Affaire Lamine Diack, dopage, Assises nationales : La plus grande escroquerie politique du Sénégal - Par Ahmed Khalifa Niasse

La qualité d’association est définie par la Loi Française de 1901. Pour devenir légale, une association de type 1901 a l’obligation d’avoir un statut assorti d’un récépissé délivré par le Ministère de l’Intérieur. Ledit statut définit les objectifs visés par ladite association. Elle est illégitime et même illégale en l’absence du document en question Pour mémoire, rappelons que l’ancien Président, Senghor, a eu à reprocher au défunt Pr Cheikh Anta Diop le fait d’avoir animé son parti, le RND, une association de type 1901, sans un récépissé du Ministère de l’Intérieur.

Non seulement les Assises Nationales ont violé la loi mais se sont érigées en Constituante. En présence d’une Constitution, d’un Etat, d’un Président de la République démocratiquement élu, d’un Gouvernement et d’un Parlement !

Les Assises Nationales se sont ainsi penchées sur un projet de réforme constitutionnelle et la réforme d’autres Institutions. Sans en avoir le pouvoir, ni être désignées par l’autorité légale.

Comme si cela ne suffisait pas, elles ont fait appel, totalement ou partiellement, à l’argent du dopage. Cet argent a permis à de faux champions d’être les champions à la place des vrais champions. Ici, au Sénégal, c’est à de faux champions électoraux qu’il permettra de devenir des champions à la place d’éventuels vrais champions.

Ce fait qui parait anodin, pour la plupart, est, pourtant le plus grave du siècle que nous entamons.

La présence de notoriétés et de personnalités diverses a servi à « légitimer » l’illégalité.

Ce fait a banalisé les Institutions, a donné un non sens au choix des Sénégalais.

Tous les participants aux Assises, quelle qu’en soit la manière, sont des délinquants.

Avant que l’Histoire ne les juge, un jury d’honneur doit se mettre en place. Ils ont semé la zizanie, la division. Leur acte pourrait mener à une guerre civile, n’eût été la sagesse du Père de la Nation d’alors, un Intellectuel digne de ce nom, une force tranquille. Qui n’a déclenché aucune action de représailles, appliquant la règle des grands sages de l’Humanité. C’est-à-dire conserver l’intégrité du pays, des hommes et des biens. Ce qui était plus important pour lui que d’actionner la machine judiciaire.

Aujourd’hui nous vivons une stagnation où les fonctions sont souvent exercées par des personnes à l’esprit charognard.

Par ailleurs, les corrompus ont perverti le système olympique si noble en tant que vecteur de valeurs sportives.

Les Assises se sont voulues « un peuple » au dessus du peuple qui réfléchit et agit à la place du peuple.

Ces vieillards, tous du troisième et même du quatrième âge, n’ont transmis comme héritage à la jeunesse sénégalaise et africaine que le complot en haut lieu par des personnes haut placées. Et au-dessus de tout soupçon. Parce que porteur de la confiance des masses. Lesquelles, bouche bée, assistent au dévoilement des réalités les plus abjectes. Des plus moches.

Ce n’est point une question de montant, c’est l’esprit comploteur faisant fi de la loi et des Institution qui est en cause. C’est le loup qui porte la peau de l’agneau.

Peu importe pour combien on peut acheter le titre de P.R, même à titre transitoire ! Six, dix millions ? Infiniment plus ? Peut importe !

Ce qui est important c’est que tout cela nous rappelle le cri des égarés devant les portes de l’Enfer, le Jour du Jugement Dernier. Et relaté par le fameux Verset : « Oh, Seigneur ! Nous n’avons fait que suivre nos maîtres et les grands parmi nous. C’est eux qui nous ont égarés. Seigneur, fait leur subir un double châtiment ».

Voilà les personnes et les faits commis par les participants aux Assises Nationales et qui doivent être livrées à plus qu’une Cour d’Assises qui, habituellement, juge les grands criminels. Mais parce qu’ils sont plus que criminels, ils ont semé et banalisé le crime contre le Sénégal, l’Afrique tout entière. C’est-à-dire un crime contre l’Humanité.

Ahmed Khalifa Niasse




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES