Alpha Condé réélu en Guinée : les principales réactions politiques

Il n’y a plus de doute : Alpha Condé a remporté, dès le premier tour, le scrutin présidentiel guinéen, selon les derniers résultats provisoires et partiels rendus publics vendredi 16 octobre par la Commission électorale (Céni). le président sortant obtiendrait près de 2,2 millions de voix sur environ 92 % des six millions d’inscrits. Les résultats dans la commune de Ratoma, fief du candidat d’opposition Celou Dalein Diallo, ne sont pas encore connus mais ne pourront plus faire basculer le scrutin. Compte tenu de la participation, environ 66 %, la majorité absolue est acquise. Les autres candidats ont déjà rejeté en bloc ces résultats. Ci-dessous, les principales réactions recueillies par RFI.

• Dans le camp du président sortant Alpha Condé, on se dit heureux de ces résultats provisoires et partiels. Mais pas de triomphalisme. Albert Damantang Camara, porte-parole du président candidat, dit vouloir attendre l’annonce des résultats provisoires officiels par la Céni :

« Il faut être honnête, on ne va pas faire la fine bouche. C’est notre le plaisir de savourer (ces résultats, NDLR), mais cela reste encore des résultats provisoires, et donc, tel que nous sommes engagés à attendre la déclaration et la proclamation officielle des résultats, nous allons attendre que la Céni les proclame pour célébrer cette victoire (...) On peut s’inquiéter, il y a un certain nombre de déclarations, ma foi très peu responsables, qui ont été faites. Nous retenons également que plusieurs leaders, en tout cas politiques, religieux, ont exigé que ces résultats soient respectés et que ceux qui ont des contestations les portent devant les juridictions, conformément à nos textes.

Si vous voyez qu’il y a très peu de célébrations, c’est parce que nous souhaitons garder un maximum de sérénité, un maximum de calme. Nous avons demandé à tout un chacun de rester serein, de se fier aux déclarations qui seraient faites par la Céni et d’éviter tout débordement, toute provocation. Et on souhaite que ce soit également le cas de tous les côtés. Je crois que notre pays a suffisamment de défis à relever pour ne pas encore perdre du temps sur des contestations, notamment des contestations violentes ou des provocations qui ne feraient qu’exacerber des tensions qui existaient déjà. »

« Nous allons exercer notre droit de manifester pacifiquement pour montrer notre désaccord »

• Arrivé deuxième du premier tour, le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) Cellou Dalein Diallo juge les résultats de cette élection présidentielle nuls et non avenus. Il dénonce une mascarade, ne compte pas poser de recours devant le Conseil constitutionnel et se réserve le droit d’appeler ses militants à protester pacifiquement :

« Ce n’est pas une surprise. On a senti cette volonté de faire passer Alpha dès le premier tour, par l’ampleur des fraudes qui avaient été organisées pendant durant tout le scrutin. Donc, c’est sur la base de ce constat que nous avions décidé de ne pas reconnaître ces résultats et qu’on a décidé de retirer nos représentants du processus. Si ce scrutin est validé par les institutions compétentes, nous ne manquerons pas, bien entendu, de réagir.

Je ne compte pas faire usage d’un recours (auprès de la Cour constitutionnelle, NDLR). Nous n’excluons pas, bien entendu, d’organiser des manifestations pacifiques pour marquer notre désaccord avec ce " hold-up " électoral. Nous sommes déjà en train de subir les violences. Depuis un certain moment, les policiers et les gendarmes ont investi le quartier de Ratoma, qui est réputé être notre fief. Nous ne sommes pas violents, nous ne voulons pas la violence, mais nous allons exercer notre droit de manifester pacifiquement pour montrer notre désaccord avec ce qui s’est passé ici. »

« Nous attendrons ce que la Cour suprême dira par rapport à notre requête »

• Le candidat du Bloc libéral, Faya Millimono, entend contester les résultats de l’élection présidentielle devant la Cour constitutionnelle. Mais il n’appelle pas ses militants à descendre dans la rue compte tenu du climat tendu qui règne en Guinée :

« Ce résultat est loin d’être ce qu’a été le choix du peuple de Guinée ce jour du 11 octobre 2015. Ce fut une mascarade, nous l’avons déjà dit, nous avons déjà dénoncé cela. Sept candidats sur huit ont déjà dit qu’ils ne reconnaitraient pas ce résultat. Quant à nous, nous avons décidé de présenter un recours à la Cour constitutionnelle, tel que prévu par la Constitution guinéenne et les lois de la république. Et nous attendrons ce que la Cour suprême dira par rapport à notre requête.

En même temps que nous allons procéder au recours à la Cour constitutionnelle, nous nous réservons le droit, bien entendu, d’exercer nos droits constitutionnels. Mais pour l’instant, compte tenu du risque d’embrasement du pays, que nous observons, puisque les gens sont très, très choqués par rapport à la mascarade que nous venons de vivre, nous nous réserverons, n’est-ce pas, d’appeler nos militants et nos sympathisants à descendre dans la rue pour protester. » RFI




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES