Afrique du Sud : Zuma veut interdire la sortie d’un rapport sur la corruption

Le porte-parole de Jacob Zuma a annoncé jeudi que le président sud-africain avait déposé un recours en justice. L’objet de la démarche ? Empêcher la sortie d’un rapport d’enquête de la médiatrice de la République sur l’influence présumée de familles d’affaires sur le chef de l’État.

Nkandlagate : Jacob Zuma a finalement remboursé 480 000 euros à l’État
Dans l’oeil du cyclone depuis plusieurs mois dans le cadre de différentes affaires politico-financières, le président sud-africain Jacob Zuma a encore fait parler de lui. Jeudi, son porte-parole a annoncé que le chef d’État avait déposé un recours en interdiction devant la justice pour empêcher la sortie d’un rapport d’enquête de Thuli Madonsela, la médiatrice de la République, qui devait être dévoilé vendredi 14 octobre.

Ce rapport met en évidence l’influence présumée de plusieurs familles sur les décisions et la politique du chef de l’État sud-africain. « Oui, il y a un recours en interdiction », a affirmé Bongani Ngqulunga, le porte-parole de la présidence. Le 6 octobre dernier, Jacob Zuma avait déjà été interrogé quatre heures durant par la médiatrice de la République sur des affaires de corruption présumée.

Une famille indienne dans le viseur

L’enquête de la médiatrice de la République, Thuli Madonsela, vise particulièrement la famille Gupta, une puissante fratrie d’hommes d’affaires d’origine indienne, soupçonnée d’être intervenue auprès du chef de l’État pour la nomination de ministres ou de dirigeants d’entreprises publiques.

Le président reconnaît être proche des Gupta, dont l’empire s’étend du secteur minier aux médias en passant par l’immobilier et l’ingénierie. Mais il a toujours assuré avoir été le seul à décider de l’attribution des portefeuilles ministériels.

Le recours sollicitant le report de la publication du rapport sera examiné mardi, a indiqué le porte-parole de Thuli Madonsela, Oupa Segwale. D’ici à ce que la justice étudie ce recours, Jacob Zuma bénéficie donc d’un peu de répit.

Le dernier combat de Thuli Madonsela

La médiatrice de la République doit quitter officiellement ses fonctions samedi, après un mandat de sept ans, pendant lequel elle s’est illustrée par sa détermination à combattre le mauvais usage des deniers publics au plus haut sommet de l’État.

Elle a obtenu après une longue bataille juridique de deux ans, que le président Zuma rembourse une partie de l’argent public utilisé pour rénover sa propriété privée pour des travaux considérés comme relevant de son confort personnel. En septembre, Jacob Zuma a ainsi payé 7,8 millions de rands (480.000 euros) au Trésor, après une décision de justice fondée sur un rapport accablant de la médiatrice.

Discrédit plus global pour l’ANC

Elle sera remplacée à son poste par Busisiwe Mkhwebane, une avocate en poste au ministère de la sécurité de l’État qui a d’ores et déjà laissé entendre que les affaires de corruption à la tête de l’État ne seraient pas sa priorité.

Au-delà du seul cas de Jacob Zuma, c’est la classe politique sud-africaine toute entière, et plus particulièrement les cadres de l’ANC, qui sont actuellement menacées par l’émergence d’affaires et de scandales. Le dernier concerné en date n’était autre que le ministre des Finances Pravin Gordhan, poursuivi pour fraude. JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gabon : Ali Bongo Ondimba en visite d’État en Chine

07/12/2016 par :

Six ans après sa dernière visite, le président du Gabon est en République populaire de Chine du 6 (...)

logo article

Élection présidentielle au Ghana : forte affluence des électeurs dans les bureaux de vote

07/12/2016 par :

Un peu plus de 15 millions de Ghanéens se sont rendus ce mercredi aux urnes pour élire leur (...)

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

DEPECHES

7 décembre 2016

DEPECHE : Une forte délégation du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rend ce jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures à Tiouaouane. La délégation sera dirigée par le Secrétaire Général National Adjoint, Oumar SARR. Elle sera composée de membres du Comité Directeur et de la fédération PDS du département de Tiouaouane. A travers le porte parole, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, la direction du parti transmettra un chaleureux message d’amitié et de fraternité du Président Abdoulaye WADE et de l’ensemble des militants à la famille de Seydi Elhadji Malick SY ainsi qu’à toute la Oumah islamique du Sénégal.

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES