Alerte : L’Etat Islamique menace de détruire la Kaaba et de réécrire le Coran

La même logique dévastatrice qui a valu la destruction des mausolées de Tombouctou par les jihadistes est aujourd’hui mise en avant par l’Etat Islamique (DAECH) pour ravager la Mecque et réécrire certains versets du Coran jugés « faux » et « inappropriés ». Et presqu’au même moment dans le Sahel et au Mali en particulier, l’on observe, d’inquiétants mouvements de troupes provenant de pays frontaliers et ayant fait allégeance audit Etat Islamique et au détriment d’AQMI. Les nouvelles ne sont guère réjouissantes !

C’est la chaine de télévision américaine Fox News, auquel l’Etat Islamique a posté un Tweet qui a diffusé l’information. Elle a été confirmée par les autorités Egyptiennes et turques, entre autres. On peut y lire ceci : « les pèlerins se bousculent pour toucher ces morceaux de pierres au lieu d’adorer Dieu, il faudrait les détruire pour purifier les croyances des musulmans ».

La Mosquée Al Haram qui abrite la Kaaba n’est pas la seule cible des extrémistes. Ils menacent également de supprimer des versets du Coran qu’ils jugent faux, parce que, disent-ils, « falsifiés par les chiites ».

Sont particulièrement visés le 6ème et dernier verset de la sourate Al Kafiroun (Les infidèles) qui dit : « A vous votre religion, et à moi ma religion » ; ainsi que le verset 33 de la sourate Al Ahzab qui stipule : « Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, ô gens de la maison [du prophète], et vous purifier pleinement ».

Les raisons évoquées dans le premier cas selon l’Etat Islamique, c’est qu’il ne saurait avoir deux religions d’Allah. Et s’agissant du second, elles (les raisons) sont probablement liées à l’histoire de ce verset. Selon certains hadiths et exégètes, le Prophète Mohamed (saw) aurait dit ceci à propos de cet alinéa : « Ce verset est descendu sur cinq personnes : Sur moi, sur Ali, sur Hassan, sur Hussein ainsi que Fatima ; ajoutant « Ô Allah, ils sont ma famille »… En tout état de cause, ceux de l’Etat Islamique jugent les deux versets « faux ».

Quant au projet de destruction de la Kaaba, il se justifie, selon eux, par l’interdiction par l’Islam de tout syncrétisme (association) et sacralisation.

La même logique a été mise en avant par les occupants du Nord du Mali pour détruire les mausolées et infliger des corrections corporelles à certains Imams. Et les bourreaux n’étaient autres que les ressortissants de la même région. En clair, les occupants du Nord au moment des faits et DAECH sont tous de la même tendance extrémiste. Comme pour dire, en outre, que DAECH a été toujours présent au Mali certainement sous une autre couverture.

Même si sa décision (destruction de la Mecque et suppression des versets) est aujourd’hui à l’origine d’un conflit interne au sein de l’Organisation (des groupes dissidents sont nés et s’opposent au projet), l’entité attire cependant d’autres groupes extrémistes de même obédience.

Les « Soldats du califat », le nouveau groupe qui a fait défection à AQMI et allégeance à DAECH

C’est un communiqué rendu public par le site Algerie1.com qui l’annonce :

« Ce groupe extrémiste algérien, a annoncé par la même qu’il rompait tous liens, avec Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). « Les Soldats du califat, ont indiqué que le dénommé ‘‘Gouri Abdelmalek alias Khaled Abou Souleïmane, qui était le commandant d’Aqmi pour la région centrale, annonce prendre la tête des Soldats du califat et accuse les pays du Maghreb d’avoir dévié de la juste voie ». Et selon l’agence britannique Reuters, cité par Algerie1.com « Gouri Abdelmalek a précisé avoir été rejoint par « un autre commandant d’Aqmi dans l’est de l’Algérie ».

Selon toute évidence et soit dit en passant, la rivalité entre AQMI et DAECH n’est qu’à ses débuts. La première manifestation de cet antagonisme, voire de ce conflit de leadership a été l’attentat contre l’Hôtel Radisson Blu de Bamako. Il faudra craindre d’autres ce, d’autant qu’AQMI se verrait contraint de prouver son existence face à un DAECH très entreprenant et désormais plus visible. Le pire, c’est que le Sahel et le Nord du Mali en particulier ne servent de champ de bataille et à la clef, des opérations ciblées contre les Etats lesquels restent avant tout leurs cibles finales.

La Rédaction LA SENTINELLE




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES