président m’avait écouté, si on s’était parlé, on ne lui aurait pas jeté des cailloux à l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad). Il ma dit qu’on a dit ça au président. Il y a eu d’autres réactions dont l’une portait sur l’interprétation des textes de la Constitution. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase c’était l’affaire Karim Wade. Et je dis ici, que je le ferais encore si j’avais à le faire », a confié le Pr Amsatou Sow Sidibé qui, à la question de savoir si elle est toujours membre de la coalition Benno Bokk Yakaar », a répondu qu’elle était encore en pleine réflexion.
Présidente de la Convergence des acteurs pour la défense des valeurs républicaines (Car Leneen), elle dit ne pas regretter ce qui lui a valu cette situation. « J’ai voulu rester fidèle à mes principes et conviction : vérité, sincérité, rupture. La vérité, toujours la vérité et rien que la vérité. J’ai pris position sur différentes questions d’actualité forte de mon expertise juridique. Je quitte la présidence suite à un désaccord profond dû à l’absence d’un cadre de concertation favorable à une collaboration fructueuse. Ceci a été le catalyseur de ma communication ».
Cependant, elle a tenu à rappeler que c’est le président Sall qui avait fait appel à elle. « Je voudrais rappeler l’invite expresse à travailler ensemble que m’avait faite le candidat Macky Sall entre les deux tours de la présidentielle de 2012. Je suis fière d’avoir servi le peuple sénégalais à travers la mission qui m’a été confiée. En tant que ministre-conseiller chargée des droits humains et de la paix, j’ai servi mon pays avec détermination, loyauté, dévouement et abnégation. Je tiens à remercier tous mes collaborateurs pour leur soutien dans ma mission, somme toute difficile et pleine d’embuches ».
« Je me réjouis du travail que j’ai abattu. J’ai travaillé avec loyauté et motivation. J’ai fait ce que j’avais à faire, sans rechercher le profit. La mission était difficile, mais j’ai été bien accompagnée par mes collaborateurs. J’ai reçu des coups bas, n’empêche, je n’ai pas fléchi. Aujourd’hui, je peux sortir, la tête haute, parce que n’ayant rien à me reprocher », a-t-elle déclaré.
Devant ses militants et sympathisants, elle a estimé avoir été, jusqu’au bout, conforme à ses principes. « Mon expérience de juriste et mon expertise dans le domaine des droits de l’homme et de la paix, ont été la ligne conductrice de l’ensemble de mes activités tant pour la renaissance de la Casamance, que dans le domaine social et l’instauration d’un environnement de stabilité dans le pays ».
Auteur : Youssoupha Mine - Seneweb.com




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES