Algérie : rencontre Valls-Bouteflika à Alger sur fond de boycott de médias français

Le Premier ministre français Manuel Valls doit rencontrer dimanche le président algérien Abdelaziz Bouteflika, au deuxième jour d’une visite marquée par un boycott de médias français protestant contre le refus d’Alger d’accréditer des journalistes du Monde et du "Petit Journal" de Canal+.

Algérie : visite sous tension de Manuel Valls à Alger
Manuel Valls a dit samedi soir sa priorité donnée à « la relation stratégique » entre la France et l’Algérie, dont « rien ne doit nous faire dévier », malgré l’affaire des visas refusés aux deux journalistes.

Lors d’une rencontre en aparté avec la presse après un dîner autour du Premier ministre algérien, M. Valls a assuré n’avoir à aucun moment envisagé d’annuler cette visite officielle prévue jusqu’à dimanche soir, en compagnie d’une dizaine de ses ministres.

« J’aurais l’occasion si vous m’interrogez de le redire, de regretter », le refus de visas a dit le Premier ministre français qui avait précédemment exprimé sur Twitter ses « profonds regrets » face à cette décision et assuré qu’il aborderait le sujet lors de sa visite.

« Mais ce qui compte pour moi c’est cette vision stratégique que nous avons, qui est indispensable au vu des difficultés et des défis que nos pays connaissent », a plaidé M. Valls qui doit s’entretenir avec le président Bouteflika dimanche dans l’après-midi.

« Nous partageons sur bien des sujets une vision commune », avait déclaré M. Valls à son arrivée samedi, en faisant référence notamment à la Libye où Paris et Alger soutiennent la formation d’un gouvernement d’union nationale pour mettre fin au chaos.

« Nous sommes ici parce que l’amitié entre l’Algérie et la France dépasse les petits problèmes », avait-il ajouté dans une référence implicite à la controverse sur les visas.

Fait rarissime : les radios publiques France Culture et France Inter, ainsi que les quotidiens Libération et Le Figaro ne couvriront pas la visite officielle de M. Valls.

La chaîne de télévision France 2 a également décidé de ne pas envoyer de rédacteur pour s’associer à la protestation, mais dépêchera un journaliste reporter d’images pour assurer le « pool », c’est-à-dire faire des images que pourront utiliser d’autres chaînes. « C’est une responsabilité collective par rapport à tous les médias », a expliqué à l’AFP Michel Field, directeur de l’information de France Télévisions.

De même, TF1 n’enverra pas d’ »équipe spécifique ».

Les radios Europe 1 et RTL, tout comme l’AFP et Reuters, couvriront la visite. « Nous comprenons et respectons le mouvement de solidarité avec nos confrères privés de visa. Mais l’AFP se doit d’informer dans le monde entier par respect pour ses clients français et étrangers. C’est sa mission », a expliqué la directrice de l’information de l’AFP, Michèle Léridon.

Accords économiques

Les rédactions protestent contre la décision d’Alger de ne pas accréditer un journaliste du Monde, en raison de la couverture de l’affaire des « Panama Papers » par le quotidien, et une équipe du « Petit Journal », émission satirique de Canal+ qui ironise régulièrement sur l’état de santé du président algérien Abdelaziz Bouteflika.

La colère du pouvoir algérien contre Le Monde remonte à mardi. La une du quotidien montrait alors une photo de M. Bouteflika parmi les dirigeants mis en cause dans le scandale financier. Le journal a ensuite précisé que le nom du chef de l’État algérien « n’apparaît pas dans les +Panama Papers+ ».

M. Valls, a tenté d’obtenir la levée de la sanction visant les journalistes auprès de son homologue algérien mais sans succès.

Cette poussée de fièvre diplomatico-médiatique intervient alors que la relation bilatérale, souvent tumultueuse, traverse une phase d’apaisement depuis l’arrivée de François Hollande à l’Élysée.

L’affaire pourrait faire passer au deuxième plan des accords économiques que Paris espère voir finalisés, dont un pour l’implantation d’une usine PSA à Oran, la deuxième ville d’Algérie, afin de desservir le marché automobile local.

Le ministre de l’Économie Emmanuel Macron doit lui rencontrer l’influent ministre de l’Industrie algérien Abdesselam Bouchouareb, qui fait lui partie des personnalités mises en cause dans les « Panama Papers ».

Selon Le Monde, ce dernier a détenu une société établie au Panama, qui avait pour objet « la gestion d’un portefeuille de valeurs immobilières d’un montant de 700.000 euros, détenu actuellement à titre personnel » par le ministre. Pour sa défense, une société de gestion luxembourgeoise a affirmé que cette structure n’avait jamais été « active ». JEUNE AFRIQUE



AFRIQUE-MONDE

logo article

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo acquittée de crime contre l’Humanité et de crime de guerre

29/03/2017 par :

Simone Gbagbo, jugée depuis mai 2016 pour des faits de crime contre l’Humanité et de crime de (...)

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

logo article

ACTUALITE : Entretien de Bachar el-Assad avec Europe1 et TF1

15/03/2017 par :

Fabien Namias : Bonjour M. le Président. Bachar el-Assad : Bonjour. Fabien Namias : Une (...)

logo article

« L’ART DE LA GUERRE » : Bruxelles prolongera-t-il la stratégie nucléaire du Pentagone ?

15/03/2017 par :

Dans le cas où l’administration Trump respecterait le Traité de non-prolifération, elle retirerait (...)

logo article

Tunisie : un policier tué dans une attaque jihadiste à Kebili

13/03/2017 par :

Un policier tunisien a été tué et un autre blessé dans une attaque terroriste nocturne contre une (...)

logo article

Maroc : les ambassadeurs économiques de Mohammed VI en Afrique

10/03/2017 par :

Ils accompagnent le roi Mohammed VI dans ses voyages à travers le continent pour signer des (...)

logo article

RD Congo : évincé du Rassemblement, Katebe Katoto conteste la sanction

07/03/2017 par :

Raphaël Katebe Katoto a été définitivement radié mardi du regroupement politique Alternance pour la (...)

logo article

Côte d’Ivoire : les syndicats de la fonction publique pourraient appeler à la reprise de la grève

06/03/2017 par :

Après avoir suspendu le 27 janvier leur mouvement social pour une durée d’un mois, les syndicats (...)

logo article

ACTUALITE : Interview avec Dr. Ramdani Fatima Zohra, Lauréate du Prix Mandela du Leadership Féminin 2016

02/03/2017 par :

Le jeudi, 22 décembre 2016, Dr. Ramdani Fatima Zohra a été désignée Lauréate du « Prix Mandela du (...)

logo article

FRANCE : Bientôt inculpé, Fillon reste candidat à l’élection

01/03/2017 par :

Le candidat de la droite à la présidentielle française François Fillon a confirmé mercredi qu’il a (...)

DEPECHES

28 mars 2017

DERNIERE MINUTE : Le Juge vient d’accorder une liberté provisoire au Maire de la Médina Bamba FALL et Cie

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES