Affaire Lamine Diack, dopage, Assises nationales : La plus grande escroquerie politique du Sénégal - Par Ahmed Khalifa Niasse

La qualité d’association est définie par la Loi Française de 1901. Pour devenir légale, une association de type 1901 a l’obligation d’avoir un statut assorti d’un récépissé délivré par le Ministère de l’Intérieur. Ledit statut définit les objectifs visés par ladite association. Elle est illégitime et même illégale en l’absence du document en question Pour mémoire, rappelons que l’ancien Président, Senghor, a eu à reprocher au défunt Pr Cheikh Anta Diop le fait d’avoir animé son parti, le RND, une association de type 1901, sans un récépissé du Ministère de l’Intérieur.

Non seulement les Assises Nationales ont violé la loi mais se sont érigées en Constituante. En présence d’une Constitution, d’un Etat, d’un Président de la République démocratiquement élu, d’un Gouvernement et d’un Parlement !

Les Assises Nationales se sont ainsi penchées sur un projet de réforme constitutionnelle et la réforme d’autres Institutions. Sans en avoir le pouvoir, ni être désignées par l’autorité légale.

Comme si cela ne suffisait pas, elles ont fait appel, totalement ou partiellement, à l’argent du dopage. Cet argent a permis à de faux champions d’être les champions à la place des vrais champions. Ici, au Sénégal, c’est à de faux champions électoraux qu’il permettra de devenir des champions à la place d’éventuels vrais champions.

Ce fait qui parait anodin, pour la plupart, est, pourtant le plus grave du siècle que nous entamons.

La présence de notoriétés et de personnalités diverses a servi à « légitimer » l’illégalité.

Ce fait a banalisé les Institutions, a donné un non sens au choix des Sénégalais.

Tous les participants aux Assises, quelle qu’en soit la manière, sont des délinquants.

Avant que l’Histoire ne les juge, un jury d’honneur doit se mettre en place. Ils ont semé la zizanie, la division. Leur acte pourrait mener à une guerre civile, n’eût été la sagesse du Père de la Nation d’alors, un Intellectuel digne de ce nom, une force tranquille. Qui n’a déclenché aucune action de représailles, appliquant la règle des grands sages de l’Humanité. C’est-à-dire conserver l’intégrité du pays, des hommes et des biens. Ce qui était plus important pour lui que d’actionner la machine judiciaire.

Aujourd’hui nous vivons une stagnation où les fonctions sont souvent exercées par des personnes à l’esprit charognard.

Par ailleurs, les corrompus ont perverti le système olympique si noble en tant que vecteur de valeurs sportives.

Les Assises se sont voulues « un peuple » au dessus du peuple qui réfléchit et agit à la place du peuple.

Ces vieillards, tous du troisième et même du quatrième âge, n’ont transmis comme héritage à la jeunesse sénégalaise et africaine que le complot en haut lieu par des personnes haut placées. Et au-dessus de tout soupçon. Parce que porteur de la confiance des masses. Lesquelles, bouche bée, assistent au dévoilement des réalités les plus abjectes. Des plus moches.

Ce n’est point une question de montant, c’est l’esprit comploteur faisant fi de la loi et des Institution qui est en cause. C’est le loup qui porte la peau de l’agneau.

Peu importe pour combien on peut acheter le titre de P.R, même à titre transitoire ! Six, dix millions ? Infiniment plus ? Peut importe !

Ce qui est important c’est que tout cela nous rappelle le cri des égarés devant les portes de l’Enfer, le Jour du Jugement Dernier. Et relaté par le fameux Verset : « Oh, Seigneur ! Nous n’avons fait que suivre nos maîtres et les grands parmi nous. C’est eux qui nous ont égarés. Seigneur, fait leur subir un double châtiment ».

Voilà les personnes et les faits commis par les participants aux Assises Nationales et qui doivent être livrées à plus qu’une Cour d’Assises qui, habituellement, juge les grands criminels. Mais parce qu’ils sont plus que criminels, ils ont semé et banalisé le crime contre le Sénégal, l’Afrique tout entière. C’est-à-dire un crime contre l’Humanité.

Ahmed Khalifa Niasse




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES