Algérie : visite sous tension de Manuel Valls à Alger

Le Premier ministre français, Manuel Valls, se rend en Algérie samedi dans un contexte délicat. Alger est remonté contre la France suite à l’implication de certains de ses responsables dans le scandale des "Panama Papers" et lui reproche aussi sa position pro-marocaine sur le Sahara occidental.

À partir du samedi 9 avril, le Premier ministre français, Manuel Valls, entame une visite de deux jours en Algérie pour participer au troisième comité interministériel de haut niveau.

Accompagné par une dizaine de ministres dont Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, Najat Vallaud Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, Audrey Azoulay, ministre de la Culture et Marisol Touraine, ministre de la Santé, il atterrira à Alger samedi soir et aura un dîner officiel avec le Premier ministre Abdelmalek Sellal, selon le service de presse de Matignon joint par Jeune Afrique.

Dimanche, Manuel Valls assistera à la cérémonie de dépôt de gerbes au monument des Martyrs et présidera, avec son homologue algérien, les travaux du comité interministériel de haut niveau, un forum d’échanges créé lors de la visite de François Hollande en 2012.

Entretien avec Bouteflika ?

Un des moments forts – mais aussi délicats- de cette visite devrait être son entretien, non encore confirmé, avec le président Abdelaziz Bouteflika, qui a le plus grand mal à parler depuis son AVC de 2013. D’autant que les relations entre la France et l’Algérie traversent une zone de turbulence depuis la divulgation du scandale des « Panama Papers » qui a éclaboussé le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb, et même le président Bouteflika (sa photo figurait parmi les dirigeants mis en cause sur la une du journal Le Monde).

Dénonçant « une campagne fallacieuse et hostile » à l’égard de l’Algérie, le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a convoqué l’ambassadeur de France à Alger, exigeant que les autorités françaises prennent une position claire sur cette campagne.

Le 7 avril devant l’Assemblée nationale algérienne (APN), le ministre Abdeslam Bouchouareb en a rajouté une couche en démentant toute implication dans l’affaire des « Panama Papers « , estimant être visé par « des lobbies qui ont des intérêts en Algérie parce qu’il a fermé les portes devant eux », sans pour autant préciser sa pensée. En sa qualité de ministre de l’Industrie, Bouchouareb a une autorité politique sur les intérêts économiques français en Algérie. De quoi embarrasser les ministres français lors de leur visite.

Sahara, la France mis au pied du mur

Derrière cet embarras de part et d’autre, il n’y a pas uniquement les « Panama Papers ». De plus en plus, l’Algérie affiche son mécontentement en raison du soutien de la France au Maroc sur le dossier du Sahara, signalant qu’elle a remis ce sujet de discorde ultrasensible, vieux de 40 ans, au cœur de son agenda diplomatique avec Paris.

La question du Sahara a toujours été éludée dans les négociations entre la France et l’Algérie, les deux pays préférant capitaliser sur d’autres volets plus solides de leur amitié. Mais le 29 mars, lors de la visite de son homologue français, Jean-Marc Ayrault, Ramtane Lamamra a invité la France à soutenir le processus d’autodétermination au Sahara occidental. Ce changement de discours intervient au moment où le Maroc, en conflit ouvert avec le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, est allé jusqu’à expulser une partie du personnel civil de la Minurso du Sahara.

JEUNE AFRIQUE



AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : La RDC suspend sa coopération militaire avec la Belgique

13/04/2017 par :

Kinshasa a décidé de suspendre sa coopération militaire avec Bruxelles, a déclaré le ministère (...)

logo article

Abidjan accueille la réunion biannuelle de la zone Franc CFA

12/04/2017 par :

Abidjan sera la capitale de la zone Francs CFA ces 13 et 14 avril. La capitale économique (...)

logo article

Gambie : Jammeh, Coumba Gawlo et les milliers de dollars

12/04/2017 par :

Les services de sécurité de la Gambie ont exhumé 27 corps, selon les informations de Oumar (...)

logo article

Famine en Afrique : l’ ONU alerte sur le risque d’un nombre de morts « massif »

12/04/2017 par :

Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés tire la sonnette d’alarme. Le nombre de morts (...)

logo article

Mali : un nouveau gouvernement de 35 membres formé

12/04/2017 par :

Le nouveau Premier ministre malien Abdoulaye Idrissa Maiga a formé son gouvernent ce mardi, fort (...)

logo article

Zambie : arrestation pour trahison du chef de l’opposition

12/04/2017 par :

Hakainde Hichilema, le chef de l’opposition zambienne, a été arrêté ce mardi 11 avril par la police (...)

logo article

France-Afrique : à l’Élysée, François Hollande soigne son héritage africain

11/04/2017 par :

En moins de deux semaines, du 31 mars au 14 avril, François Hollande a reçu (et va recevoir) (...)

logo article

Côte d’Ivoire : la vice-présidence de Daniel Kablan Duncan, retraite dorée ou tremplin politique ?

10/04/2017 par :

Mi-janvier, Daniel Kablan Duncan quittait la primature pour la vice-présidence, un poste aux (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo acquittée de crime contre l’Humanité et de crime de guerre

29/03/2017 par :

Simone Gbagbo, jugée depuis mai 2016 pour des faits de crime contre l’Humanité et de crime de (...)

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

DEPECHES

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

28 mars 2017

DERNIERE MINUTE : Le Juge vient d’accorder une liberté provisoire au Maire de la Médina Bamba FALL et Cie

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES