Afrique du Sud : Zuma veut interdire la sortie d’un rapport sur la corruption

Le porte-parole de Jacob Zuma a annoncé jeudi que le président sud-africain avait déposé un recours en justice. L’objet de la démarche ? Empêcher la sortie d’un rapport d’enquête de la médiatrice de la République sur l’influence présumée de familles d’affaires sur le chef de l’État.

Nkandlagate : Jacob Zuma a finalement remboursé 480 000 euros à l’État
Dans l’oeil du cyclone depuis plusieurs mois dans le cadre de différentes affaires politico-financières, le président sud-africain Jacob Zuma a encore fait parler de lui. Jeudi, son porte-parole a annoncé que le chef d’État avait déposé un recours en interdiction devant la justice pour empêcher la sortie d’un rapport d’enquête de Thuli Madonsela, la médiatrice de la République, qui devait être dévoilé vendredi 14 octobre.

Ce rapport met en évidence l’influence présumée de plusieurs familles sur les décisions et la politique du chef de l’État sud-africain. « Oui, il y a un recours en interdiction », a affirmé Bongani Ngqulunga, le porte-parole de la présidence. Le 6 octobre dernier, Jacob Zuma avait déjà été interrogé quatre heures durant par la médiatrice de la République sur des affaires de corruption présumée.

Une famille indienne dans le viseur

L’enquête de la médiatrice de la République, Thuli Madonsela, vise particulièrement la famille Gupta, une puissante fratrie d’hommes d’affaires d’origine indienne, soupçonnée d’être intervenue auprès du chef de l’État pour la nomination de ministres ou de dirigeants d’entreprises publiques.

Le président reconnaît être proche des Gupta, dont l’empire s’étend du secteur minier aux médias en passant par l’immobilier et l’ingénierie. Mais il a toujours assuré avoir été le seul à décider de l’attribution des portefeuilles ministériels.

Le recours sollicitant le report de la publication du rapport sera examiné mardi, a indiqué le porte-parole de Thuli Madonsela, Oupa Segwale. D’ici à ce que la justice étudie ce recours, Jacob Zuma bénéficie donc d’un peu de répit.

Le dernier combat de Thuli Madonsela

La médiatrice de la République doit quitter officiellement ses fonctions samedi, après un mandat de sept ans, pendant lequel elle s’est illustrée par sa détermination à combattre le mauvais usage des deniers publics au plus haut sommet de l’État.

Elle a obtenu après une longue bataille juridique de deux ans, que le président Zuma rembourse une partie de l’argent public utilisé pour rénover sa propriété privée pour des travaux considérés comme relevant de son confort personnel. En septembre, Jacob Zuma a ainsi payé 7,8 millions de rands (480.000 euros) au Trésor, après une décision de justice fondée sur un rapport accablant de la médiatrice.

Discrédit plus global pour l’ANC

Elle sera remplacée à son poste par Busisiwe Mkhwebane, une avocate en poste au ministère de la sécurité de l’État qui a d’ores et déjà laissé entendre que les affaires de corruption à la tête de l’État ne seraient pas sa priorité.

Au-delà du seul cas de Jacob Zuma, c’est la classe politique sud-africaine toute entière, et plus particulièrement les cadres de l’ANC, qui sont actuellement menacées par l’émergence d’affaires et de scandales. Le dernier concerné en date n’était autre que le ministre des Finances Pravin Gordhan, poursuivi pour fraude. JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES